Un boss qui louange son adjoint!

, par Secretaire-inc.

Louis Bellemarre, Président-fondateur de la réputée école de percussions Samajam, a accepté de nous parler d’un de ses adjoints…

Avez-vous un(e) adjoint(e) dont vous voudriez nous parler?

Oui!!! Il s’appelle Souny Soeung et il est Adjoint à la création de concepts. Comme plusieurs de nos employés, il a commencé en faisant du bénévolat. Il répondait à toutes sortes de besoins que nous avions : manutention, me conduire à des rendez-vous, etc. On l’a trouvé super intéressant alors on a fini par l’embaucher.

Un emploi pour vous?

Quelles sont ses qualités?

Chez Samajam, nous avons quatre valeurs et Souny répond aux quatre.

D’abord, la performance. La courbe d’apprentissage et de productivité de Souny a pris une tangente extraordinaire. Il est de plus en plus efficace et autonome. Notre entreprise est en constante évolution et ça prend des employés capables d’offrir du rendement malgré les nombreux changements. Lorsqu’on a ajouté l’aspect ventes à ses tâches, Souny hésitait, pensant qu’il ne serait pas bon. Et il est devenu le King de la soumission! Une vraie mitraillette : Vendu, signé, vendu, vendu!

Ensuite, le professionnalisme. Le milieu artistique n’est pas de tout repos et on a parfois affaire à des personnalités pas toujours faciles. Souny est d’une patience incroyable. Il sait tenir son point tout en restant éternellement de bonne humeur. Que ce soit dans une situation de panique ou pas, mon adjoint possède une excellente communication. En plus, il a un charmant accent!

Notre troisième valeur est l’attitude énergisante et Souny l’a. Il est généreux, ne refuse jamais de faire du temps supplémentaire. C’est le genre à me livrer des documents chez moi le dimanche, par exemple. Et il partage son talent et son expertise avec plaisir. En plus, il est bon en informatique. Ah, et il a de l’humour, ce qui rend le travail bien agréable.

Finalement, nous misons sur la créativité et mon adjoint en a. Ses responsabilités augmentent graduellement avec le temps et il sait toujours s’organiser pour exceller.

Ne craignez-vous pas qu’on vous le vole?

Oui! Et je ne veux pas. Ça m’est déjà arrivé lors d’une rencontre avec un client corporatif à laquelle Souny assistait. Je trouvais qu’ils jasaient un peu trop ensemble. Alors, j’ai dit: « Hey, vous ne me le prenez pas, là! » On a bien rigolé. En plus, mon adjoint est écolo, Il était arrivé en vélo. Pour une rencontre corporative. J’ai trouvé ça fameux! Vraiment, Souny est un fit parfait avec l’entreprise. Il a une ligne tracée chez nous pour faire une carrière très intéressante.

C’est le meilleur adjoint que vous ayez eu?

C’est excessivement dur de travailler chez Samajam. On grandit à un rythme effréné. C’est comme si tu as besoin d’une infirmière et que tu en embauches une. Six mois plus tard, les choses ont tellement évolué que tu as maintenant besoin d’un médecin. Tu veux bien que ce soit ton infirmière, mais elle n’est pas médecin, alors tu dois en trouver un. Six mois plus tard, ton médecin ne fait plus l’affaire parce que tu as besoin d’un chirurgien.

Souny lui, il évolue avec son poste. Et vice-versa. Je veux maintenant qu’il assiste à davantage de nos spectacles. Ce n’est pas toujours évident de trouver le temps, mais c’est un aspect important depuis qu’il s’occupe des ventes.

Avez-vous un truc pour les candidats qui seraient intéressés à travailler chez vous?

Oui! Je dis, n’ayez pas peur de faire du bénévolat ou des stages chez Samajam. Ça vaut la peine. C’est une excellente façon de vous faire connaître et ça peut finir par un poste!



Partagez cette nouvelle!

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.

Les employeurs qui recrutent
  • Gowling WLG
  • La Presse
  • Pillière Bolduc Notaires
  • Espace Physio Forme Inc
  • Desjardins
  • ZSA
  • Collège Inter-Dec
Recevez les derniers articles Carrière
et offres d'emplois directement dans votre boîte de réception!
Vous avez des questions?
Nous sommes ici pour vous aider.