Un deuxième prénom pour vos enfants

, par Theodora Navarro.

Au Canada, le deuxième prénom est souvent abrégé par sa seule initiale, placée entre le prénom et le nom. Un usage très courant aux Etats-Unis également.

Les générations X et Y, dont vous faites généralement partie, ont connu leur lot de deuxièmes prénoms désuets et pas toujours faciles à porter. Généralement tirés de l’arbre généalogique familial, piqué aux aïeuls parfois disparus de longue date, ils étaient une façon de célébrer la famille et les ancêtres.

Cependant (et heureusement pour certains), la tradition se perd. Les parents québécois optent désormais pour les prénoms de proches (parrain, marraine, grands-parents) ou un deuxième prénom de la liste, plus courant, ou au contraire plus original, mais qui épouse parfaitement le premier.

Un emploi pour vous?

William et…

William est un premier prénom répandu chez les enfants d’adjointes, comme Nathan. Du côté des filles, on retrouve plutôt Olivia ou Emma. Et si les avis sont partagés, nombre d’entre vous ont encore une préférence pour les noms de leurs proches. Ainsi, Line, secrétaire médicale, a donné Ivy comme deuxième prénom à sa fille Leah, un prénom tiré de celui de sa grand-mère. « Ma mère s’appelle Evelyn en réalité, elle se faisait appeler Ivy plus jeune, j’ai trouvé que c’était un joli clin d’oeil et surtout un prénom plus adapté qu’Evelyn, qui est un peu dépassé ».

Karine, adjointe, a préféré opter pour un deuxième prénom de sa liste. « Notre fille s’appelle Emma-Rose, c’est plutôt mon mari qui l’a choisie, du coup on a donné en deuxième mon prénom préféré : Amélia ».

Et vous, quel choix avez-vous fait pour votre enfant? Et quel choix avait-on fait pour vous?

Pourquoi un deuxième prénom?

Pour l’identité. Au Québec, il existe une moins grande diversité de patronymes qu’ailleurs et les homonymes sont monnaie courante. Donner un deuxième prénom à votre enfant lui permettra de se distinguer de ceux qui se prénomment comme lui. La deuxième raison concerne directement l’enfant : le deuxième prénom lui donne un choix. Libre à lui, s’il n’assume pas son premier prénom, de l’utiliser. Sans oublier que donner un autre prénom qu’on appréciait particulièrement ou qui vient d’un proche très aimé, enrichira l’histoire personnelle de votre enfant. Un incontournable donc!



Partagez cette nouvelle!

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.

Les employeurs qui recrutent
  • La Presse
  • ZSA
  • Desjardins
  • Pillière Bolduc Notaires
  • Collège Inter-Dec
  • Espace Physio Forme Inc
  • Gowling WLG
Recevez les derniers articles Carrière
et offres d'emplois directement dans votre boîte de réception!
Vous avez des questions?
Nous sommes ici pour vous aider.