Cabinet d’avocats : leurs pires divorces!

, par Marie Paris.

Certains ex-époux s’entendent comme chien et chat! Et c’est peu dire que les avocats et les secrétaires juridiques assistent parfois à de véritables joutes! The LawTrades Blog vous propose un top 10 des séparations les plus abracadabrantesques.

10. « Le mari faisait pousser du cannabis chez lui, et il avait même refait son installation électrique pour l’adapter à ses plants de culture. Lors du divorce, sa femme a naturellement demandé la moitié des recettes des ventes de cannabis… »

9. « Notre dossier s’est effondré à cause d’un fauteuil massant. Ils avaient deux enfants. Mais ils n’ont pas pu se mettre d’accord sur leur fichu fauteuil massant. »

Un emploi pour vous?

8. « J’ai vu un couple se disputer pendant trois heures pour savoir qui aurait les enfants le jour de Noël… et j’ai compris seulement à la fin qu’ils étaient juifs. J’ai aussi reçu une femme qui se plaignait que son mari avait retiré 60 000 dollars de leur compte commun sans la prévenir. Pour se payer une opération de changement de sexe. »

7. « Le couple n’a eu besoin que d’une heure et demie pour se partager possessions matérielles, immobilières et compte épargne retraite, et s’arranger sur la garde de leur fils. Pendant les quatre heures qui ont suivies, ils se sont disputés la garde du chien. Alors que pour la garde de l’enfant il est juste précisé dans le contrat “comme convenu entre les parties”, celle du chien est détaillée par un calendrier strict. »

6. « Il a fallu deux heures à ce couple pour décider qui aurait les produits qui restaient dans leur frigo – d’une valeur approximative de 40 dollars. Deux heures de mon temps, plus celui du deuxième avocat et du médiateur, ont coûté environ 1 000 dollars. Tout ça pour un pot de beurre de cacahuètes… »

5. « Dans un de mes dossiers, l’ex-épouse appelait sans cesse le patron de son mari, accusant mon client de vol et autres crimes de col-blanc pour le faire licencier. Le hic, c’est qu’elle demandait dans le divorce la garde de ses enfants ainsi qu’une pension alimentaire, qui dépendait de l’emploi de son mari. L’emploi qu’elle essayait de lui faire perdre. »

4. « J’ai apporté une batte de baseball en aluminium comme preuve à une audition dans le cadre d’une garde d’enfant. J’ai aussi ramené les photos des dégâts causés avec la batte sur la tête et les côtes de mon client par sa femme. Et l’huissier de justice, qui regardait la batte au détecteur de métal à l’entrée du tribunal, qui dit : “Huh. Elle n’est pas droite”. “Oui. C’est une des raisons pour lesquelles nous sommes ici”, j’ai répondu. »

3. « J’ai traité le cas d’un homme qui trompait sa femme, et avait transféré petit à petit tout l’argent de leur compte vers celui de sa maîtresse avant que sa femme ne s’aperçoive de l’adultère. Il s’est également déclaré en faillite pour éviter d’avoir à donner à son ex-épouse quoi que ce soit dans le divorce. »

2. « Une femme avait caché toutes les oeuvres d’art de son mari, qu’il avait achetées bien avant leur mariage, et a tenté de les lui revendre lors de la médiation de divorce… »

1. « L’épouse avait tout pris dans le divorce, y compris la précieuse Corvette 68 de son mari. Alors qu’elle venait chez son ex pour récupérer la voiture, le mari l’a avancée dans l’allée, a vidé toute l’huile sous le véhicule et y a mis le feu. Il s’est ensuite assis dans son fauteuil de jardin avec une bière pour regarder brûler sa voiture, devant son ex-femme. »



Partagez cette nouvelle!

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.

Les employeurs qui recrutent
  • Pillière Bolduc Notaires
  • Desjardins
  • Gowling WLG
  • La Presse
  • Collège Inter-Dec
  • Espace Physio Forme Inc
  • ZSA
Recevez les derniers articles Carrière
et offres d'emplois directement dans votre boîte de réception!
Vous avez des questions?
Nous sommes ici pour vous aider.