En finir avec la procrastination!

, par Marie-France Léger.

Il est bientôt 17 h, et vous vous activez fébrilement sur votre ordinateur…Un scénario que vous connaissez? Il est temps d’arrêter de toujours tout remettre à plus tard.

Des exemples de perte de temps? Lecture des courriels, navigation sur les médias sociaux, préparation excessive, pauses à n’en n’en plus finir. Tout cela vous empêche d’entrer dans l’action.

Selon le conférencier Piers Steel, la procrastination touche 95 % des gens à différents degrés. Il est manifestement difficile d’y échapper.

Un emploi pour vous?

L’équipe de Mindtools.com analyse les causes de la procrastination et fournit des stratégies pour mieux gérer la charge de travail. En voici la première partie:

La procrastination est souvent confondue avec la paresse

La procrastination est active dans la mesure où on fait quelque chose mais pas ce qu’on est censé faire. Alors que la paresse est synonyme d’inaction.

La procrastination signifie remplir une tâche agréable et esquiver les autres. À la longue, le moral s’en ressent : sensation de culpabilité, baisse de productivité et abandon de l’objectif. Sur le long terme, la procrastination mène à la démotivation et à la déception, voire à la dépression et à la mise à pied dans les cas extrêmes.

Comment la surmonter

La procrastination peut être surmontée car elle relève de mauvaises habitudes.

1ère étape : la reconnaître

Voici des comportements  qui vous permettront de la reconnaître

  • Occuper sa journée à des tâches non prioritaires
  • Ignorer sur une longue période un élément important de la liste de choses à faire
  • Interrompre une tâche prioritaire pour aller se faire un café
  • S’occuper des demandes non prioritaire des autres au lieu de s’attaquer à ses priorités
  • Attendre d’être de bonne humeur ou attendre le bon moment pour entreprendre une tâche

2e étape : en comprendre les raisons

  • Si la tâche semble ennuyeuse, dépêchez-vous d’en finir pour vous concentrer sur celles qui vous plaisent.
  • S’il s’agit d’un manque d’organisation, établissez des listes de priorités et des horaires.
  • Si vous vous sentez dépassée, c’est peut-être que vous avez des doutes sur vos aptitudes. Choisissez  une tâche où vous vous sentez plus à l’aise
  • Parfois le succès fait peur. Êtes-vous de celles qui craignent d’avoir trop de travail après avoir prouvé vos compétences?
  • Les perfectionnistes sont  souvent des procrastinateurs. Ils préfèrent éviter une tâche difficile que de la faire imparfaitement.
  • La procrastination est souvent liée à l’indécision: choisir de stagner plutôt que de se tromper

Des dangers pour la santé

La procrastination peut être une des conséquences du trouble du déficit de l’attention avec ou sans hyperactivité (TDAH)  ou de troubles obsessionnels compulsifs (TOC). Les personnes anxieuses ou dépressives peuvent aussi  développer ce comportement.

Des recherches montrent également que la procrastination peut être source de stress important et de maladies. Si la procrastination s’avère chronique et débilitante, il est recommandé de consulter.

Lisez la suite de ces conseils jeudi, sur Secrétaire-inc!



Partagez cette nouvelle!

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.

Les employeurs qui recrutent
  • La Presse
  • Desjardins
  • Pillière Bolduc Notaires
  • Gowling WLG
  • Espace Physio Forme Inc
  • ZSA
  • Collège Inter-Dec
Recevez les derniers articles Carrière
et offres d'emplois directement dans votre boîte de réception!
Vous avez des questions?
Nous sommes ici pour vous aider.