Survivre aux moments de honte

, par Theodora Navarro.

Le téléphone mal raccroché. Vous venez de parler à une cliente vraiment, vraiment pénible. Sitôt la conversation terminée, vous déversez votre bile auprès de votre collègue. Sauf que… le téléphone était mal raccroché.

Vous ne pensez pas l’avoir nommée? Jouez le jeu! Reprenez le téléphone et dites «Madame Lemieux, vous êtes encore là? Excusez-moi, j’ai dû accueillir une cliente vraiment désagréable. Nous disions donc demain, à dix heures, c’est bien ça?» Dans tous les cas, reprenez toujours le téléphone. Inutile de vous mettre la rate au court-bouillon si votre interlocutrice avait raccroché bien avant vos paroles malheureuses!

Le persil entre les dents. Vous parlez depuis dix minutes et là, votre collègue vous interrompt «Excuse-moi, mais tu as un énorme bout de salade entre les dents». Sortez immédiatement votre miroir de poche, ou mieux : rendez-vous à la salle de bains. Puis, dès votre retour, blaguez. Remerciez votre collègue de vous avoir prévenue, puis ajoutez : «Il était décidément très bon ce sandwich à midi, je n’en ai pas laissé une miette… Enfin si, une, visiblement!»

Un emploi pour vous?

L’avis de la sociologue
Christine Detrez, interrogée par le site Internet Aufeminin, est sociologue. Elle explique que la course à la performance qui existe aujourd’hui dans le monde du travail fait paraître ces moments bien plus embarrassants qu’ils ne le sont réellement. La meilleure réaction est d’abord de rire, en premier, ou avec les autres. Accepter de rire de soi est la meilleure façon de dédramatiser ce genre de situations.



Partagez cette nouvelle!

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.

Les employeurs qui recrutent
  • La Presse
  • Desjardins
  • Collège Inter-Dec
  • ZSA
  • Gowling WLG
  • Pillière Bolduc Notaires
  • Espace Physio Forme Inc
Recevez les derniers articles Carrière
et offres d'emplois directement dans votre boîte de réception!
Vous avez des questions?
Nous sommes ici pour vous aider.