Feux rouges en transport en commun

, par Secretaire-inc.

1) Parler fort
On comprend que le besoin de partager votre joie est immense. Mais raconter votre tournée des grands-ducs de la veille à tue-tête à votre ami qui est juste à côté de vous, nombre de verres à l’appui, c’est trop fort pour ses oreilles et trop d’info pour vos voisins. Pire encore si le sujet est votre dernière conquête. De grâce, si vous cherchez un auditoire, profitez des réseaux sociaux ou mieux, tentez votre chance aux auditions d’Occupation double.

2) Vous arrêter net
La marche en troupeau dans le métro, c’est comme la circulation sur le métropolitain, voie de gauche rapide incluse. Une roche dans votre soulier? On ne fout jamais les freins d’un coup! Faufilez-vous habilement à droite, en faisant les angles morts nécessaires à tout changement de voie et trouvez un espace à l’écart pour vous arrêter sans créer de collision, style voie d’accotement. (Signaler son intention à l’aide de drapeaux fluos est encore mieux.)

3) Éternuer sur quelqu’un
Éternuer, c’est naturel et on n’y peut rien. Mais le faire dans le visage d’un inconnu ou sur sa tête alors qu’il est assis et que vous êtes debout à ses côtés ne vous fera pas gagner en popularité. Pas vraiment mieux, l’option d’éternuer dans vos mains et de remettre vos jolis doigts visqueux sur le poteau. Faute de mieux, rappelez-vous que les coudes ont été conçus expressément pour recevoir –et conserver– vos fluides et microbes pour vous.

Un emploi pour vous?

4) Monopoliser un poteau
C’est fort agréable de s’accoter le corps de haut en bas sur un poteau : on se sent seul au monde! Mais prétendre ne pas remarquer que vous écrasez les doigts de ceux qui s’y tenaient avant votre arrivée? Come on! Sachez que c’est carrément interdit (la STM ne l’affiche pas comme tel, mais bon, on vous le dit). Si vous y tenez, quelques aller-retour d’est en ouest et du nord au sud durant le jour avec un poteau juste pour vous vous fera le plus grand bien (et à nous aussi).

5) Feindre le sommeil
Excellent truc pour éviter les regards de chiens battus aux aurores ou le monocle qui vous fixe. Mais utiliser le subterfuge alors qu’une femme enceinte ou une personne âgée ou handicapée arrive, c’est mauvais pour votre karma. Et ne faites pas le coup d’offrir votre banc en restant fermement agrippée dessus : levez-vous et aidez la personne à s’asseoir. D’ailleurs, à temps perdu, aller s’asseoir dans le métro pour offrir son banc, ça fait du bien à l’âme.

Armée de ces astuces, vous aurez non seulement plus d’amis à vos funérailles, mais vous irez aussi tout droit au paradis.



Partagez cette nouvelle!

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.

Les employeurs qui recrutent
  • La Presse
  • ZSA
  • Espace Physio Forme Inc
  • Gowling WLG
  • Desjardins
  • Pillière Bolduc Notaires
  • Collège Inter-Dec
Recevez les derniers articles Carrière
et offres d'emplois directement dans votre boîte de réception!
Vous avez des questions?
Nous sommes ici pour vous aider.