Courriel de candidature : les gaffes impardonnables !

, par Therese Garceau.

Lisez bien ce qui suit :

Ni trop long, ni trop court. Le courriel de motivation doit être concis sans être trop court. Nul besoin de vous perdre dans les détails. Soulignez votre intérêt et démontrez vos principaux atouts avec 5 ou 6 phrases bien construites. Cela suffit pour donner envie au recruteur de prendre connaissance de votre CV.

Ne pas indiquer le nom de l’entreprise : Vous sollicitez un emploi et espérez démontrer au recruteur que vous avez de l’intérêt pour l’entreprise ? La moindre des choses est de citer le nom de celle-ci dans votre message !

Un emploi pour vous?

Se tromper de nom. Envoyer un message à une entreprise en citant le nom d’un autre employeur. Cette erreur sur la personne est fatale ! Pour ne pas risquer de vous retrouver dans de beaux draps, pensez toujours à rédiger un nouveau courriel de présentation pour chaque candidature que vous envoyez.

Un message truffé de fautes. Transmettre un courriel rempli de fautes d’orthographe est un passeport de première classe à destination de la boite JunkMail du recruteur ! Ne vous fiez pas uniquement au correcteur automatique. Prenez soin de vérifier chaque mot et en cas de doute, valider avec le Larousse en ligne.

Dénigrer son patron. Souvenez-vous qu’il s’agit d’un courriel de motivation. Ce n’est certes pas le moment de vous épancher sur vos sentiments envers votre boss. Vous devez donner le goût au recruteur de vouloir vous rencontrer et non de vous fuir comme candidate.

Une copie conforme du CV. Encore une fois, le courriel doit inciter l’employeur potentiel à aller plus loin, à vouloir voir votre CV. Il ne s’agit que d’une mise en bouche pour la pièce de résistance. Mettre vos expériences professionnelles en détail dans votre courriel risque non seulement de saper l’impact de votre CV, mais de décourager carrément le destinataire à poursuivre sa lecture.

Ne pas mettre ses coordonnées. Le courriel n’est pas une bouteille lancée à la mer, il doit indiquer toutes vos coordonnées pour permettre au recruteur de vous rejoindre.

En mettre trop. Trop c’est comme pas assez. Encenser l’entreprise et se perdre dans les qualificatifs risque d’être perçu comme une opération de racolage et pourrait agacer le recruteur. Tenez-vous-en aux faits !

Indiquer ses attentes salariales. Évitez à tout prix de parler salaire ! Ce n’est absolument pas le moment. Attendez d’être reçue en entrevue et que le recruteur aborde lui-même la question salariale avant de vous prononcer sur vos attentes.



Partagez cette nouvelle!

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.

Les employeurs qui recrutent
  • Gowling WLG
  • Espace Physio Forme Inc
  • ZSA
  • La Presse
  • Collège Inter-Dec
  • Pillière Bolduc Notaires
  • Desjardins
Recevez les derniers articles Carrière
et offres d'emplois directement dans votre boîte de réception!
Vous avez des questions?
Nous sommes ici pour vous aider.