9 types de saboteurs de réunion

, par Louise Proulx.

Les réunions sont un mal nécessaire. Avoir à s’asseoir et à affronter l’interaction sociale n’est pas toujours très jojo. N’empêche, mieux vaut éviter ces 9 mauvaises habitudes qui ont le don de faire perdre le temps à tout le monde.

Les réunions sont importantes dans une organisation. Malheureusement, certaines personnes s’ennuient tellement lors de ces rencontres obligées qu’elles ont le don de les massacrer en adoptant la mauvaise attitude.

Sur le site Undercover Recruiter, Steve Thompson, Directeur général de l’agence de marketing, d’analyse et de recrutement numérique Forward role, présente les 9 types de personnes qui nuisent à la bonne conduite des réunions.

Un emploi pour vous?

1. Le retardataire

Arriver en retard à un party est peut-être tendance, mais dans le monde des affaires, les retards ne font que frustrer tout le monde. Les retardataires ne sont jamais capable d’estimer le temps requis pour se rendre du point A au point B, et ça, c’est quand ils savent où se trouve le point B…

2. L’accro du téléphone

Les recherches ont démontré que nous touchons à notre téléphone intelligent 2 617 fois par jour. Les accros du téléphone font remonter cette moyenne. Pendant les réunions, ils sont incapables de succomber aux attraits du monde qui se cache au fond de leur poche. En moins de temps qu’il n’en faut pour annoncer un ordre du jour, l’accro aura réussi à écrire trois textos, à répondre à un quiz en ligne et à faire un match sur Tinder.

3. Le multitâche

Tout le monde aime les gens travaillants. Le problème avec ceux qui veulent tout accomplir en même temps, c’est qu’ils n’ont aucun intérêt à rester assis à ne rien faire d’autre que parler. Ils ne peuvent pas s’empêcher d’apporter un peu de travail en réunion. Résultat : une réunion ponctuée d’un tap-tap dérangeant.

4. Le sceptique

Le sceptique est celui qui débarque durant un brainstorming dans le seul but d’écraser les idées des autres tout en ne proposant aucune autre alternative viable. Il décourage les autres de s’exprimer, probablement par peur de dévoiler son propre manque d’imagination.

5. Le placoteux

Les placoteux sont souvent très amicaux, mais ils ont aussi un vilain défaut : ils parlent plus qu’ils n’écoutent. Ils jasent à droite et à gauche et ont de la difficulté à se concentrer sur les points importants de la réunion passant leur temps à raconter des anecdotes qui n’amènent rien de bon. Si c’était permis, ces bêtes sociables arriveraient probablement en réunion avec quelques bières et leur répertoire de bonnes blagues.

6. Celui qui sait tout

Il a fait ses recherches. Il est passionné par les sujets discutés en réunion. À première vue, c’est le genre de personne qu’on voudrait présente à chaque réunion. Le hic de celui qui sait tout c’est que, comme il a déjà réfléchi à tout, il ne voit pas la nécessité de laisser les autres ajouter quoi que ce soit. Il parle et il parle jusqu’à ce que l’heure de la fin de la réunion a sonné et que tout le monde regarde sa montre. Il tient les participants en otage avec ses explications qui n’en finissent plus.

7. L’interrupteur

Les interrupteurs ne sont pas spécialement méchants. Ils ne sont simplement pas capables de s’empêcher de demander à tout bout de champ : « Qu’est-ce que tu veux dire par là exactement? »

Les interrupteurs apportent souvent de bonnes idées en réunion et, contrairement aux sceptiques, ils contestent les idées pour les améliorer plutôt que pour les écraser. Toutefois, les interruptions brisent le flux de la conversation et ne permettent pas aux gens d’aller au bout de leur pensée.

8. La statue humaine

Les statues humaines  font toujours comme s’ils se trouvaient face aux dinosaures de Jurassic Park : « Si je ne bouge pas, ils ne me verront pas! » Bien qu’ils ne semblent pas faire de mal, les statues humaines sont extrêmement néfastes en réunion parce qu’ils encouragent la passivité chez les autres participants.

9. Le gastronome

Coriandre fraîche, paprika fumé, fromage fondu, chorizo grillé… Voilà le genre d’arôme qu’on aime tous sentir quand on entre au restaurant, mais, en salle de réunion, c’est un peu gênant. Les gastronomes apporteront leur petite boîte à lunch gourmande et procéderont à une consommation bruyante de leur repas tout en essayant d’expliquer pourquoi les taux de conversion ont baissé pour le troisième mois consécutif.



Partagez cette nouvelle!

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.

Les employeurs qui recrutent
  • Gowling WLG
  • ZSA
  • Desjardins
  • Collège Inter-Dec
  • La Presse
  • Pillière Bolduc Notaires
  • Espace Physio Forme Inc
Recevez les derniers articles Carrière
et offres d'emplois directement dans votre boîte de réception!
Vous avez des questions?
Nous sommes ici pour vous aider.