logo

Ministère de la Justice du Québec

Adresse:

300 Bd Jean-Lesage, Québec, QC G1K 8K6, Canada

Soyez au coeur de la justice québécoise!

La mission du ministère de la Justice du Québec est de favoriser la confiance des citoyens et le respect des droits individuels et collectifs par le maintien au Québec : d’un système de justice qui soit à la fois accessible et intègre; de la primauté du droit.

Travailler au ministère de la Justice, c’est collaborer avec des gens motivés, faire une réelle différence dans la société québécoise et contribuer concrètement à rendre la justice toujours plus accessible et performante.

Les équipes du Ministère sont diversifiées par leur expertise et par les personnes qui les composent. Nous croyons que le succès se trouve dans la collaboration et dans la complémentarité des collègues. Nous sommes aussi mobilisés partout au Québec pour offrir des services aux citoyens de qualité et pour déployer le grand projet de la Transformation de la Justice. Au cours des dernières années, ce projet a permis la mise en place :

  • d’audiences virtuelles et semi-virtuelles, partout au Québec;
  • de JuridiQC, une plateforme d’informations juridiques fiables et personnalisées pour les citoyens;
  • du programme Lexius, une solution de partage permettant l’échange d’informations entre les différents intervenants judiciaires;
  • et plus encore!
Ces avancées historiques s’ajoutent à plusieurs autres réalisations qui ont permis de favoriser la reconnaissance des droits des personnes, notamment :
  • la réforme du droit de la famille;
  • la réforme de l’indemnisation des victimes d’actes criminels;
  • la mise en place d’un projet pilote de tribunal spécialisé en matière de violence sexuelle et de violence conjugale.
Que vous soyez dans le domaine du droit, de l’administration ou des technologies de l’information, poursuivez votre carrière au MJQ et contribuez, vous aussi, à l’évolution de la justice québécoise!


Les emplois offerts présentement

Adjointe ou adjoint à la magistrature

Profitez de l’occasion qui vous est offerte de travailler au cœur du système judiciaire québécois et de contribuer à une mission noble ayant un impact réel dans la vie des citoyens.

Ministère de la Justice : Le ministère de la Justice est à la recherche de candidates et de candidats en vue de pourvoir à 14 postes réguliers et occasionnels d’adjointes à la magistrature à la Direction du soutien à la magistrature, à l’audience et des services financiers du palais de justice de Québec, situé au 300, boulevard Jean-Lesage. L’entrée en fonction est prévue en février 2023.

Attributions : Sous l’autorité administrative de son supérieur immédiat et sous l’autorité fonctionnelle du ou de la juge, la personne titulaire de l’emploi assure un soutien administratif qui découle de l’activité judiciaire et qui est nécessaire à son bon fonctionnement. Pour ce faire, elle est amenée à:

  • Concevoir, rédiger et réviser des documents administratifs liés à l’activité judiciaire en lien avec les assignations du ou de la juge et ses communications avec les avocats(e)s et les autres membres de la magistrature;
  • Assister le ou la juge dans la rédaction de projets de jugements et apporter des suggestions au besoin;
  • Administrer l’agenda du ou de la juge, filtrer ses appels, accueillir les visiteurs et traiter les correspondances reçues;
  • Exercer diverses fonctions liées aux activités de la cour telles que vérifier la nature et la pertinence d’une demande lorsque le ou la juge siège à titre de juge de garde;
  • Procéder à l’ouverture du dossier au greffe de la cour et planifier l’audience;
  • Assister le ou la juge dans la préparation des dossiers qui lui sont confiés en gestion particulière, en gestion d’instance et en audience au fond en s'assurant que les informations ou les documents pertinents sont aux dossiers et en veillant à la logistique des séances de gestion, le cas échéant;
  • La personne titulaire de l’emploi est aussi appelée à agir à titre de greffière-audiencière ou greffier-audiencier, selon le calendrier des assignations à la cour, ce qui consiste notamment à s’assurer que toutes les pièces et les procédures sont au dossier afin que celui-ci soit complet et soumis au tribunal.

Échelle de traitement : L’échelle salariale comporte 9 échelons et est de 40 270 $ à 51 483 $*. L’échelon sera évalué en fonction des expériences et de la scolarité additionnelles pertinentes.

*Il s'agit de l'échelle de traitement issue de la convention collective 2020-2023 et en vigueur en date du 1er avril 2022.

Lorsqu’un fonctionnaire appartenant à la classe d’emplois d’agente ou agent de secrétariat est désigné à un emploi d’adjointe à la magistrature, son taux de traitement, pour la durée de la désignation, correspond à un pourcentage de 105% du taux de l’échelle correspondant à son classement d’agent de secrétariat et à son échelon, mais ne peut dépasser 105% du taux maximum de cette échelle.

Une prime d'attraction et de rétention de 5% du taux de traitement s'applique également.

Le nombre d’heures hebdomadaires pour cet emploi est de 35 heures.

Exigences de l’emploi

  • Détenir un diplôme d’études professionnelles (DEP) avec spécialisation dans le domaine du secrétariat ou une attestation d’études pertinentes dont l’équivalence est reconnue par l’autorité compétente. Une personne peut soumettre sa candidature si elle est en voie de terminer la dernière année de scolarité exigée pour l’obtention du diplôme requis. Chaque année de scolarité manquante peut être compensé par une année de scolarité pertinente de niveau égal ou supérieur à celle exigée.

