5 types de collègues qui tapent sur le gros nerf

, par Catherine Lemire.

Il y a de ces sortes de gens qui nous envahissent, nous sucent le sang et empoisonnent notre environnement professionnel. On s’en parle.

On choisit ses copains, rarement sa famille et certainement pas ses collègues. On ne s’entend pas avec tout le monde. Ça peut être dû à un conflit de personnalités. Mais, parfois, ça n’a rien à voir avec nous. L’autre, là, il emmerde tout le monde, pas que vous. Bird Office a déniché les 5 types de collègues de bureau qui tapent sur le gros nerf.

Le dragueur

Un emploi pour vous?

Il y en a toujours un : le fameux playboy qui se croit irrésistible. Déjà que le style racoleur n’a pas sa place au bureau, quand vous êtes celle qui lui est tombé dans l’œil, c’est franchement désagréable. Autour de la machine à café, il vous offre de luncher, il vous suit jusqu’à votre chaise en vous dérangeant la paix intérieure d’une quantité impressionnante de compliments surfaits, trop sucrés qui finissent par lever le cœur. Restez professionnelle en tout temps. S’il est trop entreprenant, vous pouvez lui parler de votre ami avocat spécialisé dans le harcèlement sexuel en milieu de travail.

Le vantard lèche-bottes

Celui-là passe son temps à lécher les bottes du patron. C’est un grand parleur, petit faiseur. Il vante la qualité de son travail à outrance et on se demande de quel travail il peut bien parler puisqu’il ne fait que déblatérer. Copain-copain avec le patron, c’est quelqu’un de réseau. Il cherche à pistonner ses amis sur chaque nouvelle ouverture de poste. Pendant ce temps, qui se tape le tout le boulot?

La placoteuse

Vous êtes pressée, vous avez un rapport à terminer? Qu’à cela ne tienne, elle vous suit jusque dans votre bureau pour jaser de sa dernière fin de semaine. C’est une sangsue sociale. Elle suce l’énergie de tout être vivant se trouvant dans son entourage. Comme elle est gentille et drôle, personne n’ose trop lui dire à quel point elle dérange. Votre seul moyen de vous en tirer est de trouver un sujet qui la révulse.

Le balayeur dans la cour de l’autre

Il déborde, il déborde, oh mon Dieu qu’il a tellement trop d’ouvrage ! En plus de s’en plaindre, il demande l’aide des autres sans se soucier si ces derniers ont du temps à lui consacrer. À force de tout balayer dans la cour de l’autre, il réussira à ne rien faire d’autre que de s’apitoyer sur son sort pendant que ses collègues produisent.

La schtroumpf à lunettes

Elle se mêle de tout et de rien, mais surtout de ce qui ne la concerne pas. Elle fait la morale aux autres et se prend pour la patronne. Elle se fout le nez partout et finit par se mettre tout le monde à dos.



Partagez cette nouvelle!

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.

Les employeurs qui recrutent
  • Gowling WLG
  • Espace Physio Forme Inc
  • Collège Inter-Dec
  • Desjardins
  • Pillière Bolduc Notaires
  • La Presse
  • ZSA
Recevez les derniers articles Carrière
et offres d'emplois directement dans votre boîte de réception!
Vous avez des questions?
Nous sommes ici pour vous aider.