Comment neutraliser poliment la commère du bureau

, par Therese Garceau.

Elle a toujours une histoire à vous raconter sur un boss ou une collègue. Sous ses airs inoffensifs, la commère de bureau tarit non seulement l’ambiance de travail mais peut aussi nuire à votre propre réputation professionnelle. Fourbissez votre plan d’attaque…

Le commérage de bureau est un phénomène bien réel qui n’épargne aucun milieu. Dans un environnement de travail souvent hautement compétitif, la jalousie, l’insécurité et la curiosité exacerbent et nourrissent les potins.

S’il est difficile d’échapper à la déferlante des rumeurs de bureau et surtout d’empêcher une collègue bavarde de vous embêter avec ses cancans, certains gestes peuvent contribuer à l’endiguer. Voici, selon themuse.com, de judicieux conseils de pour stopper les ragots de bureau à leur source et faire taire les pires mémères et cancaniers du bureau :

Un emploi pour vous?

« Je ne crois pas que ce soit vrai. » Cette réponse fonctionne à tout coup. En émettant un doute sur la véracité de l’histoire du porte-panier du bureau, vous coupez court à son babillage et l’empêchez subtilement de continuer. Et vous pouvez même enchaîner avec quelque chose du genre : « Mais, ce qui est très vrai, c’est que j’ai faim et que j’ai un lunch avec une amie ce midi! »

« Il doit avoir eu une mauvaise journée. Et toi, ça va? » Votre collègue se plaint de votre patron? Démontrez votre sympathie et votre diligence envers les deux et passez rapidement à un autre sujet.

« J’aimerais mieux qu’on parle de toi. Dis-moi plutôt comment avancent tes rénos. » Tout le monde aime bien parler de soi. Le meilleur moyen de faire bifurquer la conversation est de s’informer de l’autre personnellement.

« Écoute, je suis vraiment dans le jus et je n’ai vraiment pas le temps de jaser. »  Voilà une excellente façon de freiner poliment votre bavarde collègue. Elle revient plus tard pour poursuivre la conversation? Restez indifférente, elle comprendra le message.

« C’est vraiment bizarre que tu me dises ça, moi, j’ai toujours d’excellents rapports avec lui. » Il est plutôt difficile de continuer à parler contre quelqu’un à une personne qui vient tout juste de l’encenser.

« Si c’est vrai, ne m’en parle plus, ok? »  Prononcée avec votre plus grand sourire, il s’agit d’une phrase coup de poing qui met K.O. la plus tenace des commères de bureau.

« Je ne veux pas participer à tes potins. Parlons d’autre chose. As-tu réservé ton voyage? » Vos tentatives de changer de sujet ou de vous montrer désintéressée restent vaines? Exprimez simplement et calmement votre choix de ne pas prendre part aux commérages.

« Tu devrais lui en parler à lui directement. Si tu avais quelque chose à me reprocher, moi, j’aimerais bien que tu règles ça avec moi sans passer par Pierre-Jean-Jacques. » Vous entendez des rumeurs qui pourraient affecter la réputation professionnelle d’une personne? Cette réponse démontre non seulement que vous ne voulez pas vous joindre au déblatère, mais que vous êtes réfléchie et très professionnelle.



Partagez cette nouvelle!

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.

Les employeurs qui recrutent
  • ZSA
  • Gowling WLG
  • Desjardins
  • Espace Physio Forme Inc
  • Pillière Bolduc Notaires
  • Collège Inter-Dec
  • La Presse
Recevez les derniers articles Carrière
et offres d'emplois directement dans votre boîte de réception!
Vous avez des questions?
Nous sommes ici pour vous aider.