OU

  • Détenir un certificat d’études secondaires équivalant à une 11e année ou à une 5e année du secondaire reconnue par l’autorité compétente ou une attestation d’études dont l’équivalence est reconnue par l’autorité compétente ET posséder une année d’expérience pertinente aux attributions de la classe d’emplois d’agent de secrétariat. Chaque année de scolarité manquante peut être compensée par deux années d’expérience de travail rémunéré ou non, y compris la charge de travail familiale. Le DES peut également être compensée par une attestation de spécialisation professionnelle ou un diplôme d’études professionnelles.
  • Pour être considérée, toute scolarité effectuée hors du Canada doit faire l’objet d’une évaluation comparative (attestation d’équivalence) délivrée par le ministère de l’Immigration, de la Francisation et de l’Intégration.
  • Posséder la citoyenneté canadienne, le statut de résident permanent ou un permis de travail émis par l’autorité fédérale compétente pour occuper un emploi dans la fonction publique du Québec. Une personne en attente de la preuve de son statut de résident permanent ou d’un permis de travail peut soumettre sa candidature au présent processus de sélection. Toutefois, elle devra être autorisée à travailler légalement au Canada au moment de sa nomination.
  • Avoir une connaissance du français appropriée aux fonctions.

Autres exigences de l’emploi:

  • L’embauche est conditionnelle aux résultats d’une enquête de sécurité démontrant les bonnes mœurs de la personne candidate.

Période d’inscription : Du 30 janvier au 6 février 2023 à 23 h 59.

Adjointe ou adjoint à la magistrature

Profitez de l’occasion qui vous est offerte de travailler au cœur du système judiciaire québécois et de contribuer à une mission noble ayant un impact réel dans la vie des citoyens.

Ministère de la Justice : Le ministère de la Justice est à la recherche de candidates et de candidats en vue de pourvoir à 24 postes réguliers et occasionnels d’adjointes à la magistrature à la Direction du soutien à la magistrature et à l’audience du palais de justice de Montréal, situé au 1, rue Notre-Dame Est. L’entrée en fonction est prévue en février 2023.

À propos de nous :

  • Plus de 50 palais de justice aux 4 coins du Québec ;
  • Plus de 4000 employés, dont plus de la moitié en région ;
  • Le plus grand employeur en droit au Québec ;
  • Le premier État dans le monde à mettre en place un tribunal spécialisé tant en matière de violence sexuelle qu'en matière de violence conjugale ;
  • Notre implication dans presque tous les domaines de pratique du droit ;
  • Des défis d'envergure en matière de transformation de la justice ;
  • Un impact significatif dans la vie des citoyens où nous les aidons à faire valoir leurs droits.

Les autres avantages de travailler au ministère de la Justice :

  • De grands projets innovants ;
  • Des activités et événements de reconnaissance ;
  • Des possibilités de carrières stimulantes ;
  • Une expérience riche en apprentissages ;
  • Des initiatives pour votre santé et mieux-être.

Attributions : Sous l’autorité administrative de son supérieur immédiat et sous l’autorité fonctionnelle du ou de la juge, la personne titulaire de l’emploi assure un soutien administratif qui découle de l’activité judiciaire et qui est nécessaire à son bon fonctionnement. Pour ce faire, elle est amenée à:

  • Concevoir, rédiger et réviser des documents administratifs liés à l’activité judiciaire en lien avec les assignations du ou de la juge et ses communications avec les avocats(e)s et les autres membres de la magistrature;
  • Assister le ou la juge dans la rédaction de projets de jugements et apporter des suggestions au besoin;
  • Administrer l’agenda du ou de la juge, filtrer ses appels, accueillir les visiteurs et traiter les correspondances reçues;
  • Exercer diverses fonctions liées aux activités de la cour telles que vérifier la nature et la pertinence d’une demande lorsque le ou la juge siège à titre de juge de garde;
  • Procéder à l’ouverture du dossier au greffe de la cour et planifier l’audience;
  • Assister le ou la juge dans la préparation des dossiers qui lui sont confiés en gestion particulière, en gestion d’instance et en audience au fond en s'assurant que les informations ou les documents pertinents sont aux dossiers et en veillant à la logistique des séances de gestion, le cas échéant;
  • La personne titulaire de l’emploi est aussi appelée à agir à titre de greffière-audiencière ou greffier-audiencier, selon le calendrier des assignations à la cour, ce qui consiste notamment à s’assurer que toutes les pièces et les procédures sont au dossier afin que celui-ci soit complet et soumis au tribunal.

Échelle de traitement : L’échelle salariale comporte 9 échelons et est de 40 270 $ à 51 483 $*. L’échelon sera évalué en fonction des expériences et de la scolarité additionnelles pertinentes.

*Il s'agit de l'échelle de traitement issue de la convention collective 2020-2023 et en vigueur en date du 1er avril 2022.

Lorsqu’un fonctionnaire appartenant à la classe d’emplois d’agente ou agent de secrétariat est désigné à un emploi d’adjointe à la magistrature, son taux de traitement, pour la durée de la désignation, correspond à un pourcentage de 105% du taux de l’échelle correspondant à son classement d’agent de secrétariat et à son échelon, mais ne peut dépasser 105% du taux maximum de cette échelle.

