Devriez-vous dire à votre patron ce qui vous rend malheureuse au travail ?

, par Elsa Moreira.

Dans quelles situations pouvez-vous formuler vos insatisfactions à votre patron ?

Nous traversons tous de mauvaises passes au boulot. Et parfois, un bonne discussion avec le patron s’impose. Mais est-ce toujours une bonne idée de le faire? Un article publié sur The Muse dresse la liste des situations où vous devriez aborder le problème avec votre supérieur, et de celles où vous feriez mieux de vous abstenir…

Oui si : Vous pouvez identifier le problème (et une solution)

Un emploi pour vous?

Cela vous permettra d’établir avec votre patron un plan réaliste pour rendre votre boulot plus vivable.

Non si : Vous n’êtes pas sûre de ce qui vous rendrait plus heureuse

Cela ne sert à jamais de déranger votre patron si vous n’avez pas de solution à proposer pour résoudre le problème. Rien de productif ne ressortira de ce genre d’entretien.

Oui si : Votre patron a le pouvoir d’améliorer votre situation

Si vous avez besoin d’une augmentation, d’un nouveau bureau, d’une promotion, ou de responsabilités différentes, et que votre patron peut vous donner ces choses, alors allez le voir.

Non si : Votre patron ne peut rien faire pour vous

Si votre malheur est dû à une politique de l’entreprise, ou à une décision prise par un supérieur de votre patron, ce dernier n’est pas celui que vous devriez allez voir.

Oui si : Vous avez une assurance

Si votre situation est si mauvaise que vous êtes prêt à démissionner si elle ne s’améliore pas, vous n’avez pas grand-chose à perdre. Préparez quand même des options au cas où vous vous retrouveriez dans une impasse.

Non si : Cet emploi est votre seule option pour le moment

Si vous devez garder votre travail à tout prix, il vaut mieux que personne ne sache que vous n’y êtes pas heureuse. Essayer plutôt d’améliorer vous-même votre situation, et cherchez des options dès que vous le pouvez.

Oui si : Votre patron est connu pour être du côté de ses subordonnés

Observez comment votre patron traite vos collègues, et voyez comment il vous a traitée dans le passé. S’il est déjà venu en aide à l’un de vos collègues, alors il vous aidera sûrement.

Non si : Votre patron n’est pas un allié

Si votre patron est connu pour traiter ses subordonnés comme des esclaves, alors c’est sûrement une mauvaise idée de lui parler de vos problèmes. Il serait capable d’empirer la situation, et de vous inscrire sur sa « liste noire ».



Partagez cette nouvelle!

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.

Les employeurs qui recrutent
  • Gowling WLG
  • Desjardins
  • Collège Inter-Dec
  • Espace Physio Forme Inc
  • CHRISTIN CHEVROLET BUICK GMC
  • ZSA
  • Pillière Bolduc Notaires
  • La Presse
Recevez les derniers articles Carrière
et offres d'emplois directement dans votre boîte de réception!
Vous avez des questions?
Nous sommes ici pour vous aider.