Harcèlement professionnel : que faire?

, par Secretaire-inc.

Pour cet article, nous avons choisi de mêler justice et psychologie, afin de bien comprendre tous les aspects du harcèlement professionnel.

Nous avons interviewé l’avocat Robert E. Boyd, du cabinet McMillan, et le psychologue Patrick Lynes, tous deux spécialisés dans le climat de travail.

Comment savoir?

Un emploi pour vous?

Me Boyd, pour définir le harcèlement au travail, a repris l’article 81.18 de la loi sur les normes du travail : «on entend par « harcèlement psychologique » une conduite vexatoire se manifestant soit par des comportements, des paroles, des actes ou des gestes répétés, qui sont hostiles ou non désirés, laquelle porte atteinte à la dignité ou à l’intégrité psychologique ou physique du salarié et qui entraîne, pour celui-ci, un milieu de travail néfaste».

Pour être considéré comme une personne harcelée, il faut donc qu’il y ait une répétition d’actes dans le temps, orientée précisément sur l’individu.

Par contre, d’un point de vue psychologique, M. Lynes affirme qu’il n’est pas toujours évident de reconnaître une situation de harcèlement.

«Le harcèlement est différent des exigences au travail, explique-t-il. Parfois, une personne a le sentiment qu’un collègue fait des choses contre elle alors que ce n’est pas du tout le cas». Il faut donc faire attention et se poser la question : est-ce que ce comportement est réellement contre moi ou est-ce une impression?

Pour en être sûr, la meilleure solution est d’aller consulter un professionnel, qui jugera votre situation objectivement et qui pourra alors établir un rapport.

Harcèlement professionnel : quelles répercussions?

«Être victime de harcèlement psychologique peut être extrêmement dévastateur», explique M. Lynes.

La plupart des victimes ne sont pas reconnues auprès de leur entourage. Nous ne nous rendons pas toujours compte de l’isolement qu’elles subissent. Ce qui leur donne le sentiment de ne pas être entendues, de ne pas être comprises.

Le harcèlement peut pousser jusqu’à la détresse, voire au suicide. Tout dépend de la personne concernée.

C’est pour cela qu’il ne faut pas attendre, et se confier à quelqu’un qui pourra nous aider.

Comment prévenir le harcèlement professionnel?

Les deux professionnels sont d’accord sur le fait que la meilleure façon de mettre fin à une situation harcèlement est d’en parler.

«75% des victimes préfèrent quitter leur emploi plutôt que de dénoncer leur agresseur», annonce Me Boyd. Selon lui, il ne faut pas hésiter à tout de suite en parler avec le supérieur, de manière confidentielle, afin que ce dernier ait l’obligation de réagir.

Il existe également la Commission des normes du travail. Vous pouvez vous y rendre et déposer une plainte contre votre agresseur.

Le problème soulevé par M. Lynes est que, lorsque nous décidons d’avoir recours à la justice, les choses sont plus compliquées. Il est très dur de prouver que nous sommes victimes harcèlement.

«C’est une situation difficile à établir parce qu’en général, ce qui arrive, c’est que les gens ne soutiennent pas vos dires jusqu’au bout.» Et sans témoin, pas d’enquête.

De plus, rajoute Me Boyd, lorsque nous faisons une plainte, elle s’adresse directement à l’employeur puisque c’est lui, du point de vue de la loi, qui est responsable de l’entente de ses employés. Certaines personnes sont donc hésitantes à aller jusqu’au bout.



Partagez cette nouvelle!

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.

Les employeurs qui recrutent
  • ZSA
  • Desjardins
  • Collège Inter-Dec
  • Gowling WLG
  • Pillière Bolduc Notaires
  • Espace Physio Forme Inc
  • La Presse
Recevez les derniers articles Carrière
et offres d'emplois directement dans votre boîte de réception!
Vous avez des questions?
Nous sommes ici pour vous aider.