Top 6 des malencontreux «répondre à tous»

, par Theodora Navarro.

Homme politique, chef d’entreprise, agent de communication et bien sûr secrétaire, nul n’est à l’abri de la malheureuse gaffe qui consiste à cliquer sur « répondre à tous » plutôt que « répondre », tout court. Et les « tous » se retrouvent avec, sous les yeux, quelques phrases qui ne leur étaient pas, mais alors pas du tout, destinées! Certaines personnes regrettent encore ce clic malencontreux.

Insultes en politique. En 2012, le Edmonton journal révèle qu’une erreur de clic a montré des propos d’un ministre canadien, propos que ce dernier aurait certainement voulu tenir confidentiels. Dans un courriel, il évoquait sa rencontre avec le vice-premier ministre de l’Alberta, le qualifiant de « trou du cul total et complet ».

Question de correction. Stéphanie, employée d’une société française, raconte ainsi sur le Journal du net avoir commis une superbe gaffe. Recevant un courriel de présentation de son tout nouveau supérieur hiérarchique, elle l’a aussitôt transféré à l’un des collègues, en se moquant de ses fautes d’orthographe et de son usage du franglais. Mal lui en a pris, puisque son collègue n’a pas été le seul à recevoir le courriel…

Un emploi pour vous?

Insulte mal avisée. Barbara, qui juge son boss « nul et incompétent », se lâche sur le système de conversation privée de son entreprise durant la pause du dîner. Une bonne idée ? Pas vraiment! Dans son énervement, elle joint le nom de son boss à ses destinataires. Entre perdre sa place ou forcer la porte du bureau, elle a préféré pénétrer dans l’antre du chef, puis dans sa boîte de réception, afin d’effacer le message malvenu!

Licenciement en direct. Les employés ne sont pas les seuls à faire des erreurs. Un directeur des ressources humaines a ainsi, malencontreusement, envoyé en « répondre à tous » la liste des employés visés par le licenciement économique. Une façon bien abrupte de se voir montrer la porte!

Candidature spontanée. Julie, adjointe, a souhaité relire une dernière fois sa lettre de présentation depuis le travail avant de l’envoyer. Mauvaise idée! Elle l’a inclus en pièce jointe dans un courriel général, faisant ainsi profiter chacun de ses collègues et supérieurs de son excellente capacité rédactionnelle… et de son envie d’aller voir ailleurs!

Même la CIA s’y met. Des employés de l’Agence centrale de renseignement américaine (CIA) ont, bien malgré eux, partagé des courriels « inappropriés » à leurs dirigeants. Une erreur de clic qui a coûté leur place à quatre d’entre eux et une suspension de 45 jours sans rémunération à au moins dix autres. L’affaire n’a pas été prise à la légère puisque l’enquête a duré sept mois , est remontée quinze années en arrière dans l’historique de l’agence et que les enquêteurs ont interrogé plus de 160 personnes.



Partagez cette nouvelle!

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.

Les employeurs qui recrutent
  • Desjardins
  • ZSA
  • Collège Inter-Dec
  • Gowling WLG
  • Espace Physio Forme Inc
  • La Presse
  • Pillière Bolduc Notaires
Recevez les derniers articles Carrière
et offres d'emplois directement dans votre boîte de réception!
Vous avez des questions?
Nous sommes ici pour vous aider.