Texter réglo au bureau

, par Theodora Navarro.

Cinq secondes. C’est le temps qu’il faut à certaines secrétaires pour écrire huit lignes dans un texto, envoi compris. Certaines d’entre vous textent comme elles respirent : 20 fois par minute.

Mais parfois, l’accro du smartphone n’arrive plus à se restreindre, au risque de perdre en efficacité et en respect au bureau. Quatre conseils pour texter réglo.

? Quand vous rédigez un courriel. Trois lignes écrites dans un courriel et vous tapez “Salut” sur votre smartphone. Trois de plus et vous ajoutez “kestufais”. Et puis un client arrive, le téléphone sonne et la situation vous échappe. Vous écrivez “ImissU” à Madame Deschênes et vous vouvoyez votre chum. La règle : On s’accorde 5 minutes pour texter son conjoint, on clôt la discussion et on ouvre le courriel.

Un emploi pour vous?

? Quand vous répondez au téléphone. Vous êtes en train de raconter vos dernières vacances avec Coralie à votre meilleure amie par texto et le téléphone sonne. Vous arrivez à mener les deux conversations de front – coordination pouce et langue parfaite – jusqu’à ce que votre meilleure amie vous dise que Coralie est une cougar. “T’es une bitcheuse”, vous persiflez à voix haute. Au bout du fil, Madame Deschênes vous raccroche au nez, outrée. La règle : le téléphone sonne, on pose son smartphone et on attrape l’agenda. Sous aucun prétexte on ne jette un oeil à la réponse de sa meilleure amie avant que le combiné soit posé sur son socle.

? Quand vous accueillez un client. Vous vous disputez avec votre soeur par textos interposés quand Madame Deschênes entre. Vous lui faîtes répéter trois fois son nom, vous trompez dans l’heure de son rendez-vous et au moment où elle s’assoit dans la salle d’attente, vous lancez, énervée: “Mais qu’est ce qu’elle peut me tanner, celle-là!” Madame Deschênes se plaint à votre employeur. La règle : on reste polie, en toute situation. On garde ses humeurs pour soi, les clients n’ont pas à subir vos problèmes privés.

? Quand vous assistez à une réunion. On vous a demandé de prendre des notes mais la réunion traîne en longueur et le sujet vous passionne peu. Quand c’est au tour de Michel de prendre la parole, vous dégainez votre smartphone. A votre collègue Sylvie, vous textez “Nooon, voilà Monsieur Soporiphique qui se lance… t’as vu comme sa chemise le boudine?” Dommage, votre boss lit votre texto par dessus l’épaule de Sylvie. Et Michel, c’est un peu le gendre du boss en fait. La règle : on ne critique personne dans son entreprise, surtout en laissant des preuves écrites, surtout si c’est un proche du patron. On garde ses remarques pour son chum ou pour son journal intime. Non, votre blogue n’a rien d’intime.



Partagez cette nouvelle!

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.

Les employeurs qui recrutent
  • Gowling WLG
  • Espace Physio Forme Inc
  • Desjardins
  • La Presse
  • Collège Inter-Dec
  • Pillière Bolduc Notaires
  • ZSA
Recevez les derniers articles Carrière
et offres d'emplois directement dans votre boîte de réception!
Vous avez des questions?
Nous sommes ici pour vous aider.