Êtes-vous assez payée?

, par Therese Garceau.

Difficile parfois de bien évaluer votre valeur sur le marché du travail et de comparer votre salaire, surtout si vous êtes en poste chez le même employeur depuis un bon moment. Comment savoir si vous recevez un salaire juste et équitable ? Sur quelles bases devez-vous faire votre calcul ? Comment demander une augmentation et l’obtenir ? Dans un article publié sur innovationrh.com, la CRHA Sylvie Lepage propose quelques pistes pour y arriver

Évaluez votre poste. Pour être en mesure de mettre un chiffre sur la valeur de votre travail vous devez absolument passer scrupuleusement en revue votre charge de travail et vos responsabilités. Évitez de vous fier uniquement à ce qui est écrit sur votre contrat ou votre description de tâches. Il y a fort à parier que vous en faites beaucoup plus que prévu. Prenez aussi en compte les avantages que vous recevez de l’employeur : formations, bonus, avantages sociaux.

Faites le compte. Vous travaillez environ dix heures de plus par semaine pour pouvoir boucler tous vos dossiers ? En divisant votre salaire hebdomadaire par le nombre d’heures travaillées, vous pourrez concrètement évaluer votre taux horaire réel. Si vous avez un salaire de mille dollars par semaine basé sur un horaire de 35 heures, mais qu’en réalité vous passez 45 heures au bureau, votre salaire horaire passe de 28.57 $ à 22.22 $. Un déficit net de 6.35 $ de l’heure.

Un emploi pour vous?

Comparez des pommes avec des pommes. Prenez le temps d’explorer le marché. Comparez votre salaire avec ceux qui sont offerts dans d’autres entreprises. Évaluez-le sur la base des responsabilités et des tâches décrites et non sur le simple titre de la fonction.

Vous en donnez plus que vous n’en recevez. Il est grand temps de faire une demande officielle d’augmentation de salaire à votre patron. Ayez votre liste de comparaison des salaires pour des tâches et responsabilités identiques aux vôtres et le détail de vos heures travaillées. Renseignez-vous sur le taux d’inflation annuel qui est une autre donnée importante à considérer. Pour éviter d’essuyer un refus, assurez-vous d’avoir tous les arguments et les preuves qui justifient votre demande.

Négociez. Évitez de vous piéger vous-même. N’avancez pas un chiffre ou un pourcentage. Limitez-vous à exposer clairement les arguments et les raisons de votre demande de révision salariale. De cette façon, vous permettez au patron d’évaluer votre demande et de revenir avec une offre. Vous aurez alors toute la latitude de faire une contre-offre et d’obtenir satisfaction.



Partagez cette nouvelle!

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.

Les employeurs qui recrutent
  • Gowling WLG
  • ZSA
  • Desjardins
  • Espace Physio Forme Inc
  • La Presse
  • Pillière Bolduc Notaires
  • Collège Inter-Dec
Recevez les derniers articles Carrière
et offres d'emplois directement dans votre boîte de réception!
Vous avez des questions?
Nous sommes ici pour vous aider.