4 choses qu’une secrétaire doit savoir avant de négocier son salaire

, par Catherine Lemire.

Vous discutez du salaire d’un nouvel emploi ou vous prévoyez demander une augmentation sous peu? Études à l’appui, les femmes sont moins à l’aise dans ce genre de discussion. Le meilleur conseil est de faire ses devoirs pour arriver confiante à la rencontre. Voici, selon un articles paru sur Glassdoor.com, les 4 choses que vous devez savoir avant d’entamer le processus.

Connaissez votre valeur

Consciemment ou inconsciemment, les femmes ont tendance à être modestes et sous-estimer leur apport à l’entreprise. Ce n’est pas le moment d’être timide. Évaluez objectivement et de façon réaliste ce que vous valez. Ça pourrait vous ouvrir les yeux.

Un emploi pour vous?

Comparez votre salaire à ce qui s’offre chez les concurrents de même taille que votre entreprise. Vous devez tenir compte du niveau de scolarité, du lieu de travail et de la formation supplémentaire nécessaire. Vous préparez un pitch de vente. Soyez rigoureuse.

Sachez ce qui vous motive

Comprendre clairement les raisons qui vous poussent à demander une augmentation vous aidera à investir l’énergie qu’il faut pour y parvenir. Vous n’avez pas obtenu d’augmentation depuis trois ans? Vos responsabilités se sont accrues? Définissez précisément vos raisons.

Vous devez décider de ce que vous ferez si on vous refuse le minimum que vous vous étiez fixé.

Sachez vous taire

Un silence bien placé peut être très stratégique. Exprimez vos demandes et attendez la réponse. Soyez patiente. L’autre personne a peut-être besoin d’un temps pour réfléchir. Plusieurs personnes éprouvent un malaise avec le silence, la tentation est forte de le combler. Résistez. Parler trop vite peut démontrer votre anxiété. Laissez l’autre combler le silence.

Sachez comment réagir aux objections

Vous devez prévoir les différentes objections possibles afin de savoir quoi y répondre. Plus vous connaîtrez votre valeur et celle du marché, plus vous serez capable de répondre.

Finalement, sachez que de nombreuses études démontrent que de 70 à 75 % des augmentations de salaire sont acceptées. Il faut simplement oser. Oser? Vous le valez bien.



Partagez cette nouvelle!

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.

Les employeurs qui recrutent
  • Desjardins
  • Pillière Bolduc Notaires
  • Espace Physio Forme Inc
  • Collège Inter-Dec
  • ZSA
  • La Presse
  • Gowling WLG
Recevez les derniers articles Carrière
et offres d'emplois directement dans votre boîte de réception!
Vous avez des questions?
Nous sommes ici pour vous aider.