« Un » ou « une »… ? Ces mots au genre grammatical méconnu

, par Louise Proulx.

On dirait parfois que la langue française fait exprès pour nous déjouer. Prenons le genre grammaticale des mots. Est-ce parce que certains mots paraissent androgynes que leur genre est à ce point méconnu ? Voici le top 20 des erreurs d’usage les plus fréquentes.

Orteil. Bien entendu, on dit « un », mais bien des gens disent encore et toujours « une » : « Je me suis cogné la grosse orteil ! » Pourtant, il n’y a rien de très féminin dans un gros orteil.

Tentacule. On dit « un ». Ce n’est pas un mot utilisé tous les jours, mais la prochaine que que vous l’utiliserez, ne tombez plus dans le piège et dites donc : « Cette pieuvre avait un gros tentacule. »

Un emploi pour vous?

Oreiller. Dormez sur vos deux grandes oreilles, mais sur un doux oreiller. Bien que le mot « oreille » soit féminin, son dérivé « oreiller » est bel et bien masculin.

Oasis. Vous rêvez de vous retrouver dans un bel oasis ? Vous avez tort puisque l’on dit « une oasis ». Votre bureau est-il une belle oasis paisible ?

Haltère. On dit « un ». Difficile à retenir, mais c’est le mot que vous risquez d’entendre massacré le plus par les entraîneurs et les sportif dans les salles de gym.

Testicule. Ce sont les hommes qui en sont dotés, cela pourrait vous aider à vous rappeler que l’on dit « un testicule ».

Échappatoire. Oui, ce n’est pas facile de s’en rappeler, mais ce mot est féminin. On dit : « J’avais besoin d’une échappatoire, alors j’ai inventé un rendez-vous chez le dentiste pour partir du bureau plus tôt… »

Entracte. On dit « un ». Lorsque vous raconterez à vos collègues votre soirée de théâtre, dites-leur qu’il y avait « un entracte » et non pas « une entracte ».

Ascenseur. C’est un moyen de transport, non ? Au même titre que l’on dit « un avion », « un autobus », on dit « un ascenseur ».

Orbite. On dit « une ». Il ne nous viendrait pas à l’esprit de dire « ma orbite », c’est peut-être pour cela que l’on a tendance à le penser masculin, pourtant « orbite » est féminin.

Après-midi. On dit « un »… et « une », alors il n’y a pas de problème. Pourtant, tout le monde reprend tout le monde sur ce point, et ce, peut importe le genre qu’on lui donne.
Job. Au Québec, beaucoup de secrétaires se cherchent « une job ». Peut-être que si elles se cherchaient un job, elles trouveraient plus facilement parce que c’est ce qu’il faudrait dire : « un job ».

Alvéole. On dit « un ». Pourtant, tout le monde dit « une ». C’est vrai, ce mot a une connotation tout ce qu’il y a de plus féminin, mais il faut tenter de se souvenir que c’est « un alvéole ».

Chips. Comme on ne le sait pas trop et que, de toute façon, il est rare que l’on soit capable de n’en manger qu’une, on dit « des chips » la plupart du temps.

Pétale. Une fleur, « un » pétale. Ce n’est peut-être pas très joli, mais c’est ainsi : on dit « un pétale de rose ».

Anagramme. On dit « une ». Que dire de plus, c’est le dictionnaire qui décide.

Ovule. Encore un mot qui sonne féminin parce que se sont les femmes qui les portent. Mais seul « un » ovule peut être fécondé et non « une ».

Éclair. On dit « un » autant en parlant de celui qui apparaît dans le ciel que celui qui vous donne envie dans la vitrine de la pâtisserie.

Martin Matte a une façon toute particulière de contrer les difficultés de la langue française. Vous trouvez qu’il se débrouille bien ?



Partagez cette nouvelle!

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.

Les employeurs qui recrutent
  • La Presse
  • Pillière Bolduc Notaires
  • Espace Physio Forme Inc
  • Collège Inter-Dec
  • Desjardins
  • ZSA
  • Gowling WLG
Recevez les derniers articles Carrière
et offres d'emplois directement dans votre boîte de réception!
Vous avez des questions?
Nous sommes ici pour vous aider.