Un collègue toxique et ses nombreux défauts

, par Catherine Lemire.

Une équipe dans laquelle chacun des membres déploie une énergie positive et un esprit de collaboration et de bienveillance est idéale. Dans certains milieux de travail, ce concept relève du rêve ou du fantasme. En effet, il y a parfois ce mouton noir, ce collègue qui rend l’atmosphère lourde et le quotidien, impossible. Cet individu désagréable s’appelle un collègue toxique.

Les toxiques sont facilement reconnaissables : ils se plaignent sans cesse et s’adonnent fréquemment au commérage. Ils peuvent saper en un claquement de doigts tout le moral des troupes. Voici comment reconnaître un collègue toxique, selon UndercoverRecruiter.

Il prêche par excès de confiance

Un emploi pour vous?

Le collègue toxique surévalue ses compétences et ses habiletés et est convaincu qu’il est meilleur que les autres dans leur propre boulot. Ti-Joe-connaissant-et-arrogant, son attitude crée des conflits en raison d’un manque de collaboration.

Il est égocentrique

Ses préoccupations principales : son propre bien-être et ses réussites individuelles. Peu enclin à aider les autres, il ne met la main à la pâte que lorsque cet effort lui rapporte directement. Parfois causée par le narcissisme, cette attitude peut aussi découler d’un je-m’en-foutisme flagrant de l’impact de ses actions sur autrui.

Il se plaint constamment

Son attitude déplaisante, négative et suceuse d’énergie est souvent causée par le fait qu’il est malheureux au travail. Étant malheureux, bien entendu, il se plaint à qui veut l’entendre sur presque tous les sujets : l’ampleur de sa tâche, son supérieur, les clients, les fournisseurs et tout ce qui est relié de près ou de loin au travail. Lorsqu’il trouve une oreille attentive, quelqu’un qu’il peut rallier à ses pensées, il devient un semeur de zizanie impitoyable.

Il utilise des moyens douteux pour arriver à ses fins

Le collègue toxique est machiavélique. Il joue dans le dos des autres, sabote les réussites d’autrui pour en tirer un gain individuel ou la reconnaissance de son supérieur. Il peut prendre le crédit pour le travail d’un tiers et rapporter les erreurs des autres dans le but de mieux paraître.
Il est à cheval sur le règlement

Si ce point peut sembler positif, les études ont démontré qu’un individu qui suit le règlement à la lettre précise de façon maladive en tout temps sera le premier à se faire remercier pour avoir enfreint les règles. Ironie ou juste retour du balancier!



Partagez cette nouvelle!

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.

Les employeurs qui recrutent
  • Gowling WLG
  • ZSA
  • Collège Inter-Dec
  • La Presse
  • Pillière Bolduc Notaires
  • CHRISTIN CHEVROLET BUICK GMC
  • Espace Physio Forme Inc
  • Desjardins
Recevez les derniers articles Carrière
et offres d'emplois directement dans votre boîte de réception!
Vous avez des questions?
Nous sommes ici pour vous aider.