Éricka, la secrétaire ambitieuse!

, par Louise Proulx.

Elle n’avait jamais songé à devenir secrétaire. Pourtant, après avoir réussi sa formation avec brio, notre secrétaire de la semaine est assise sur une chaise convoitée par plusieurs.

Le 1er juillet prochain, Éricka Fortin, 27 ans, aura sa permanence à la Commission scolaire de la Seigneurie-des-Mille-Îles, et elle en est fort heureuse. En ce moment, elle travaille  dans le secteur de la 3e année du secondaire et de l’adaptation scolaire à la Polyvalente Sainte-Thérèse.

Avec grand plaisir, Éricka a accepté de raconter à Secrétaire-inc son parcours professionnel.

Un emploi pour vous?

Comment avez-vous pris la décision de vous diriger en secrétariat?

Après avoir obtenu mon diplôme d’études secondaires, je me suis dirigée en design d’intérieur au cégep. J’ai vite constaté que c’était une voie risquée dont l’issue est plus qu’incertaine, alors j’ai abandonné.

J’ai ensuite roulé ma bosse dans la restauration, en attendant… En attendant quoi? Je ne le savais pas.

Puis, sans que ce soit planifié, je suis devenue enceinte. Cet enfant qui s’est mis à pousser dans mon ventre m’a poussée, moi, à réfléchir à mon avenir. Je suis donc aller voir un conseiller en orientation. À ma grande surprise, les tests ont révélé que j’avais la personnalité parfaite pour devenir secrétaire : le côté organisationnel, le désir d’aider les gens, le contact avec la clientèle… Je me suis donc inscrite au DEP en secrétariat.

 

Comment s’est passée votre formation?

Très bien. Avant de commencer les cours, je doutais un peu de mes capacités parce qu’avec le retrait préventif et mon congé de maternité, ça faisait un bon petit bout que j’étais à la maison.

Finalement, j’ai été agréablement surprise de mes performances; j’ai obtenu 100 % sur 17 modules d’apprentissage, alors qu’il y en a 22 en tout à faire durant la formation.

 

Pourquoi avez-vous choisi de travailler dans un école?

Quand j’ai commencé mes cours, j’avais un peu peur, comme secrétaire, de me retrouver toute seule dans un bureau, alors que j’avais passé des années au service à la clientèle dans la restauration. Or, dans une école de près de 2000 élèves, je suis loin d’être seule.

En outre, en région, le salaire est beaucoup plus intéressant à la commission scolaire. Les entreprises privées offrent rarement plus de 14 ou 15 $ de l’heure.

 

Qu’aimez-vous le plus faire dans le cadre de votre emploi?

Je pense que c’est justement le service à la clientèle, le contact avec les parents, les élèves, les professeurs… La secrétaire est le point central, tout le monde se réfère à elle. J’aime beaucoup les adolescents. On peut leur parler d’égal à égal ; ils ont beaucoup à nous apporter.

 

Vous voyez-vous encore à la commission scolaire pour longtemps?

Oh, oui! J’aimerais même accéder à des postes plus élevés au sein de l’organisation. J’aimerais un jour aller à l’université et suivre des cours de gestion. J’aimerais bien devenir gestionnaire administrative ou directrice adjointe.

 

Auriez-vous un conseil à donner à celles qui aspirent à devenir secrétaire d’école?

Ça vaut la peine de se lancer. C’est sûr que dans les écoles, en commençant, on fait beaucoup de remplacement avant d’obtenir un poste et ça peut être insécurisant. Moi, je suis contente d’avoir combattu cette insécurité et d’avoir accédé à un poste à la hauteur de mes désirs. J’en suis très fière.



Partagez cette nouvelle!

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.

Les employeurs qui recrutent
  • La Presse
  • Desjardins
  • ZSA
  • Gowling WLG
  • Espace Physio Forme Inc
  • Pillière Bolduc Notaires
  • Collège Inter-Dec
Recevez les derniers articles Carrière
et offres d'emplois directement dans votre boîte de réception!
Vous avez des questions?
Nous sommes ici pour vous aider.