Une prime d'attraction et de rétention de 5% du taux de traitement s'applique également.

Le nombre d’heures hebdomadaires pour cet emploi est de 35 heures.

Exigences de l’emploi

  • Détenir un diplôme d’études professionnelles (DEP) avec spécialisation dans le domaine du secrétariat ou une attestation d’études pertinentes dont l’équivalence est reconnue par l’autorité compétente. Une personne peut soumettre sa candidature si elle est en voie de terminer la dernière année de scolarité exigée pour l’obtention du diplôme requis. Chaque année de scolarité manquante peut être compensé par une année de scolarité pertinente de niveau égal ou supérieur à celle exigée.

OU

  • Détenir un certificat d’études secondaires équivalant à une 11e année ou à une 5e année du secondaire reconnue par l’autorité compétente ou une attestation d’études dont l’équivalence est reconnue par l’autorité compétente ET posséder une année d’expérience pertinente aux attributions de la classe d’emplois d’agent de secrétariat. Chaque année de scolarité manquante peut être compensée par deux années d’expérience de travail rémunéré ou non, y compris la charge de travail familiale. Le DES peut également être compensée par une attestation de spécialisation professionnelle ou un diplôme d’études professionnelles. Pour être considérée, toute scolarité effectuée hors du Canada doit faire l’objet d’une évaluation comparative (attestation d’équivalence) délivrée par le ministère de l’Immigration, de la Francisation et de l’Intégration.
  • Posséder la citoyenneté canadienne, le statut de résident permanent ou un permis de travail émis par l’autorité fédérale compétente pour occuper un emploi dans la fonction publique du Québec. Une personne en attente de la preuve de son statut de résident permanent ou d’un permis de travail peut soumettre sa candidature au présent processus de sélection. Toutefois, elle devra être autorisée à travailler légalement au Canada au moment de sa nomination.
  • Avoir une connaissance du français appropriée aux fonctions.

Autres exigences de l’emploi:

  • Avoir une connaissance de l’anglais appropriée aux fonctions.
  • L’embauche est conditionnelle aux résultats d’une enquête de sécurité démontrant les bonnes mœurs de la personne candidate.

Période d’inscription : Du 30 janvier au 6 février 2023 à 23 h 59.

Adjointe ou adjoint à la magistrature

Profitez de l’occasion qui vous est offerte de travailler au cœur du système judiciaire québécois et de contribuer à une mission noble ayant un impact réel dans la vie des citoyens.

Ministère de la Justice : Le ministère de la Justice est à la recherche de candidates et de candidats en vue de pourvoir à 4 postes réguliers et occasionnels d’adjointes à la magistrature à la Direction régionale des services judiciaires de la Montérégie Ouest et du palais de justice de Longueuil, situé au 1111 Boulevard Jacques-Cartier E. L’entrée en fonction est prévue en février 2023.

Attributions : Sous l’autorité administrative de son supérieur immédiat et sous l’autorité fonctionnelle du ou de la juge, la personne titulaire de l’emploi assure un soutien administratif qui découle de l’activité judiciaire et qui est nécessaire à son bon fonctionnement. Pour ce faire, elle est amenée à:

  • Concevoir, rédiger et réviser des documents administratifs liés à l’activité judiciaire en lien avec les assignations du ou de la juge et ses communications avec les avocats(e)s et les autres membres de la magistrature;
  • Assister le ou la juge dans la rédaction de projets de jugements et apporter des suggestions au besoin;
  • Administrer l’agenda du ou de la juge, filtrer ses appels, accueillir les visiteurs et traiter les correspondances reçues;
  • Exercer diverses fonctions liées aux activités de la cour telles que vérifier la nature et la pertinence d’une demande lorsque le ou la juge siège à titre de juge de garde;
  • Procéder à l’ouverture du dossier au greffe de la cour et planifier l’audience;
  • Assister le ou la juge dans la préparation des dossiers qui lui sont confiés en gestion particulière, en gestion d’instance et en audience au fond en s'assurant que les informations ou les documents pertinents sont aux dossiers et en veillant à la logistique des séances de gestion, le cas échéant;
  • La personne titulaire de l’emploi est aussi appelée à agir à titre de greffière-audiencière ou greffier-audiencier, selon le calendrier des assignations à la cour, ce qui consiste notamment à s’assurer que toutes les pièces et les procédures sont au dossier afin que celui-ci soit complet et soumis au tribunal.

Échelle de traitement : L’échelle salariale comporte 9 échelons et est de 40 270 $ à 51 483 $*. L’échelon sera évalué en fonction des expériences et de la scolarité additionnelles pertinentes.

*Il s'agit de l'échelle de traitement issue de la convention collective 2020-2023 et en vigueur en date du 1er avril 2022.

Lorsqu’un fonctionnaire appartenant à la classe d’emplois d’agente ou agent de secrétariat est désigné à un emploi d’adjointe à la magistrature, son taux de traitement, pour la durée de la désignation, correspond à un pourcentage de 105% du taux de l’échelle correspondant à son classement d’agent de secrétariat et à son échelon, mais ne peut dépasser 105% du taux maximum de cette échelle.

