Semaine québécoise des familles : Ça a changé quoi au bureau?

, par Therese Garceau.

Selon les dernières statistiques, près de 38 000 femmes et hommes deviennent parents pour la première fois chaque année au Québec. Alors que pour la majorité des familles les deux conjoints travaillent, la conciliation travail-famille constitue un enjeu de taille pour les parents comme pour les entreprises.

Plusieurs employeurs québécois, surtout de grandes entreprises, se sont déjà dotées de mesures et de politiques pour mieux répondre aux besoins de leurs employés.

Mais les préoccupations entourant la gestion des priorités familiales en milieu de travail demeurent aussi une question sensible, ici comme ailleurs dans le monde. Un article publié cette semaine dans recruteur.careerbuilder.fr fait le point sur la situation et les avantages pour les entreprises de prendre le virage famille. Gros plan sur des observations qui concernent aussi les entreprises d’ici :

Un emploi pour vous?

Un fragile équilibre

Pour beaucoup de familles encore en 2016, les mesures favorisant l’équilibre travail-famille demeurent, dans les faits, plus une aspiration qu’une réalité. La situation économique, l’augmentation du coût de la vie, le travail précaire et les craintes liées à la sécurité d’emploi sont autant de facteurs qui régissent le quotidien et qui fragilisent la conciliation boulot-marmots.

Penser famille pour garder ses employés

Les petites comme les grandes entreprises doivent se rendre à l’évidence, le monde du travail change et les conditions pour attirer et retenir les bons employés évoluent aussi.

Un bon salaire, des avantages sociaux et les primes au rendement ne sont désormais plus les seuls incitatifs qui comptent sur le marché du travail actuel. Pour de plus en plus d’employées, la conciliation travail-famille est devenue une priorité, voire une condition essentielle, dans leur choix d’un employeur.

Le patron idéal est aujourd’hui celui qui tient aussi compte de la famille de ses employés. Une entreprise qui, non seulement, comprend l’importance de ce fragile équilibre entre le travail et les responsabilités familiales, mais qui met en place des mesures concrètes pour le favoriser.

Savoir s’adapter

Plus de flexibilité, voilà une autre condition pour favoriser la symbiose entre la vie de famille et le boulot dans les entreprises. Ainsi, l’aménagement des horaires en fonction des besoins spécifiques de la famille et la flexibilité face au télétravail sont aussi des mesures qui peuvent être très rentables pour tout employeur qui souhaite retenir et attirer sa main-d’œuvre.

Au-delà des célébrations autour de la Famille – avec un grand F, et des politiques adoptées par les différentes instances gouvernementales, l’ultime espoir pour tous les parents du Québec, n’est-il pas que toutes les entreprises puissent passer concrètement, de la parole aux gestes ?

Bonne semaine québécoise des familles à tous et à toutes!



Partagez cette nouvelle!

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.

Les employeurs qui recrutent
  • Espace Physio Forme Inc
  • Collège Inter-Dec
  • ZSA
  • La Presse
  • Gowling WLG
  • Desjardins
  • Pillière Bolduc Notaires
Recevez les derniers articles Carrière
et offres d'emplois directement dans votre boîte de réception!
Vous avez des questions?
Nous sommes ici pour vous aider.