Cessez d’être dépendante des autres!

, par Secretaire-inc.

Se laisser envahir par les émotions est certainement l’une des expériences les plus malsaines qui soient. Il ne faut pas, à ce point, être à la merci des éléments extérieurs.

Vous laissez un message dans la boîte vocale d’une collègue pour compléter un dossier, vous faites parvenir une demande d’information non urgente à votre gestionnaire, vous envoyez une invitation par SMS pour un lunch, puis… vous vous placez en mode « attente »! Entre-temps, dans l’expectative d’une réponse empressée, vous attendez patiemment – ou impatiemment – tout en laissant votre imagination vagabonder, ce qui fait naître des scénarios incroyables, bons ou mauvais (selon votre humeur ou vos désirs).

Halte à la dépendance aux autres!

Un emploi pour vous?

Idéalement, vos attentes sont comblées et tout se déroule comme vous l’aviez prévu, souhaité et espéré. Par contre, la vie n’est pas ainsi faite. Nous avons toutes notre caractère, notre personnalité, nos expériences de vie, notre manière d’agir et d’interagir. Certaines cherchent à s’isoler lorsqu’elles traversent des périodes difficiles. D’autres, au contraire, se lancent sur le téléphone ou sur Internet et parlent ouvertement des défis qu’elles rencontrent.

D’aucunes, beaucoup plus que vous ne croyez, sont dépendantes affectives – malheureusement – et attendent trop des autres. C’est ainsi que les signaux extérieurs contrôlent, tels les fils d’une marionnette, leur état d’esprit et leur humeur pour les prochaines 24 heures.

Non seulement plusieurs sont amèrement déçues de la tournure des événements, mais cela a un impact sur leur réaction. C’est ainsi qu’elles se mettent un pied dans la bouche en étant bêtes avec celles qui n’ont rien demandé ou en éclatant en sanglots devant une collègue qui vient leur souhaiter «bon anniversaire», par exemple. Qui n’a pas annulé un rendez-vous important parce qu’elle avait reçu une mauvaise nouvelle? C’est fou ce que la déception peut créer comme réaction extrême!

Comment ne pas laisser les émotions vous envahir ?

De manière générale, vous êtes déçues parce que vous avez des attentes, bien sûr. Est-ce normal d’en nourrir? Assurément! De là à en faire une question de vie ou de mort, il y a une marge, ou à obliger les autres autour de vous à se rapporter, à tenter de les faire sentir coupables si elles désirent s’isoler ou si elles ne répondent pas au quart de tour… il y a des limites à ne pas franchir.

Quand les émotions vous envahissent, il serait bon d’apprendre à les décortiquer pour en comprendre la signification. Que tentent-elles de vous dire? Sont-elles les plus fortes? Quel pouvoir leur laissez-vous? Sont-elles maîtresses de votre quotidien, de vos relations interpersonnelles, de votre état d’esprit ou de votre humeur? Si oui, voyez à dédramatiser et imaginez autre chose que le pire. Laissez le temps aux autres de réagir et de répondre à vos demandes. Elles ont certainement une excellente raison. Dans le doute, vérifiez. Les émotions existent pour vous aider à survivre en vous prévenant des occasions ou des dangers présents dans votre environnement. Elles ne doivent pas vous contrôler et encore moins vous envahir.

^Sur l’auteure
Depuis plus de 25 ans, Marthe Saint-Laurent a exercé ses fonctions, entre autres, dans le domaine des communications au sein de multinationales, de regroupements gouvernementaux, d’associations et d’entreprises privées. Travailler dans un univers entièrement féminin ou faire sa place dans un monde d’hommes, elle connaît.

La réalité des femmes passionne l’auteure des ouvrages ”Ces femmes qui détruisent les femmes” et L”e bitchage, guide de survie”. Très connue dans le réseau des femmes professionnelles, Marthe Saint-Laurent offre des conférences pour harmoniser les relations au travail. Désireuse de faire émerger le potentiel féminin, elle se spécialise dans l’accomplissement des femmes à partir de leurs forces, de leurs compétences et de leur intelligence.

Marthe Saint-Laurent possède des certificats en français écrit et en rédaction française, en plus d’études en journalisme ainsi qu’en psychologie et d’une formation en coaching.^



Partagez cette nouvelle!

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.

Les employeurs qui recrutent
  • ZSA
  • La Presse
  • Espace Physio Forme Inc
  • Pillière Bolduc Notaires
  • Gowling WLG
  • Desjardins
  • Collège Inter-Dec
Recevez les derniers articles Carrière
et offres d'emplois directement dans votre boîte de réception!
Vous avez des questions?
Nous sommes ici pour vous aider.