Les ravages du bitchage au travail

, par Secretaire-inc.

Le « bitchage » mène trop de femmes en arrêt de travail chaque année, sans parler de congédiement ou de rétrogradation.

Eh voilà! Le mot est lancé et déjà il se colle à la réalité féminine. On a beau dire, on a beau faire, mais à l’affirmation suivante : «J’te dis que ça ”bitche” au bureau!», c’est rare que quelqu’un répond : «Ah bon! Est-ce des hommes ou des femmes?» Car le ”bitchage” est associé aux femmes depuis la nuit des temps. Que cela plaise ou non.

À l’époque, on racontait que ce qui nuisait à l’avancement des femmes était le fameux plafond de verre instauré par les machos. Ces hommes faisaient la vie dure aux femmes qui tentaient d’obtenir des fonctions enviables dans une entreprise.

Un emploi pour vous?

Aujourd’hui, l’idée de ce même plafond est davantage reliée à la destruction entre femmes. Le ”bitchage” qui mène trop de femmes en arrêt de travail chaque année, sans parler de congédiement ou de rétrogradation. Est-ce ainsi que vous envisagez l’avenir professionnel féminin?

Deux options

Ici, il y a deux choix qui se présentent à vous. Ou vous détestez le mot ”bitchage” et même ceux et celles qui le prononcent ou vous avouez que cela existe et qu’un jour vous pourrez peut-être en être victime si ce n’est pas déjà le cas. Ou pire : vous pouvez en faire vivre sans être consciente du mal que vous faites.

Alors, si vous comptez parmi celles qui refusent d’admettre que cette réalité existe c’est peut-être que vous ”bitchez” ou que vous êtes dans le déni au nom de la condition féminine. Pourtant, sachez qu’avec ou sans votre consentement, ce phénomène est omniprésent et se répand comme une traînée de poudre, tout milieu de travail confondu.

Les ravages du ”bitchage” englobent également l’atmosphère malsaine dans l’entreprise. La perte de temps à écouter une collègue déblatérer sur une autre, la perte d’énergie comme la valve d’un pneu ouverte en permanence, le négatif qui envahit votre journée jusqu’au malaise physique.

Saviez-vous que ces ravages ont des répercussions néfastes autant dans la vie de la ”bitcheuse” que de celle de la victime? Et s’il y a du ”bitchage” dans votre environnement de travail, vous savez déjà que toute l’équipe en pâtit de manière directe et indirecte. Et sachez que les gestionnaires qui ne font rien contribuent autant au développement de ce cancer insidieux et nuisent donc à la productivité de leur entreprise. Eh, ceci est très grave.

Savez-vous qu’il n’en faut pas beaucoup pour retrouver vos lettres de noblesse et, avec elles, un environnement de travail sain où vous reviendrez à la maison le soir avec autant d’énergie que vous en aviez le matin?

 



Partagez cette nouvelle!

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.

Les employeurs qui recrutent
  • Gowling WLG
  • ZSA
  • CHRISTIN CHEVROLET BUICK GMC
  • Espace Physio Forme Inc
  • Desjardins
  • Collège Inter-Dec
  • La Presse
  • Pillière Bolduc Notaires
Recevez les derniers articles Carrière
et offres d'emplois directement dans votre boîte de réception!
Vous avez des questions?
Nous sommes ici pour vous aider.