5 raisons de se débrancher de Facebook au travail

, par Louise Proulx.

Votre page Facebook est toujours ouverte sur votre ordinateur de bureau, si bien que, tout en travaillant, vous passez votre temps à aller voir ce qui se passe sur votre fil d’actualité? Très mauvaise idée, et voici pourquoi!

C’est devenu un réflexe, un automatisme, vous ne savez pas pourquoi, mais une petite cloche dans votre tête sonne toutes les dix minutes vous alarmant d’aller jeter un coup d’oeil sur Facebook. Il faut arrêter ça. Pourquoi? Voici cinq raisons pertinentes données par Références le Soir.

 

Un emploi pour vous?

1. Vous pouvez développer une dépendance

Si vous êtes du genre à vous rendre sur votre page Facebook dès votre réveil, avant même d’enlever les petites crottes dans vos yeux, il se pourrait fort bien que vous ayez développé une addiction. C’est du moins ce qu’affirment des chercheurs de l’Université de Gothenburg en Suède. Selon eux, 70 % des gens se dirigent directement sur Facebook dès qu’ils allument leur ordinateur. Les femmes seraient encore plus actives que leur pendant masculin.L’étude des chercheurs suédois a en effet révélé que la gente féminine passe en moyenne 81 minutes par jour sur Facebook contre 64 minutes pour les hommes.

 

2. Facebook donne le blues

Chacun expose son petit bonheur sur Facebook : des photos de vacances par-ci, de graduation des enfants par-là, d’une soirée en bonne compagnie, d’un cadeau reçu… De quoi rendre triste, jaloux ou malheureux celui qui vit un moment difficile.

C’est du moins ce que des chercheurs de l’Université de Darmstadt, en Allemagne, ont prouvé. Leur étude a révélé qu’après avoir passé du temps sur Facebook, une personne sur trois se sent déprimée ou sent que sa vie n’est pas aussi satisfaisante qu’elle le voudrait. Les photos de vacances, le nombre de « likes » et de commentaires positifs sur les « posts » de leurs amis seraient les aspects les plus particulièrement déprimants.

 

3. Facebook favorise le grignotage

C’est une bonne et une mauvaise nouvelle. La bonne nouvelle est que Facebook permet d’interagir avec les amis et la famille et de renforcer, par le fait même, son amour-propre. Le problème c’est que ce sentiment s’accompagne souvent d’une perte de contrôle de soi rendant les gens qui surfent sur Facebook plus enclins à grignoter tout et n’importe quoi. C’est l’étude menée par Andrew Stephen de l’Université de Pittsburgh et de Keith Wilcox de l’Université de Columbia qui en est venue à cette conclusion.

 

4. Facebook ne respecte pas votre vie privée

Facebook croule sous les scandales en ce qui a trait à nos données personnelles, parfois même vendues pour influencer le vote lors des élections américaines! (Cambridge Analytica, vous avez entendu parler?) Inquiétant, à l’approche de nos propres élections fédérales.

Un système de défense électronique créé par Raytheon permet même de savoir où vous allez, à quoi vous ressemblez, les choses et les personnes auxquelles vous êtes associée et même prédire vos comportements futurs seulement à partir de votre compte Facebook. Ce logiciel aurait été partagé avec le gouvernement américain.

 

5. Facebook vous fait perdre votre temps

C’est encore plus vrai quand vous êtes stressée et avez un deadline à respecter. Question de procrastiner un peu, vous vous rendez sur Facebook… Mais, ça, vous le saviez certainement déjà!



Partagez cette nouvelle!

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.

Les employeurs qui recrutent
  • Gowling WLG
  • Pillière Bolduc Notaires
  • La Presse
  • Espace Physio Forme Inc
  • ZSA
  • Desjardins
  • Collège Inter-Dec
Recevez les derniers articles Carrière
et offres d'emplois directement dans votre boîte de réception!
Vous avez des questions?
Nous sommes ici pour vous aider.