Bitchage : votre collègue est-elle une méchante?

, par Secretaire-inc.

Voici le pire type de bitcheuse, désagréable s’il en est, la méchante. Alors que j’étais en pleine rédaction de mon livre livre «Ces femmes qui détruisent les femmes», j’ai eu vent d’une histoire assez morbide que j’ai intégrée dans mon livre d’ailleurs. La voici en bref.

Kim (nom fictif) était à l’emploi d’une entreprise depuis 15 ans lorsqu’elle a eu une promotion. Sa nouvelle supérieure l’a prise en grippe dès le premier jour. Son calvaire a duré deux ans. Sa supérieure déclarait fièrement à tout le monde qu’elle voulait que Kim parte et qu’elle ne cesserait de la harceler tant qu’elle n’aurait pas sa peau.

Un enquêteur externe a été embauché. Sur les 20 employés, 17 ont corroboré les dires de Kim. Il faudra un an avant le dépôt du rapport. L’entreprise a été tenue par la loi d’apporter des correctifs. Malgré cela, Kim a remis sa démission, à bout de souffle, plus d’estime personnelle et une santé particulièrement précaire.

Un emploi pour vous?

Cinq années plus tard, Kim prend encore des antidépresseurs, sa santé psychologique est très fragile et ses nuits sont envahies par de fréquents cauchemars. Elle avoue qu’il faut absolument intervenir après la première insulte. Il ne faut jamais attendre. Cette histoire est authentique.

Pistes de solutions limitées

Contrairement aux autres types de bitcheuses, avec la méchante, très peu de choix d’interventions s’offrent à nous. La première possibilité est certainement de vérifier si elle est bien protéger dans le milieu de travail. De manière générale, elle occupe un poste dans la haute direction.

Lorsque vous constatez qu’elle ne partira jamais, il ne reste plus qu’à chercher un emploi ailleurs dans un avenir très rapproché, afin d’éviter l’affaissement de votre confiance à soi. Car, si vous restez, l’étape suivante sera de vous déverser dans la culpabilité et dans l’anéantissement complet de votre personnalité et de votre joie de vivre.

Sachez que la méchante ne l’est pas seulement avec vous. Non, elle l’est avec d’autres également. Malheureusement, il faut parfois plusieurs pertes d’excellents employés avant que certains gestionnaires réagissent et considèrent tout à coup de rétrograder ou congédier cette bitcheuse. Mais cela n’est pas votre problème. Votre responsabilité s’arrête lorsque vous avez tenté de parler sans succès au patron et que vous avez compris que vous devez remettre votre démission. Le reste ne vous appartient plus.



Partagez cette nouvelle!

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.

Les employeurs qui recrutent
  • Espace Physio Forme Inc
  • ZSA
  • La Presse
  • Gowling WLG
  • Pillière Bolduc Notaires
  • Collège Inter-Dec
  • Desjardins
Recevez les derniers articles Carrière
et offres d'emplois directement dans votre boîte de réception!
Vous avez des questions?
Nous sommes ici pour vous aider.