Une prime d'attraction et de rétention de 5% du taux de traitement s'applique également.

Le nombre d’heures hebdomadaires pour cet emploi est de 35 heures.

Exigences de l’emploi

  • Détenir un diplôme d’études professionnelles (DEP) avec spécialisation dans le domaine du secrétariat ou une attestation d’études pertinentes dont l’équivalence est reconnue par l’autorité compétente. Une personne peut soumettre sa candidature si elle est en voie de terminer la dernière année de scolarité exigée pour l’obtention du diplôme requis. Chaque année de scolarité manquante peut être compensé par une année de scolarité pertinente de niveau égal ou supérieur à celle exigée.

OU

  • Détenir un certificat d’études secondaires équivalant à une 11e année ou à une 5e année du secondaire reconnue par l’autorité compétente ou une attestation d’études dont l’équivalence est reconnue par l’autorité compétente ET posséder une année d’expérience pertinente aux attributions de la classe d’emplois d’agent de secrétariat. Chaque année de scolarité manquante peut être compensée par deux années d’expérience de travail rémunéré ou non, y compris la charge de travail familiale. Le DES peut également être compensée par une attestation de spécialisation professionnelle ou un diplôme d’études professionnelles.
  • Pour être considérée, toute scolarité effectuée hors du Canada doit faire l’objet d’une évaluation comparative (attestation d’équivalence) délivrée par le ministère de l’Immigration, de la Francisation et de l’Intégration.
  • Posséder la citoyenneté canadienne, le statut de résident permanent ou un permis de travail émis par l’autorité fédérale compétente pour occuper un emploi dans la fonction publique du Québec. Une personne en attente de la preuve de son statut de résident permanent ou d’un permis de travail peut soumettre sa candidature au présent processus de sélection. Toutefois, elle devra être autorisée à travailler légalement au Canada au moment de sa nomination.
  • Avoir une connaissance du français appropriée aux fonctions.

Autres exigences de l’emploi:

  • L’embauche est conditionnelle aux résultats d’une enquête de sécurité démontrant les bonnes mœurs de la personne candidate.

Période d’inscription : Du 30 janvier au 6 février 2023 à 23 h 59.

Adjointe ou adjoint à la magistrature

Profitez de l’occasion qui vous est offerte de travailler au cœur du système judiciaire québécois et de contribuer à une mission noble ayant un impact réel dans la vie des citoyens.

Ministère de la Justice : Le ministère de la Justice est à la recherche de candidates et de candidats en vue de pourvoir à un poste régulier ou occasionnel d’adjointe à la magistrature à la Direction régionale des services judiciaires de l’Abitibi-Témiscamingue et du palais de justice d’Amos – Cour itinérante - Greffe de la Cour itinérante - Palais de justice de Kuujjuaq située au 891, 3e Rue Ouest à Amos. L’entrée en fonction est prévue en février 2023.

Attributions : Sous l’autorité administrative de son supérieur immédiat et sous l’autorité fonctionnelle du ou de la juge, la personne titulaire de l’emploi assure un soutien administratif qui découle de l’activité judiciaire et qui est nécessaire à son bon fonctionnement. Pour ce faire, elle est amenée à:

  • Concevoir, rédiger et réviser des documents administratifs liés à l’activité judiciaire en lien avec les assignations du ou de la juge et ses communications avec les avocats(e)s et les autres membres de la magistrature;
  • Assister le ou la juge dans la rédaction de projets de jugements et apporter des suggestions au besoin;
  • Administrer l’agenda du ou de la juge, filtrer ses appels, accueillir les visiteurs et traiter les correspondances reçues;
  • Exercer diverses fonctions liées aux activités de la cour telles que vérifier la nature et la pertinence d’une demande lorsque le ou la juge siège à titre de juge de garde;
  • Procéder à l’ouverture du dossier au greffe de la cour et planifier l’audience;
  • Assister le ou la juge dans la préparation des dossiers qui lui sont confiés en gestion particulière, en gestion d’instance et en audience au fond en s'assurant que les informations ou les documents pertinents sont aux dossiers et en veillant à la logistique des séances de gestion, le cas échéant;
  • La personne titulaire de l’emploi est aussi appelée à agir à titre de greffière-audiencière ou greffier-audiencier, selon le calendrier des assignations à la cour, ce qui consiste notamment à s’assurer que toutes les pièces et les procédures sont au dossier afin que celui-ci soit complet et soumis au tribunal.

Échelle de traitement : L’échelle salariale comporte 9 échelons et est de 40 270 $ à 51 483 $*. L’échelon sera évalué en fonction des expériences et de la scolarité additionnelles pertinentes.

*Il s'agit de l'échelle de traitement issue de la convention collective 2020-2023 et en vigueur en date du 1er avril 2022.

Lorsqu’un fonctionnaire appartenant à la classe d’emplois d’agente ou agent de secrétariat est désigné à un emploi d’adjointe à la magistrature, son taux de traitement, pour la durée de la désignation, correspond à un pourcentage de 105% du taux de l’échelle correspondant à son classement d’agent de secrétariat et à son échelon, mais ne peut dépasser 105% du taux maximum de cette échelle.

