Une soirée bien arrosée

, par Louise Proulx.

Mathilde n’en croyait pas ses yeux. Comment cela avait-il bien pu se produire ? C’était, selon elle, absolument impossible. Et pourtant, le test acheté la veille à la pharmacie indiquait clairement deux petites barres bien distinctes.

Disons que la secrétaire-réceptionniste de chez Imapro, la plus grosse boîte de publicité en ville, n’avait pas la tête à répondre au téléphone et à accueillir les gens après une nouvelle comme celle-là. Tout en essayant de travailler, elle ressassait dans sa tête la soirée d’investiture du nouveau président de la compagnie qui avait eu lieu le mois passé…

Mathilde était en feu ce soir-là ! Déjà, le cocktail de bienvenue l’avait mise dans de bonnes dispositions. Fille débordante d’énergie et de joie de vivre, elle papillonnait d’un groupe à l’autre distribuant sa bonne humeur à tout un chacun. Elle se sentait belle et sexy dans sa nouvelle petite robe noire. Les hommes semblaient n’avoir d’yeux que pour elle.

Un emploi pour vous?

On dégagea la piste de danse. La secrétaire-réceptionniste ne se fit pas prier pour l’investir avec ses collègues féminines.

L’alcool aidant, les hommes se détendaient tranquillement, devenaient plus sensuels, plus espiègles. Mathilde avait toujours eu un faible pour Philippe, le beau rédacteur. Elle le trouvait brillant, drôle et tellement créatif. Son allure de vilain garçon la faisait rêver. Avec lui, l’évasion serait si délicieuse…

Aussi, quand il se mit à l’observer danser avec son regard de fauve, elle roula encore plus les hanches afin de lui démontrer tout son savoir-faire. Au son de la musique des Caraïbes, aguicheuse, elle l’entraîna avec elle sur la piste.

Bien qu’il soit québécois pure laine, Philippe avait toujours eu un certain talent pour la danse, si bien qu’il avait appris très facilement les rudiments de la bachata pendant son dernier voyage en République dominicaine. Mathilde était aux anges ! Son partenaire la faisait tourner en la tenant fermement dans ses bras et en collant sa tête contre la sienne. Le souffle du jeune homme chatouillait doucement son cou.

Ils ne se quittèrent plus du reste de la soirée. Enchaînant un verre après l’autre, ils se flirtaient, se frôlaient, s’excitaient…

Les souvenirs de la belle secrétaire s’arrêtaient là. Elle ne se rappelait pas comment elle était retournée chez elle ni de s’être déshabillée et mise au lit. Elle savait simplement qu’elle s’était réveillée seule dans son lit le lendemain matin encore à moitié maquillée.

Depuis cette soirée, Philippe semblait l’éviter. Il faisait comme si rien ne s’était passé. Mathilde, un peu honteuse, se tenait à carreau. Ses collègues lui avaient rapporté l’avoir vue partir en taxi avec l’adonis de la boîte ce soir-là. Ce dernier aurait-il profité de la situation, alors qu’elle n’avait plus toute sa tête ?

Remuée par ce qu’il lui arrivait, la secrétaire passa tant bien que mal à travers sa journée.

De retour chez elle, en franchissant la porte, son odorat fut happé par des effluves de cuisson provenant de la cuisine. Curieuse et un brin perplexe, elle suivit les émanations. Stéphane, un tablier autour de la taille, jouait au cuistot. Il l’accueillit avec son plus beau sourire. « Qu’est-ce que tu fais dans ma cuisine ? », lui demanda-t-elle.

— J’avais oublié mon téléphone en partant ce matin. Je suis revenu le chercher.

— Et…?

— Et sur la table de chevet, tu avais laissé le test de grossesse…
— Et…? bredouilla Mathilde encore une fois.

— Et je suis si heureux ! On m’avait dit que la vasectomie pouvait ne pas être fiable à 100 %. Quand je t’ai rencontrée, j’ai tellement regretté mon opération. La vie m’offre le plus merveilleux des cadeaux ! Tu accepteras enfin d’être ma vraie amoureuse, dis ? En plus, cet enfant aura été conçu avec tant de passion. Ce soir-là, tu étais déchaînée, on aurait dit que l’on faisait l’amour pour la première fois. Ah ! J’ai pensé, si c’est un garçon, j’aimerais l’appeler Philippe. Qu’en penses-tu ?

::::



Partagez cette nouvelle!

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.

Les employeurs qui recrutent
  • Collège Inter-Dec
  • Espace Physio Forme Inc
  • Desjardins
  • Gowling WLG
  • La Presse
  • Pillière Bolduc Notaires
  • ZSA
Recevez les derniers articles Carrière
et offres d'emplois directement dans votre boîte de réception!
Vous avez des questions?
Nous sommes ici pour vous aider.