5 éléments qui énervent les recruteurs dans vos courriels

, par Céline Gobert.

Envoyer un petit courriel au recruteur est une bonne idée. En revanche, il y a quelques erreurs qu’il vaudrait mieux éviter sous peine de griller toutes vos chances!

Comment énerver le recruteur en 5 étapes et faire en sorte qu’il ne vous rappelle jamais? The Undercover recruiter vous donne la réponse.

1- Vous avez choisi de lui écrire, plutôt que de lui téléphoner

Eh oui! La première erreur concernant vos courriels est que, parfois, vous feriez mieux de ne pas en envoyer du tout! Il y a des moments propices pour le faire : pour confirmer les dates d’entrevues, faire un petit suivi, ou envoyer un plan d’affaires. Il y en a d’autres où il vaut mieux parler directement avec le recruteur : quand vous rejetez son offre par exemple! Un courriel ne lui permet même pas de comprendre ou de challenger votre décision. Le mieux à faire dans un cas comme ça est de décrocher votre téléphone.

Un emploi pour vous?

2- Vous avez fait plein de fautes

Inexcusable. Si vous avez écrit au recruteur un courriel bourré de fautes de grammaire, avec des phrases incomplètes, des pensées peu claires, vous pouvez être certain d’avoir fait rager vos interlocuteurs! Certains recruteurs indiquent même que des candidats ont osé leur envoyer des xoxo!

3- Vous n’avez pas personnalisé le courriel

Pire : vous vous êtes trompée dans le nom du recruteur. Encore pire: vous aviez pourtant déjà échangé quelques courriels avec lui auparavant! Comment voulez-vous que ce recruteur vous fasse ensuite confiance? Prenez soin aussi de vérifier les personnes en « cci » dans votre courriel. Voulez-vous que tous les recruteurs à qui vous avez envoyé votre message voient s’afficher le nom de leurs concurrents? Ça apparaît comme non professionnel, paresseux, et dénote d’un manque de rigueur.

4- Vous n’avez plus répondu

Vous aviez pourtant montré de l’enthousiasme face au poste, et votre entrevue téléphonique s’est super bien passée. Puis, finalement, vous avez été déçue, et ne sachant comment l’indiquer, vous avez décidé de faire la morte et de ne plus répondre. Une telle attitude est décevante et montre vos «vraies couleurs»: le recruteur ne pourra plus croire en votre intégrité à l’avenir.

5- Et voici d’autres exemples, fournis par des recruteurs

  • Un message de « bonne année », écrit la troisième semaine de janvier
  • « Chère Ana » – et le nom est Abi
  • « Après réflexion » – 30 minutes avant une entrevue programmée
  • « Cher M. Le Boss, ou Madame la Directrice, ou M. Un Tel, ou leur assistant personnel… » Choisissez!
  • « Feedback svp », après un refus. Sans « Bonjour », sans signature.



Partagez cette nouvelle!

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.

Les employeurs qui recrutent
  • Espace Physio Forme Inc
  • Gowling WLG
  • Desjardins
  • ZSA
  • Pillière Bolduc Notaires
  • Collège Inter-Dec
  • La Presse
Recevez les derniers articles Carrière
et offres d'emplois directement dans votre boîte de réception!
Vous avez des questions?
Nous sommes ici pour vous aider.