Une adjointe chez les hommes du feu

, par Louise Proulx.

La vie fait bien les choses. L’errance de l’adolescence mène parfois au bon endroit. C’est ce qui est arrivé à Andrée Bellefeuille dont la feuille de route est surprenante, sans tache et aussi belle que son nom de famille.

Andrée, 32 ans, travaille pour la ville de Montréal depuis le tout début de sa carrière : d’abord au service des ressources humaines de la SPVM, puis aux crimes majeurs pour se retrouver depuis trois ans au poste d’adjointe de direction pour le service de pompier. Au téléphone, sa voix est assurée et posée. Son histoire en fera rêver plus d’une…

Parcours impeccable

Un emploi pour vous?

Rien ne prédisposait particulièrement la col blanc à une carrière de secrétaire. Son diplôme de secondaire cinq en poche, Andrée, adolescente, n’a aucune idée de ce qu’elle veut faire dans la vie. Ses parents, eux, ne veulent qu’une chose : qu’elle poursuive ses études.

Après un essai en technique administrative, au cégep, elle décroche. Les cours de comptabilité, ce n’est pas sa tasse de thé. « Comme mes parents ne voulaient pas me voir à rien faire et me disaient de prendre des cours peu importe lesquels, je me suis dit que je pourrais faire un DEP en secrétariat en attendant de trouver autre chose », raconte-t-elle.

Il faut croire que la jeune femme a fait un choix judicieux puisque, à 19 ans, après avoir fait son stage à la SPVM dans le service des ressources humaines, elle se fait engager. Elle obtient sa permanence après quatre ans seulement.

Quelques années plus tard, elle est transférée aux crimes majeurs où elle en voit de toutes les couleurs parce que ses responsabilités l’obligent à mettre son nez dans les dossiers de meurtres et d’autres crimes majeurs. Elle adore ce travail.

Cependant, la femme ambitieuse qu’est Andrée veut gravir les échelons le plus possible au sein de la municipalité. Elle participe donc à un concours éliminatoire long et ardu, et obtient sa promotion en tant que secrétaire de direction après plusieurs mois de tests de toutes sortes. Elle se retrouve alors chez les pompiers.

« C’est un monde que j’adore, et je suis fière d’y appartenir ! Les pompiers, comme c’était le cas chez les policiers, passent énormément de temps ensemble, alors ils deviennent très liés, comme une famille. J’ai l’impression de faire partie d’une belle famille », témoigne Andrée.

Objectif de carrière

Plus rien ne l’arrête : elle vise maintenant à devenir secrétaire de direction niveau 1 afin de travailler directement avec les directeurs principaux de la ville. Pour améliorer ses chances d’atteindre son objectif, Andrée a entrepris un certificat en gestion du travail de bureau qu’elle compte terminer d’ici quelques années. « Je ne peux pas prendre plus d’un cours par session, dit-elle. Travailler à temps plein en plus d’avoir un enfant en garde partagée, c’est le mieux que je puisse faire », confie Andrée.

Et les pompiers, sont-ils aussi beaux en réalité que sur leur calendrier ? Comme Andrée ne travaille pas dans la caserne, elle ne les croise pas si souvent, et, de toute évidence, cette question la gêne un peu. « Je ne sais pas », se contente-t-elle de répondre avec un sourire dans la voix.

Encart

Personnel de soutien administratif qui travaille à la ville de Montréal

Secrétaires d’unité administrative : 410
Secrétaires de direction : 183
Secrétaires de direction niveau 1 : 42
Secrétaires en soutien administratif : 52

Total : 687 secrétaires



Partagez cette nouvelle!

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.

Les employeurs qui recrutent
  • Desjardins
  • Espace Physio Forme Inc
  • Pillière Bolduc Notaires
  • Collège Inter-Dec
  • Gowling WLG
  • ZSA
  • La Presse
Recevez les derniers articles Carrière
et offres d'emplois directement dans votre boîte de réception!
Vous avez des questions?
Nous sommes ici pour vous aider.