Comment dire votre façon de penser à votre gestionnaire

, par Melissa Pelletier.

Une adjointe a droit à son opinion, elle a droit au chapitre. C’est pourquoi, si elle le fait de la bonne façon, elle peut dire la vérité à ses supérieurs. Explications.

« Speaking Truth to Power ». Qu’est-ce que cette phrase signifie pour vous? Popularisée en 1955, cette phrase a reçu beaucoup d’attention lorsque des Quakers (de la Société religieuse des amis) ont lancé un pamphlet pacifiste. L’idée? Ne pas hésiter à parler aux personnes en position de pouvoir pour rendre notre monde meilleur. D’accord, mais ça se transcrit comment sur votre milieu de travail? Tour d’horizon sur le site ExceptionnalEA.

Dans un environnement de travail, tout le monde a droit au respect. Les organisations privilégient d’ailleurs les sonneurs d’alerte. Prenez la place de votre patron un moment. Qu’est-ce qu’il recherche exactement chez son adjointe? Quand on sait que la plupart des gestionnaires sont de plus en plus à l’aise avec le retour de courriels ou d’appels, comment une adjointe peut-elle prendre sa place?

Un emploi pour vous?

On vous le donne en mille: en ayant la capacité de dire la vérité au gestionnaire. Dans le texte How Do Exceptional Assistants Become That Way, on peut voir à quel point cette attitude est très valorisée chez les adjointes de direction. Même si la manière de gérer de votre patron inclut beaucoup la communication, il ne peut pas tout savoir.

Vérité et intégrité : vos responsabilités

Dans Old Tales and New Leadership, Organizational Culture and Ethics, James O’Toole nomme les difficultés et les risques personnels qui peuvent être reliés au partage d’informations délicates. Dans ses écrits, il pointe vers les pensées de Richard S. Carter, qui avance dans son livre Integrity (1966) que l’intégrité repose plus sur  le fait de dire la vérité. Selon lui, pour bien dire la vérité au pouvoir, il faut se reposer sur quelques critères:

  • Ce doit être vrai.
  • Ça ne doit pas nuire à des innocents.
  • Ça ne doit pas être dit pour servir un intérêt personnel: les bénéfices doivent aller aux autres ou à l’entreprise.
  • Ça doit être le résultat d’une réflexion morale.
  • Ça ne doit pas être motivé par la colère ou la vengeance.
  • Le messager doit être prêt à payer le prix.

Vous sentez vous intimidée? Ce n’est vraiment pas le but, mais c’est mieux de connaître les effets possibles de ce genre de confidences. Considérez comment vous voulez (ou pas) communiquer avec votre gestionnaire. Votre capacité à pouvoir discuter ouvertement devrait vous aider à vous adresser au pouvoir.

Soyez attentives aux critères de Carter, et assurez-vous d’avoir une conversation délicate pour les bonnes raisons. Si les risques sont moins élevés aujourd’hui qu’à d’autres moments, soyez consciente des risques que vous encourez. C’est une tâche délicate, mais si c’est bien fait et si vous parlez à un bon gestionnaire, vous verrez peut-être le degré de confiance mutuel augmenter et l’entreprise, croître.



Partagez cette nouvelle!

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.

Les employeurs qui recrutent
  • Desjardins
  • Espace Physio Forme Inc
  • La Presse
  • Pillière Bolduc Notaires
  • ZSA
  • Collège Inter-Dec
  • Gowling WLG
Recevez les derniers articles Carrière
et offres d'emplois directement dans votre boîte de réception!
Vous avez des questions?
Nous sommes ici pour vous aider.