Une prime d'attraction et de rétention de 5% du taux de traitement s'applique également.

Le nombre d’heures hebdomadaires pour cet emploi est de 35 heures.

Exigences de l’emploi

  • Détenir un diplôme d’études professionnelles (DEP) avec spécialisation dans le domaine du secrétariat ou une attestation d’études pertinentes dont l’équivalence est reconnue par l’autorité compétente. Une personne peut soumettre sa candidature si elle est en voie de terminer la dernière année de scolarité exigée pour l’obtention du diplôme requis. Chaque année de scolarité manquante peut être compensé par une année de scolarité pertinente de niveau égal ou supérieur à celle exigée.

OU

  • Détenir un certificat d’études secondaires équivalant à une 11e année ou à une 5e année du secondaire reconnue par l’autorité compétente ou une attestation d’études dont l’équivalence est reconnue par l’autorité compétente ET posséder une année d’expérience pertinente aux attributions de la classe d’emplois d’agent de secrétariat. Chaque année de scolarité manquante peut être compensée par deux années d’expérience de travail rémunéré ou non, y compris la charge de travail familiale. Le DES peut également être compensée par une attestation de spécialisation professionnelle ou un diplôme d’études professionnelles.
  • Pour être considérée, toute scolarité effectuée hors du Canada doit faire l’objet d’une évaluation comparative (attestation d’équivalence) délivrée par le ministère de l’Immigration, de la Francisation et de l’Intégration.
  • Posséder la citoyenneté canadienne, le statut de résident permanent ou un permis de travail émis par l’autorité fédérale compétente pour occuper un emploi dans la fonction publique du Québec. Une personne en attente de la preuve de son statut de résident permanent ou d’un permis de travail peut soumettre sa candidature au présent processus de sélection. Toutefois, elle devra être autorisée à travailler légalement au Canada au moment de sa nomination.
  • Avoir une connaissance du français appropriée aux fonctions.

Autres exigences de l’emploi:

  • L’embauche est conditionnelle aux résultats d’une enquête de sécurité démontrant les bonnes mœurs de la personne candidate.

Période d’inscription : Du 30 janvier au 6 février 2023 à 23 h 59.

Adjointe ou adjoint à la magistrature

Profitez de l’occasion qui vous est offerte de travailler au cœur du système judiciaire québécois et de contribuer à une mission noble ayant un impact réel dans la vie des citoyens.

Ministère de la Justice : Le ministère de la Justice est à la recherche de candidates et de candidats en vue de pourvoir à 2 postes réguliers et occasionnels d’adjointes à la magistrature à la Direction des services judiciaires de la Côte-Nord, au palais de justice de Baie-Comeau, situé au 71 av. Mance. L’entrée en fonction est prévue en février 2023.

Attributions : Sous l’autorité administrative de son supérieur immédiat et sous l’autorité fonctionnelle du ou de la juge, la personne titulaire de l’emploi assure un soutien administratif qui découle de l’activité judiciaire et qui est nécessaire à son bon fonctionnement. Pour ce faire, elle est amenée à:

  • Concevoir, rédiger et réviser des documents administratifs liés à l’activité judiciaire en lien avec les assignations du ou de la juge et ses communications avec les avocats(e)s et les autres membres de la magistrature;
  • Assister le ou la juge dans la rédaction de projets de jugements et apporter des suggestions au besoin;
  • Administrer l’agenda du ou de la juge, filtrer ses appels, accueillir les visiteurs et traiter les correspondances reçues;
  • Exercer diverses fonctions liées aux activités de la cour telles que vérifier la nature et la pertinence d’une demande lorsque le ou la juge siège à titre de juge de garde;
  • Procéder à l’ouverture du dossier au greffe de la cour et planifier l’audience;
  • Assister le ou la juge dans la préparation des dossiers qui lui sont confiés en gestion particulière, en gestion d’instance et en audience au fond en s'assurant que les informations ou les documents pertinents sont aux dossiers et en veillant à la logistique des séances de gestion, le cas échéant;
  • La personne titulaire de l’emploi est aussi appelée à agir à titre de greffière-audiencière ou greffier-audiencier, selon le calendrier des assignations à la cour, ce qui consiste notamment à s’assurer que toutes les pièces et les procédures sont au dossier afin que celui-ci soit complet et soumis au tribunal.

Échelle de traitement : L’échelle salariale comporte 9 échelons et est de 40 270 $ à 51 483 $*. L’échelon sera évalué en fonction des expériences et de la scolarité additionnelles pertinentes.

*Il s'agit de l'échelle de traitement issue de la convention collective 2020-2023 et en vigueur en date du 1er avril 2022.

Lorsqu’un fonctionnaire appartenant à la classe d’emplois d’agente ou agent de secrétariat est désigné à un emploi d’adjointe à la magistrature, son taux de traitement, pour la durée de la désignation, correspond à un pourcentage de 105% du taux de l’échelle correspondant à son classement d’agent de secrétariat et à son échelon, mais ne peut dépasser 105% du taux maximum de cette échelle.

Une prime d'attraction et de rétention de 5% du taux de traitement s'applique également.

Le nombre d’heures hebdomadaires pour cet emploi est de 35 heures.

