Vaincre l’inertie de la carrière

, par Secretaire-inc.

Vous partagez alors votre décision avec vos amis et votre famille proche. Vous ne recevez qu’approbation et qu’encouragement. Non seulement vos proches approuvent-ils votre décision mais ils en comprennent bien les raisons et vous appuient complètement.

Pourtant, les jours puis les semaines passent et vous n’avez rien fait pour mettre votre décision en œuvre. La formation a commencé sans vous. Votre CV attend toujours d’être mis à jour et vous n’avez consulté aucune offre d’emploi.

Vous êtes victime de l’inertie de la carrière !

Un emploi pour vous?

En physique, l’inertie est la tendance d’un objet immobile à rester immobile. Pour vaincre l’inertie d’un objet quelconque et le mettre en mouvement, il faut généralement déployer beaucoup d’énergie. Pensez à votre voiture ! Il lui faut beaucoup d’énergie pour passer de 0 à 80 kilomètres à l’heure, mais beaucoup moins ensuite pour maintenir cette vitesse.

Il en est de même de nos carrières. Tous les conseillers et les coachs ont eu des clients qui ont pris des décisions importantes pendant qu’ils les rencontraient. Ils les revoient ensuite quelques mois plus tard pour se rendre compte qu’ils n’ont rien fait pour réaliser leurs décisions, même s’ils avaient un plan d’action bien établie.

L’inertie est une de nos façons de résister au changement. Changer implique un risque qui peut susciter la crainte. Ai-je vraiment pris la bonne décision ? Est-ce que je vais empirer mon sort au lieu de l’améliorer ? Dans la crainte, nous finissons par ne rien faire, plutôt que de prendre la chance d’améliorer notre situation.

Comme pour mettre en route sa voiture, mettre en oeuvre une décision importante nous demande beaucoup d’énergie. Il faut sortir de ses habitudes, trouver du temps pour poser les nouveaux gestes, réaménager son horaire. Si nous ne sommes pas convaincus que le jeu en vaut vraiment la chandelle, il est prévisible que nous nous découragions et mettions notre “décision” de côté.

Que faire donc pour vaincre l’inertie ?

1. N’oubliez pas d’en parler avec votre conseiller ou votre coach. Il vous est nécessaire d’explorer les craintes précises qui expliquent l’inertie chez vous. Un coach ou un conseiller peut vous aider à les identifier.

2. Identifiez le pire des scénarios. C’est une pratique commune en gestion du risque. Puis, demandez-vous comment vous y feriez face. Cela aide à réduire la crainte.

3. Revenez sur votre processus de prise de décision. Au départ, vos aviez sans doute identifier des avantages que vous désiriez obtenir : meilleure rémunération, horaire plus flexible, etc. Ces avantages sont-ils toujours importants à vos yeux ? Si oui, il vous faudra déployer l’énergie nécessaire pour les obtenir.

4. Trouvez un allié, un confident, qui vous encouragera à mettre votre plan d’action en route et vérifiera avec vous sa progression. Votre confident peut aussi supporter votre motivation en vous rappelant les avantages que vous poursuivez.

Rappelez-vous le proverbe: Qui ne risque rien n’a rien !

^Sur l’auteur

Mario Charette, c.o. est consultant en gestion de carrière depuis 18 ans. Il a eu l’occasion d’aider des centaines de jeunes et de moins jeunes à prendre des décisions adéquates et à gérer leur carrière. Il est connu pour sa grande connaissance du marché du travail et des formations. Sa chronique “De bon conseil” , au Journal Métro, porte sur les débouchés de formation et sur l’avenir des emplois. On peut communiquer avec lui sur Twitter à @marioco2 et sur LinkedIn^



Partagez cette nouvelle!

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.

Les employeurs qui recrutent
  • Gowling WLG
  • Collège Inter-Dec
  • Desjardins
  • Pillière Bolduc Notaires
  • Espace Physio Forme Inc
  • ZSA
  • La Presse
Recevez les derniers articles Carrière
et offres d'emplois directement dans votre boîte de réception!
Vous avez des questions?
Nous sommes ici pour vous aider.