Travailler dans une grande entreprise : les mythes

, par Theodora Navarro.

Travailler dans une grande entreprise, ça fait souvent rêver. Le salaire est concurrentiel, les avantages sociaux nombreux et il y a de bonnes perspectives de carrière. Mais est-ce aussi bien qu’on le prétend ? N’est-on pas juste un numéro? Le magazine Jobat fait le point sur les différents mythes.

1) N’est-on pas juste un numéro? Selon les employés de grandes entreprises interrogés par le site, ce n’est pas vraiment le cas. Chaque employé bénéficie d’un plan de développement personnel. Et même s’il est impossible de connaître tout le monde et que l’on découvre chaque jour de nouvelles têtes, on connaît toujours ses collègues proches, ceux avec qui l’on travaille au quotidien.

2) Ne faut-il pas trois ans pour obtenir une réponse ? Dans une petite entreprise, c’est simple : on a une question à poser, on va frapper à la porte du boss. Il est tout à la fois le DRH, le PDG et le représentant de la compagnie. Mais dans une grande entreprise, les choses sont moins faciles. Votre patron direct a deux, voire trois patrons au dessus de sa tête dans la hiérarchie et parfois obtenir une simple journée de congé est plus compliqué que ne l’a été le nettoyage des écuries d’Augias. La différence réside principalement dans le type de demande : « Une décision de l’équipe peut-être prise très rapidement, estime Steven, interrogé par le site. Pour un élément plus important, cela peut prendre plus longtemps… »

Un emploi pour vous?

3) Impossible d’avoir de vraies responsabilités ? Quand on travaille pour une PME, on se retrouve souvent à devoir jongler avec les responsabilités de deux ou trois personnes. C’est parfois épeurant mais souvent formateur et enivrant. Qu’en est-il des grandes entreprises ? À ce sujet, Steven est formel : si la confiance est là, aucune raison que l’on ne vous confie pas de belles responsabilités. Il faudra peut-être aller les chercher mais si vous en avez les épaules et que vous êtes proactive, on vous les confiera.

4) Il faut être opérationnelle immédiatement. Cela est sûrement moins vrai dans une grande entreprise que dans une petite, justement parce que la première vous fournira une formation adaptée à votre poste. Il y a peu de chances que l’on vous asseye sur la chaise d’une adjointe qui vient de démissionner en vous demandant de vous débrouiller. Elle sera au contraire chargée de vous former pour que la transition se fasse en douceur. Alors n’hésitez plus à postuler!



Partagez cette nouvelle!

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.

Les employeurs qui recrutent
  • Desjardins
  • La Presse
  • Espace Physio Forme Inc
  • Collège Inter-Dec
  • Pillière Bolduc Notaires
  • ZSA
  • Gowling WLG
Recevez les derniers articles Carrière
et offres d'emplois directement dans votre boîte de réception!
Vous avez des questions?
Nous sommes ici pour vous aider.