Exigences de l’emploi

  • Détenir un diplôme d’études professionnelles (DEP) avec spécialisation dans le domaine du secrétariat ou une attestation d’études pertinentes dont l’équivalence est reconnue par l’autorité compétente. Une personne peut soumettre sa candidature si elle est en voie de terminer la dernière année de scolarité exigée pour l’obtention du diplôme requis. Chaque année de scolarité manquante peut être compensé par une année de scolarité pertinente de niveau égal ou supérieur à celle exigée.

OU

  • Détenir un certificat d’études secondaires équivalant à une 11e année ou à une 5e année du secondaire reconnue par l’autorité compétente ou une attestation d’études dont l’équivalence est reconnue par l’autorité compétente ET posséder une année d’expérience pertinente aux attributions de la classe d’emplois d’agent de secrétariat. Chaque année de scolarité manquante peut être compensée par deux années d’expérience de travail rémunéré ou non, y compris la charge de travail familiale. Le DES peut également être compensée par une attestation de spécialisation professionnelle ou un diplôme d’études professionnelles.
  • Pour être considérée, toute scolarité effectuée hors du Canada doit faire l’objet d’une évaluation comparative (attestation d’équivalence) délivrée par le ministère de l’Immigration, de la Francisation et de l’Intégration.
  • Posséder la citoyenneté canadienne, le statut de résident permanent ou un permis de travail émis par l’autorité fédérale compétente pour occuper un emploi dans la fonction publique du Québec. Une personne en attente de la preuve de son statut de résident permanent ou d’un permis de travail peut soumettre sa candidature au présent processus de sélection. Toutefois, elle devra être autorisée à travailler légalement au Canada au moment de sa nomination.
  • Avoir une connaissance du français appropriée aux fonctions.

Autres exigences de l’emploi:

  • L’embauche est conditionnelle aux résultats d’une enquête de sécurité démontrant les bonnes mœurs de la personne candidate.

Période d’inscription : Du 30 janvier au 6 février 2023 à 23 h 59.

Adjointe ou adjoint à la magistrature

Profitez de l’occasion qui vous est offerte de travailler au cœur du système judiciaire québécois et de contribuer à une mission noble ayant un impact réel dans la vie des citoyens.

Ministère de la Justice : Le ministère de la Justice est à la recherche de candidates et de candidats en vue de pourvoir à 2 postes réguliers et occasionnels d’adjointes à la magistrature à la Direction des services judiciaires de l’Outaouais. Les emplois sont à pouvoir au palais de justice de :

  • Gatineau, situé au 17, rue Laurier;
  • Campbell’s Bay, situé au 30, rue John;
  • Maniwaki, situé au 266, rue Notre Dame 1er étage.

L’entrée en fonction est prévue en février 2023.

Attributions : Sous l’autorité administrative de son supérieur immédiat et sous l’autorité fonctionnelle du ou de la juge, la personne titulaire de l’emploi assure un soutien administratif qui découle de l’activité judiciaire et qui est nécessaire à son bon fonctionnement. Pour ce faire, elle est amenée à:

  • Concevoir, rédiger et réviser des documents administratifs liés à l’activité judiciaire en lien avec les assignations du ou de la juge et ses communications avec les avocats(e)s et les autres membres de la magistrature;
  • Assister le ou la juge dans la rédaction de projets de jugements et apporter des suggestions au besoin;
  • Administrer l’agenda du ou de la juge, filtrer ses appels, accueillir les visiteurs et traiter les correspondances reçues;
  • Exercer diverses fonctions liées aux activités de la cour telles que vérifier la nature et la pertinence d’une demande lorsque le ou la juge siège à titre de juge de garde;
  • Procéder à l’ouverture du dossier au greffe de la cour et planifier l’audience;
  • Assister le ou la juge dans la préparation des dossiers qui lui sont confiés en gestion particulière, en gestion d’instance et en audience au fond en s'assurant que les informations ou les documents pertinents sont aux dossiers et en veillant à la logistique des séances de gestion, le cas échéant;
  • La personne titulaire de l’emploi est aussi appelée à agir à titre de greffière-audiencière ou greffier-audiencier, selon le calendrier des assignations à la cour, ce qui consiste notamment à s’assurer que toutes les pièces et les procédures sont au dossier afin que celui-ci soit complet et soumis au tribunal.

Échelle de traitement : L’échelle salariale comporte 9 échelons et est de 40 270 $ à 51 483 $*. L’échelon sera évalué en fonction des expériences et de la scolarité additionnelles pertinentes.

*Il s'agit de l'échelle de traitement issue de la convention collective 2020-2023 et en vigueur en date du 1er avril 2022.

Lorsqu’un fonctionnaire appartenant à la classe d’emplois d’agente ou agent de secrétariat est désigné à un emploi d’adjointe à la magistrature, son taux de traitement, pour la durée de la désignation, correspond à un pourcentage de 105% du taux de l’échelle correspondant à son classement d’agent de secrétariat et à son échelon, mais ne peut dépasser 105% du taux maximum de cette échelle.

Une prime d'attraction et de rétention de 5% du taux de traitement s'applique également.

Le nombre d’heures hebdomadaires pour cet emploi est de 35 heures.

