Tirez parti de vos changements de carrière!

, par Jean-François Parent.

Se laisser porter par le vent en début de carrière est normal et même fréquent.

Autant en tirer parti, conseille Arianna O’Dell, présidente et fondatrice de l’agence de marketing numérique Airlink Marketing.

Dans une récente chronique du magazine Fast Company, l’entrepreneure techno explique avoir souvent changé de cap après l’université : le marketing, l’hôtellerie et l’immobilier, entre autres, pour finalement aboutir en technologie.  « J’ai tout recommencé plusieurs fois, et je ne le regrette pas », écrit-elle dans son guide visant à aider ceux qui contemplent des changements importants dans leur vie professionnelle.

Un emploi pour vous?

Visez le bonheur

Originaire de New York, Arianna O’Dell relate s’être fait souvent reprocher de démissionner trop souvent, et trop rapidement d’un nouveau boulot. « Je me suis souvent sentie comme une incapable, mais avec le recul je suis bien contente de ne pas avoir perdu de temps à faire des choses que je n’aimais pas. »

C’est la même chose pour tout le monde, poursuit-elle, citant des exemples de gens qui ont pris un virage à 180 degrés parce qu’ils voulaient finalement occuper un poste qui pouvait faire une différence dans la vie des gens.

Le fait est qu’il n’y a pas de bon moment pour changer de cap ; aussi bien le faire le plus tôt possible.

Si, avec le recul, une décision qui paraît importante devient souvent plus banale, il n’en reste pas moins que plus le temps s’écoule, plus il est difficile de plonger dans l’aventure.

Vous en savez plus que vous ne le croyez

À mesure que l’on progresse dans une carrière, notre perspective et nos objectifs changent.

On veut donc aller voir ailleurs, mais on est trop souvent freiné par le fait qu’on ne croit pas avoir les compétences. « À chaque fois que j’ai changé d’industrie, j’ai misé sur les compétences transférables. Cela nécessite des efforts, mais c’est plus simple qu’on ne le pense », ajoute Arianna O’Dell.

On dit souvent que la façon de progresser, c’est d’acquérir d’autres compétences ou d’aller suivre une formation. Mais ce n’est pas toujours la route du succès : miser sur ses forces, sur ce qu’on accomplit avec brio fait souvent toute la différence lorsqu’on veut changer de métier.

Sollicitez votre réseau

Changer complètement de cap vous vaudra toujours des commentaires négatifs. Il faut donc s’entourer de gens qui vous encourageront dans votre changement de parcours. Les commentaires négatifs vous nuiront ; sollicitez plutôt l’avis de gens qui croient en vous.

C’est d’autant plus important dans les situations où vous n’avez pas une confiance en béton en vos capacités de réussir une transition. « Avec le temps, le fait d’avoir un réseau de supporters vous amènera à faire de plus grands bonds. »

Faites du démarchage

Aller donner des cartes d’affaires dans les réceptions peut être lassant, mais il vous faut un réseau de personnes qui vous permettront de mettre le pied dans la porte d’une nouvelle entreprise si vous voulez y arriver.

Vous pourrez toujours vous refaire si vous perdez de l’argent dans un projet. Mais le temps perdu à faire quelque chose que vous n’aimez pas, c’est du temps perdu à jamais, conclut Arianna O’Dell.

Il ne sert à rien d’attendre que le temps passe et que vous ayez « l’âge » pour changer d’orientation.

« Chaque jour présente une occasion de faire quelque chose de nouveau, d’explorer sa créativité et de se construire une carrière dont vous serez fier. N’attendez pas à demain ».



Partagez cette nouvelle!

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.

Les employeurs qui recrutent
  • Pillière Bolduc Notaires
  • La Presse
  • ZSA
  • Collège Inter-Dec
  • Desjardins
  • Gowling WLG
  • Espace Physio Forme Inc
Recevez les derniers articles Carrière
et offres d'emplois directement dans votre boîte de réception!
Vous avez des questions?
Nous sommes ici pour vous aider.