-->

Propos sexistes au bureau : 6 façons de les faire taire

, par Catherine Lemire.

«Tu es émotive, ma belle.?» «Les femmes ne sont pas bonnes en informatique.?» Tant de propos misogynes et sexistes qui font grincer des dents. Oui. Ça existe encore. Malheureusement. Vous vous choquez et levez le ton? Ça y est, vous êtes classée hystérique. The Muse propose 6 façons de faire taire les machos.

Maturité et humour

Imaginez un garçon de 10 ans qui crie : «?J’ai vu des gros tôtons?!?»
Est-ce que c’est sexiste? C’est certainement immature, en tout cas. Profondément immature. Vous n’entrez certainement pas dans une discussion avec ce garçon pour ça. À la place, vous lui jetez un regard pour qu’il comprenne qu’il est ridicule et déplacé. Vous pouvez même rire un peu et rouler des yeux. Vous pouvez lui dire : «?Ça ne se dit pas?».

Bien que certains commentaires doivent être rapportés aux RH, ce n’est pas toujours une bonne idée. Certaines personnes ont besoin d’une réaction immédiate, parfois condescendante, et pourquoi pas, être victime d’une bonne risée.

« Viens-tu vraiment de dire ça… en pleine réunion? Calme tes ardeurs mon chum. » Regardez d’un air cynique les autres membres de l’équipe en ayant l’air de dire « Wow! Prenez en note ce qu’il vient de dire… ». Ça va lui couper le sifflet. Il est ridicule, c’est tout. Vous êtes l’adulte, ici, alors passez votre chemin.

Répondez avec les mêmes mots

Ça s’en vient, vous allez vous faire traiter d’émotive, d’hystérique ou de criarde. Vous ne pouvez pas simplement répondre : «?Toi aussi?». Soyez celle qui le dira en premier : « Max, tu es trop sensible. Revenons-en au point suivant. »

Les machos sont souvent très sensibles eux-mêmes.

Soulignez à gros traits les petits surnoms mignons

Quelqu’un qui ajoute un petit surnom ne se rend pas toujours compte que c’est déplacé. « Beau travail, ma belle ».

Une idée pour le faire remarquer : « Est-ce que c’est toute l’équipe que vous appelez ainsi?? On va s’appeler l’équipe Ma Belle. C’est Martin et Arnaud qui seront contents.»

Autre idée : « Ma belle, c’est mignon. C’est comme si je vous appelais la Bête. »

Verbalisez-le directement, mais en toute complicité

Avec certaines personnes, le seul moyen de leur faire entendre raison est de les rudoyer. Ce n’est pas le cas de tous. Soyez subtile et complice.

Par exemple : « Oh la la, c’est tellement sexiste et grossier ce que tu viens de dire là. Une chance que personne d’autre n’a entendu, tu serais passé pour un gros vulgaire. »

Faites semblant de ne pas comprendre et demandez des explications

Après un commentaire sexiste, prenez un air ingénu et demandez ce qu’il veut dire. Préparez-vous à prendre des notes. Il commence, un peu surpris… et vous continuez à attendre l’explication complète. Vous le laissez s’empêtrer et les silences le ridiculiser. Terminez la conversation ainsi : « Ah bon. Jamais entendu ça avant. Bon, on disait quoi, déjà?? » Et ramenez le sujet vers le travail.

Mettez la faute sur la différence de génération

Un homme qui fait ce type de commentaire est certainement plus vieux que vous. Mettez la faute sur la différence de générations. Soyez légère : « Wow, c’est amusant de constater comme les choses ont évolué. » Tenez-vous-en à ce type de répliques : « Ce n’est vraiment pas la même époque. »



Partagez cette nouvelle!

Laisser un commentaire

Les employeurs qui recrutent
  • Gowling GLW
  • Desjardins
  • ZSA
  • Télé-Ressources
  • Espace Physio Forme Inc
  • Collège Inter-Dec
  • Modulis
Inscrivez-vous à l'infolettre
et recevez les derniers articles et les dernières offres d'emploi.
Vous avez des questions?
Nous sommes ici pour vous aider.