Exigences de l’emploi

  • Détenir un diplôme d’études professionnelles (DEP) avec spécialisation dans le domaine du secrétariat ou une attestation d’études pertinentes dont l’équivalence est reconnue par l’autorité compétente. Une personne peut soumettre sa candidature si elle est en voie de terminer la dernière année de scolarité exigée pour l’obtention du diplôme requis. Chaque année de scolarité manquante peut être compensé par une année de scolarité pertinente de niveau égal ou supérieur à celle exigée.

OU

  • Détenir un certificat d’études secondaires équivalant à une 11e année ou à une 5e année du secondaire reconnue par l’autorité compétente ou une attestation d’études dont l’équivalence est reconnue par l’autorité compétente ET posséder une année d’expérience pertinente aux attributions de la classe d’emplois d’agent de secrétariat. Chaque année de scolarité manquante peut être compensée par deux années d’expérience de travail rémunéré ou non, y compris la charge de travail familiale. Le DES peut également être compensée par une attestation de spécialisation professionnelle ou un diplôme d’études professionnelles.
  • Pour être considérée, toute scolarité effectuée hors du Canada doit faire l’objet d’une évaluation comparative (attestation d’équivalence) délivrée par le ministère de l’Immigration, de la Francisation et de l’Intégration.
  • Posséder la citoyenneté canadienne, le statut de résident permanent ou un permis de travail émis par l’autorité fédérale compétente pour occuper un emploi dans la fonction publique du Québec. Une personne en attente de la preuve de son statut de résident permanent ou d’un permis de travail peut soumettre sa candidature au présent processus de sélection. Toutefois, elle devra être autorisée à travailler légalement au Canada au moment de sa nomination.
  • Avoir une connaissance du français appropriée aux fonctions.

Autres exigences de l’emploi:

  • L’embauche est conditionnelle aux résultats d’une enquête de sécurité démontrant les bonnes mœurs de la personne candidate.

Période d’inscription : Du 30 janvier au 6 février 2023 à 23 h 59.

Adjointe au bureau de la juge en chef associée de la Cour supérieure - Palais de justice de Québec.


Soyez au coeur de la justice québécoise!

L’honorable Catherine La Rosa, juge en chef associée de la Cour supérieure, est à la recherche d'une personne au palais de justice de Québec pouvant faire la différence au quotidien. Centrée sur l’accès à une justice de qualité pour tous les citoyens, la juge La Rosa a voué sa carrière à la justice et au service public.

Ayant à cœur l'humain et la protection de notre mission, elle doit pouvoir compter sur le soutien d'une personne de confiance qui partage ses valeurs et celles de la fonction publique. Ce poste est attrayant à plusieurs niveaux puisqu’il offre un milieu professionnel dynamique et stimulant sous le leadership de la juge en chef associée de la Cour supérieure et donne l’opportunité d’évoluer dans l’entourage immédiat des juges de la Cour supérieure.

Cette carrière enrichissante, qui vous amènera à faire partie d’une équipe de 4 000 employés qui veillent à ce que le Québec soit doté d’un système de justice accessible et intègre. En plus de favoriser l'avancement professionnel dans un contexte stimulant, les emplois du Ministère offrent des conditions de travail qui priorise le bien-être et l'épanouissement personnel.

Le ministère de la Justice du Québec

Le travail d'équipe et la collaboration sont les forces de notre ministère. Plus de 4 000 employés et gestionnaires partout au Québec s'entraident pour favoriser l'amélioration de notre système de justice. Toutes nos équipes sont mobilisées par un objectif commun : rendre le système de justice toujours plus accessible et performant, au bénéfice de la société québécoise. Notre ministère dispose d'une expertise dans presque tous les domaines du droit et nous relevons des défis de grande envergure par le projet majeur de transformation du système judiciaire.

Nous sommes fiers d'être le premier état dans le monde à mettre en place un tribunal spécialisé tant en matière de violence sexuelle qu'en matière de violence conjugale. Dans plus de 60 palais de justice et points de services, dont plus de la moitié en région, vous pouvez être cette personne qui fait la différence en ayant un impact majeur dans la vie des citoyennes et citoyens où nous les aidons à faire valoir leurs droits.

Votre implication

Sous l'autorité administrative du supérieur immédiat et sous l'autorité fonctionnelle d'un juge coordonnateur, la personne titulaire de l’emploi assure un soutien administratif nécessaire au bon fonctionnement du bureau du juge. Elle exerce également diverses fonctions liées aux activités de la cour. Au quotidien, vous seriez la personne responsable des suivis, des statistiques et de la confection de documents exigeant une bonne maîtrise de la suite Microsoft Office, notamment du logiciel Excel.

Profil recherché

  • Titulaire d'un DEC dans le domaine de l'administration;
  • Excellente maîtrise du français autant à l’oral qu’à l’écrit;
  • Bonne maîtrise des outils bureautiques;
  • Embauche est conditionnelle aux résultats d’une enquête de sécurité démontrant les bonnes mœurs de la personne candidate.

Salaire

L'échelle sariale comporte 12 échelons allant de 44 817$ à 62 934$ annuellement.

Nos équipes de travail

Le ministère de la Justice mise sur un environnement de travail respectueux et qui s'appuie sur des valeurs d’inclusion et de diversité. Nous appliquons aussi des mesures d’accès à l'égalité en emploi à l’intention des femmes, des membres des minorités visibles et ethniques, des personnes handicapées, des anglophones et des Autochtones.

