Avocate, elle devient secrétaire juridique

, par Secretaire-inc.

Nadia Samy est âgée de 36 ans. Elle a vécu les premières années de sa vie à Montréal. Le froid, elle connaît bien cela, elle le dit même à la blague :«Dans les années 85, c’était encore plus intense et plus long que cela à Montréal».

Alors qu’elle n’avait que 8 ans, ses parents, d’origine égyptienne, décident de rentrer au Caire. L’Égypte, point de ralliement de l’Orient et de l’Occident, le pays où furent découverts les célèbres hiéroglyphes, le premier système d’écriture.

La passion du droit

Un emploi pour vous?

Là-bas, elle prend sa vie en main et en 2000, elle obtient sa licence en Droit de l’Université du Caire et se fait tout de suite courtiser par le Cabinet d’avocats Hashem & partenaires. Elle devient alors avocate.

Loin de s’en contenter, elle décroche une maîtrise en droit des affaires, grâce au cours dispensé à la succursale de la Sorbonne de Paris à l’Université du Caire. Elle deviendra ensuite, successivement, avocate senior au Marché des valeurs mobilière du Caire, puis conseillère juridique à l’Université américaine et à la British Petroleum.

De retour au Québec

Consciente d’avoir fait le tour du jardin, elle décide en février 2010 de revenir à Montréal, sa ville de naissance. Avec son bagage professionnel étoffé, elle rêve de conquérir le monde.

Mais voilà, malgré toute sa bonne volonté et des rêves pleins la tête, l’emploi tarde à pointer son nez. Elle se met pourtant en recherche active, mais rien à faire, elle n’a aucun retour, même pas des lettres de refus.

D’ailleurs, elle ne comprend pas pourquoi les employeurs ont cette peur de l’inconnu. «Les employeurs doivent aller au-delà des appellations et regarder les compétences».

Loin d’être contrariée, elle décide de retourner à l‘école, l’inaction est sa hantise. Elle s’inscrit au collège O’Sullivan de Montréal. En 2011, elle décroche une attestation d’études collégiales en techniques de bureau, spécialisation juridique.

«Je voulais vraiment toucher à tout ce qui pouvait me rapprocher du droit».

Adjointe juridique

Persévérante, elle est engagée comme adjointe juridique chez Heenan Blaikie, l’un des plus importants cabinets d’avocats au Canada. Loin de laisser de côté ses rêves, elle prépare en parallèle une équivalence de son bac en droit, un processus qui s’étale sur une période d’un an et demi.

Quand les astres seront réunis et qu’elle pourra exercer de nouveau comme avocate, elle aimerait se spécialiser en droit des valeurs mobilières.

«J’aimerais aider les petits investisseurs qui ne peuvent pas se défendre contre les grandes corporations». Avec une aussi noble cause, nous ne pouvons que lui souhaiter bon vent pour être vite avocate au Québec.



Partagez cette nouvelle!

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.

Les employeurs qui recrutent
  • Espace Physio Forme Inc
  • ZSA
  • La Presse
  • Pillière Bolduc Notaires
  • Gowling WLG
  • Desjardins
  • Collège Inter-Dec
Recevez les derniers articles Carrière
et offres d'emplois directement dans votre boîte de réception!
Vous avez des questions?
Nous sommes ici pour vous aider.