Silicon Valley : 200K pour des secrétaires!

, par Theodora Navarro.

Quand on pense Silicon Valley, on voit les start-ups, les industries de pointe, et les « techies » comme on qualifie parfois les pros des nouvelles technologies. Ce que l’on sait moins, c’est que les grosses entreprises qui se dorent la pilule dans la baie de San Francisco sont passées maîtres dans l’art d’offrir de superbes conditions de travail à leurs salariés. La taille des services de ressources humaines en sont un bon exemple. En d’autres termes, les managers doivent être agréables avec leurs assistantes, ça fait partie du plan stratégique.

Au top de leur carrière

Se faire embaucher par les leaders du secteur technologique de la Silicon Valley est désormais une véritable ambition pour nombre de secrétaires de direction de la Côte Ouest. Elles y sont en effet reconnues comme des membres à part entière de ces grosses entreprises, oeuvrant comme les collaboratrices des grands patrons de la baie. Les avantages et les salaires sont tels que S.Brown, secrétaire de direction depuis 13 ans, estime qu’elle préférerait être laveur de vitres pour une entreprise de la Silicon Valley plutôt que d’être promue vice-président d’une société inconnue de la côte ouest.

Un emploi pour vous?

Faire partie prenante d’une entreprise qui réussit, c’est le rêve de beaucoup de secrétaires de direction d’expérience. Et selon celles qui évoluent dans la baie de San Francisco, cette envie est encore plus marquée quand on sait que celles qui ont été embauchées ont souvent accompagné la création de l’entreprise de A à Z. « Tout va si vite : on collabore à un projet qui se développe à une vitesse fulgurante! »

Et le salaire ?

Selon les recruteurs interrogés par Forbes, le salaire démarre à 60 000 dollars US pour une secrétaire de direction et grimpe ensuite fortement. Des assistantes juniors, qui collaborent avec des managers ou des chefs d’équipe, peuvent ainsi atteindre rapidement de salaire confortable de 110 000 dollars. Celles qui travaillent auprès des comités exécutifs affichent sans peine des salaires de 200 000 dollars annuels, sans compter les boni. C’est plusieurs dizaines de milliers de dollars de plus que ce qu’étaient payées les adjointes de direction du secteur il y a encore quelques années.

N’est-ce qu’une bulle qui pourrait exploser ? Peut-être. Mais reste que la Silicon Valley est un endroit qui prend soin de ses adjointes. Celles qui possèdent les bonnes compétences peuvent devenir un élément de premier ordre dans ces entreprises reconnues mondialement. Et si la bulle éclatait ? Brown et ses consoeurs ne se font guère de souci : « Il y aura toujours besoin d’une adjointe pour colmater les fuites d’un bateau qui prend l’eau ».



Partagez cette nouvelle!

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.

Les employeurs qui recrutent
  • ZSA
  • Espace Physio Forme Inc
  • Gowling WLG
  • La Presse
  • Desjardins
  • Collège Inter-Dec
  • Pillière Bolduc Notaires
Recevez les derniers articles Carrière
et offres d'emplois directement dans votre boîte de réception!
Vous avez des questions?
Nous sommes ici pour vous aider.