Nous suivre

  • Abonnez-vous à la Vie entreprise sur LinkedIn;
  • Suivez-nous sur notre nouvel Instagram @mjqjusticeqc;
  • Visitez notre site Emplois et stages au ministère de la Justice du Québec.

Vous êtes convaincu d'être cette personne? Nous serions honorés d’avoir la chance de vous rencontrer.


Le ministère de la Justice du Québec

Adjoint(e) à la magistrature

Vous êtes diplômé ou avez de l’expérience dans le domaine du secrétariat? Voici votre chance de jouer un rôle de premier plan dans le bon fonctionnement de la Cour tout en ayant le privilège de travailler auprès de la magistrature.

Le ministère de la Justice du Québec est activement à la recherche de candidates et de candidats en vue de pourvoir à un emploi d’adjointe ou d’adjoint à la magistrature au palais de Justice de Chicoutimi. Il s'agit d'un contrat d'une durée de 3 ans avec régularisation de l’embauche au terme du contrat et possibilité d’un emploi régulier par l’entremise d’un processus de sélection.

Les avantages de travailler au ministère de la Justice du Québec

  • Des horaires favorisant la conciliation entre le travail et la vie personnelle;
  • Accès au régime de retraite et aux assurances collectives de la fonction publique du Québec;
  • 20 jours de vacances annuelles après 1 an de service;
  • Une politique de soutien aux études généreuse favorisant le développement personnel et professionnel;
  • Bien plus encore!

Profil recherché

  • Expérience de travail dans le domaine du secrétariat, de la bureautique ou du soutien juridique;
  • Intérêt marqué pour le domaine juridique;
  • Excellente maîtrise du français autant à l’oral qu’à l’écrit;
  • Bonne maîtrise des outils bureautiques.

Attributions

Sous l’autorité administrative de son supérieur immédiat et sous l’autorité fonctionnelle du juge, la personne titulaire de l’emploi assure un soutien administratif qui découle de l’activité judiciaire et qui est nécessaire au bon fonctionnement du bureau du juge. À ce titre, elle conçoit, rédige et révise des documents administratifs liés à l’activité judiciaire en lien avec les assignations du juge et ses communications avec les avocats et les autres membres de la magistrature. Elle assiste le juge lorsque celui-ci rédige des projets de jugements et apporte, au besoin, des suggestions. Dans certains types de jugements, elle réalise à partir de modèles standardisés des projets de jugements en utilisant l’information dans les documents aux dossiers et en validant les points qui doivent en faire l’objet tout en apportant certains éléments à l’attention du juge. Elle administre l’agenda du juge, organise les déplacements de ce dernier, filtre les appels téléphoniques, accueille les visiteurs et traite toute correspondance reçue.

Elle exerce également diverses fonctions liées aux activités de la cour, notamment lorsque le juge siège à titre de juge de garde, elle vérifie la nature et la pertinence de la demande avant de la soumettre à ce dernier. Elle s’assure de l’ouverture du dossier au greffe de la cour et planifie l’audience. Elle assiste le juge dans la préparation des dossiers qui lui sont confiés en gestion particulière, en gestion d’instance et en audience au fond en s'assurant que les informations ou les documents pertinents sont aux dossiers et en assurant la logistique des séances de gestion, le cas échéant.

La personne titulaire est aussi appelée à agir à titre de greffière-audiencière, selon le calendrier des assignations à la cour. Le travail consiste notamment à s’assurer que toutes les pièces et les procédures sont au dossier afin que celui-ci soit complet et soumis au tribunal. Elle procède à l’appel des causes, assure le fonctionnement du système d’enregistrement numérique, assermente les témoins, assiste à l’audience, remplit les différents formulaires requis et rédige le procès-verbal. Après l’audience, elle s’assure que toutes les pièces et tous les documents déposés sont au dossier et informe le greffe du résultat de l’audience pour chaque dossier apparaissant au rôle de la journée.

Conditions d’admission

Détenir un diplôme d’études professionnelles (DEP) avec spécialisation dans le domaine du secrétariat ou une attestation d’études pertinentes dont l’équivalence est reconnue par l’autorité compétente.

OU

Détenir un diplôme d’études secondaires équivalant à une 11e année ou à une 5e année du secondaire reconnue par l’autorité compétente ou une attestation d’études dont l’équivalence est reconnue par l’autorité compétente ET posséder une année d’expérience pertinente aux attributions de la classe d’emploi d’agent de secrétariat.

Salaire à l'entrée en fonction

Pourra varier entre 40 269 $ à 51 488* $. Une prime d’attraction et de rétention de 5 % du taux de traitement s’applique également.

Nos équipes de travail

Le ministère de la Justice mise sur un environnement de travail respectueux et qui s'appuie sur des valeurs d’inclusion et de diversité. Nous appliquons aussi des mesures d’accès à l'égalité en emploi à l’intention des femmes, des membres des minorités visibles et ethniques, des personnes handicapées, des anglophones et des Autochtones.

Habilitation sécuritaire

Une vérification des antécédents judiciaires est nécessaire pour occuper cet emploi.