D’enseignante à secrétaire!

, par Louise Proulx.

Notre secrétaire de la semaine respire mieux depuis qu’elle a quitté l’enseignement.

Voici l’histoire de Sophie qui, malgré son amour pour les enfants, a changé de voie pour devenir agente de secrétariat au gouvernement.

Durant ses études en enseignement, Sophie Bélanger, a fait quelques stages qui l’ont stressée beaucoup. Elle avait espoir que ça se calmerait en gagnant de l’expérience. Or, dix années d’enseignement plus tard auprès des élèves de la maternelle à la sixième année , le stress était toujours présent. Les enfants vivaient des choses qui venaient trop la chercher, qui la bouleversaient. Si bien que Sophie est tombée en épuisement professionnel.

Un emploi pour vous?

Aujourd’hui, à 37 ans, Sophie est devenue agente de secrétariat à la direction du transport ferroviaire au ministère des Transports, de la Mobilité durable et de l’Électrification des transports.

Pourquoi avez-vous décidé de vous réorienter en bureautique?

Une de mes grandes amies est secrétaire médicale. Elle me racontait ses journées et je trouvais ça intéressant. J’ai donc fait mon DEC en bureautique bilingue au collège O’Sullivan.

Durant mes stages, j’ai bien senti que j’étais à ma place. Avant, je croyais que j’étais une personne qui ne gérait pas bien son stress, mais aujourd’hui, même si j’ai 100 retours d’appels ou de courriels à faire, jamais je ne suis stressée comme je l’étais en tant que professeur.

Quelles tâches vous sont attribuées dans le cadre de vos fonctions?

J’apporte un soutien administratif à tout le personnel et plus particulièrement au directeur. Je fais les suivis de courriels, de correspondance, d’appels; je fais de la gestion d’agenda; j’organise et m’occupe de la logistique des rencontres; je  révise et corrige différents documents officiels; je fais le suivi des dossiers de gestion ministérielle… Disons, que ce n’est pas le travail qui manque.

Qu’aimez-vous le plus dans votre travail?

Je suis fière de mon travail. Les défis que je rencontre au ministère me stimulent beaucoup. J’aime particulièrement que ce soit un travail varié où j’ai tout le loisir de prendre de l’initiative.

Je fais partie d’une équipe dont les membres ne me voient pas comme la « simple secrétaire », mais comme un maillon important contribuant à atteindre les objectifs de chacun.

Qu’est-ce que vous trouvez le plus difficile?

Les échéances.

Parfois, les autorités peuvent nous demander de nous revirer de bord très rapidement. Il peut arriver qu’on me donne 30 minutes pour réviser un texte de 15 pages. Il s’agit souvent de textes très techniques où on analyse des enjeux complexes dans un domaine bien précis. Et, moi, je dois être capable de voir si le texte fait du sens…

Ce n’est pas facile, mais ça reste un challenge intéressant.

Quels conseils donneriez-vous à celles qui commencent dans le métier?

Je pense que, quand on commence un nouvel emploi, il ne faut surtout pas avoir peur d’aller vers les gens et de poser des questions. Il ne faut pas non plus hésiter à prendre des notes, à apporter ses outils de référence et à les consulter. Une autre chose très importante, selon moi, c’est qu’il ne faut pas faire semblant de comprendre si on ne comprend pas.

Dans un ordre ordre d’idées, pour celles qui voudraient travailler dans le secteur public, je leur conseillerais de s’inscrire à tous les concours, même si c’est un concours pour être commis de bureau, il faut y aller. C’est une porte d’entrée!

Est-ce que l’enseignement vous manque quelquefois?

Non. Aujourd’hui, je gère mieux le stress; je suis en paix avec mon cheminement.

Toutefois, mon expérience dans l’enseignement n’est pas perdu, au contraire, elle me permet d’être une meilleure parent auprès de mes enfants!



Partagez cette nouvelle!

Une réponse à “D’enseignante à secrétaire!”

  1. Nathalie légaré

    J’ ai eu le plaisir de travailler avec Sophie en enseignement. Comme j’ai eu le cheminement professionnel inverse ( j’ ai été secrétaire avant de me réorienter en enseignement), je comprends bien qu’ il est important d’ être bien au travail. Je suis contente de constater que Sophie est maintenant heureuse au travail.

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.

Les employeurs qui recrutent
  • ZSA
  • Espace Physio Forme Inc
  • Gowling WLG
  • Pillière Bolduc Notaires
  • Desjardins
  • Collège Inter-Dec
  • La Presse
Recevez les derniers articles Carrière
et offres d'emplois directement dans votre boîte de réception!
Vous avez des questions?
Nous sommes ici pour vous aider.