S’engager à fond, oui, mais y a des limites!

, par Catherine Lemire.

Apporter un peu de boulot pour le week-end, répondre à ses courriels avant de se coucher ou en se réveillant le matin… Jusqu’où doit-on s’investir dans son entreprise?

Vous enfilez votre manteau vers 18 h 30 et tous les regards se tournent vers vous. Votre patron vous prévoit une réunion pour 17 h. Vous répondez à vos courriels après le coucher des enfants et lisez les dernières communications en préparant le déjeuner. Pourtant, vous n’êtes payée que de 9 h à 17 h. Du lundi au vendredi. Avouez : vous travaillez souvent le dimanche après-midi. Quant au dimanche soir, c’est votre moment de prédilection pour préparer la semaine. Ne parlons même pas de cette semaine dans le Sud avec votre amoureux… et votre portable!

Avec tous les moyens technologiques, nous pouvons continuer de travailler en tout temps et de partout.

Un emploi pour vous?

Pourquoi ?

Parce qu’en fait, vous espérez :

  • Une augmentation de salaire
  • La reconnaissance
  • Des responsabilités augmentées
  • Une participation aux bénéfices

Ne vous leurrez pas. À moins d’avoir des parts dans l’entreprise, vous n’êtes qu’une employée. Ce qui veut dire que même si vous donnez tout ce que vous avez à l’entreprise, vous ne serez pas associée au profit. Pire : on peut vous remercier en tout temps.

L’entreprise leur appartient et ils ne vous demanderont pas votre avis avant d’offrir la promotion que vous voulez à votre collègue.

Que vous restera-t-il de tout ça ?

  • Un sentiment d’injustice
  • De l’impuissance
  • De la frustration
  • De la colère
  • Du découragement

Vous voudrez partir et vous partirez. Pour ne pas recommencer la même rengaine chez le prochain employeur, vous devez accepter ce fait : l’entreprise ne vous appartient pas.

Voici comment éviter de refaire un tour de montagnes russes émotionnelles :

  • Ne partez jamais après 18 h. Maximum.
  • Obligez-vous à dire non au moins une fois par jour.
  • Refusez des responsabilités supplémentaires sans compensation

Si l’entreprise a besoin de plus d’investissement de votre part, négociez-en le prix.

Article source : JobMachine



Partagez cette nouvelle!

Une réponse à “S’engager à fond, oui, mais y a des limites!”

  1. Nicole Henry

    Enfin un article pertinent sur la réalité du travail en 2017. Bravo madame Lemire de dire les vraies choses et cessons une fois pour toute de mettre le travail au centre de nos vies. La performance, soite! Mais JAMAIS au “profit”de la santé, famille, etc… parce que quand l’employeur prend une décision, elle en demeure une d’affaire.

    Un seul mot important à retenir : équilibre!

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.

Les employeurs qui recrutent
  • La Presse
  • Desjardins
  • Gowling WLG
  • Pillière Bolduc Notaires
  • Espace Physio Forme Inc
  • ZSA
  • Collège Inter-Dec
Recevez les derniers articles Carrière
et offres d'emplois directement dans votre boîte de réception!
Vous avez des questions?
Nous sommes ici pour vous aider.