À bas les pauses cigarettes !

, par Louise Proulx.

La cigarette, bien que bannie sur les lieux de travail, continue malgré tout de gâcher la vie certaines d’entre vous. On parle ici de la vie de secrétaires qui subissent les effets d’une collègue fumeuse. Ça vous dit quelque chose ?

Vous êtes fière de vous, il y a belle lurette, vous avez dit adieu à cette satanée mauvaise habitude qui prenait votre santé, votre argent et votre temps. Parlant de temps, évidemment, vous en perdez moins à griller des cigarettes, mais il se trouve que votre collègue fumeuse, elle, passe le sien à invoquer cette raison pour prendre une pause. Cela fait de vous celle qui doit ramer pour réussir à passer à travers la journée avec le manque à gagner dû au besoin récurrent de madame.

Pourtant, il n’y a pas encore très longtemps, la pause cigarette ne faisait pas partie d’une journée de travail puisque tout le monde fumait au bureau ou supportait les « faiseux de boucane ». Cette époque est maintenant bel et bien révolue. Autre temps, autres mœurs : ceux qui enduraient la fumée hier doivent endurer les « pauses cigarette » aujourd’hui.

Un emploi pour vous?

Mais alors, pour que justice soit faite, faudrait-il rattraper derrière son bureau le temps passé à fumer dehors? Le figaro.fr rapporte que plusieurs entreprises en France, dont la Caisse primaire d’assurance maladie (CPAM), ont pris la décision de faire pointer les employés à l’aller et au retour de leur pause cigarette. Cela peut s’avérer une excellente idée puisque que l’Office français de prévention du tabagisme (OFT), qui a fait une étude sur le sujet en 2008, a réalisé qu’une personne fumant 20 cigarettes par jour passe en moyenne 80 minutes en dehors du bureau pour soulager son besoin de nicotine. Faites le calcul ! Vous trimez pas mal plus dur que votre collègue qui est davantage occupée à nourrir sur son futur cancer du poumon qu’à régler les problèmes administratifs immédiats.

Solutions

Devriez-vous parler de votre frustration à votre patron ? La revue Coup de pouce de ce mois-ci, dans un article traitant des pauses trop longues d’une collègue, préconise de tenter d’en parler d’abord calmement à cette dernière en expliquant clairement votre malaise. Si vous n’y arrivez pas ou que votre discussion n’a mené à rien, il serait effectivement bon d’en discuter avec votre patron.

Surtout, ne perdez pas le sourire ! Au moins, vous avez la chance de ne pas être accroc à cette très mauvaise amie qu’est la cigarette. À la longue, vous le regagnerez votre temps !



Partagez cette nouvelle!

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.

Les employeurs qui recrutent
  • Desjardins
  • Collège Inter-Dec
  • Gowling WLG
  • ZSA
  • Pillière Bolduc Notaires
  • La Presse
  • Espace Physio Forme Inc
Recevez les derniers articles Carrière
et offres d'emplois directement dans votre boîte de réception!
Vous avez des questions?
Nous sommes ici pour vous aider.