Elle est le bras droit de son boss

, par Secretaire-inc.

Raymond Arpin est à la barre de son entreprise depuis vingt ans. Cet ancien comédien aussi formé en psychologie offre conférences, animation stratégique et team building à des clients corporatifs.

À bord de Raymond Arpin solutions humaines ayant pignon sur rue dans sa résidence de La Vallée-du-Richelieu, il y a lui et son adjointe à temps partiel, Caroline Denis.

Administration, facturation, payables et recevables constituent ce que le travailleur autonome assigne à sa secrétaire depuis cinq ans.

Un emploi pour vous?

« Cette femme là évacue mon stress », en faisant des tâches qu’il n’a pas le temps de faire ou qu’il n’aime pas faire. Il considère qu’elle lui enlève ainsi un poids car ce sont des choses importantes. « C’est toute une libération! »

Classique. Le coach est un artiste : les chiffres pour lui, c’est « une montagne. Caroline arrive et le puzzle se met en place. Elle me sort de mon embourbement mental. Quand elle a fini, elle dit : “Bon là, je suis bien. On est à jour!” C’est sécurisant, apaisant…»

Elle traite les factures de son boss comme les siennes

De son côté, Madame Denis explique qu’elle traite les factures de son supérieur comme elle traite les siennes. « Je viens d’un milieu où j’ai été habituée à faire attention aux dépenses, à éplucher les comptes. Je vois tout. »

Tout, vous dites? Jusqu’à des achats sur Youtube… incongrus aux yeux de la dame… Qui avait bien raison de s’interroger puisqu’ils avaient été faits par la fille du patron, à son insu. « Je me sens indispensable et c’est très valorisant. », ajoute celle que le conférencier qualifie de « perle ».

D’ores et déjà, il faut savoir que chacun confirme que leur relation professionnelle a mené à une belle amitié.

« On a une belle relation. Mon adjointe est très aidante et généreuse. » Il faut dire que Caroline connaît plein de ressources, manie Internet et les réseaux sociaux avec aisance. Elle a aussi un bon français, et elle est, selon lui, sympathique et vivante. « Elle m’a peut-être adopté un peu», lance-t-il.

« Notre amitié, ça allait de soi. J’aime aider et Raymond m’a fait confiance. Nous ne travaillerions pas ensemble que nous serions amis quand même », ajoute celle qui est devenue à la fois l’amie du patron, et celle de sa fille.

L’homme qui voyage souvent peut donc partir en paix : le courrier sera ramassé et ses plantes auront à boire. Sa fille est même déjà allée manger chez Caroline une fois, le temps qu’il arrive pour aller la chercher.

Comme Monsieur Arpin ne peut maintenant lui offrir que des heures de travail limitées, la dynamique adjointe demeure ouverte pour un autre mandat, deux à trois jours par semaine. « Ou pour du temps plein. Si c’est un emploi extraordinaire. »

L’avis est lancé aux employeurs de choix!



Partagez cette nouvelle!

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.

Les employeurs qui recrutent
  • ZSA
  • La Presse
  • Pillière Bolduc Notaires
  • Collège Inter-Dec
  • Espace Physio Forme Inc
  • Gowling WLG
  • Desjardins
Recevez les derniers articles Carrière
et offres d'emplois directement dans votre boîte de réception!
Vous avez des questions?
Nous sommes ici pour vous aider.