J’ai sauté ma coche au bureau ! Que faire après ?

, par Louise Proulx.

Ça arrive à tout le monde. Un matin, vous vous levez du mauvais pied. Quelques irritants plus tard, vous vous emportez, rouge de colère. Vous dites des paroles blessantes ou déplacées. Au passage, dans votre élan, vous empoignez l’agrafeuse et la jetez violemment par terre. Puis, vous sortez en claquant la porte… Voilà un bien triste scénario. Ce n’est pas toujours aussi grave, mais peu importe, comment on fait, après ce genre d’événement, pour redorer son image dans l’entreprise ?

Le magazine aufeminin donne quelques trucs pour vous remettre sur les rails. Les voici :

Prendre l’air

Un emploi pour vous?

Même si ce n’était pas nécessaire de claquer la porte aussi sauvagement, l’instinct de sortir du bureau pour s’éloigner de la cause de votre énervement demeure une très bonne idée. C’est indéniable, vous avez besoin d’une pause, de prendre l’air afin de retrouver vos esprits. Ça prendra le temps que ça prendra. Votre patron ne vous en tiendra pas rigueur tant que vous prenez le temps de retrouver votre calme pour mieux analyser la situation.

Les questions à vous poser

Quels dommages ont été causés (à vous, sur vos collègues, à votre entreprise) ?
Comment pourriez-vous réparer cet écart de conduite ?
Quels solutions adopter afin qu’un tel événement ne se répète pas ?
Quelles sont les causes exactes de votre emportement ?

En discuter avec son supérieur

Vous devez démontrer que vous êtes une personne responsable. Racontez à votre patron le plus calmement possible, de façon détachée, ce qui s’est passé. Racontez l’incident et ses causes en vous limitant aux faits. Si vous avez pris le temps de bien analyser les causes de votre colère, vous aurez plus de facilité à trouver des solutions et à faire en sorte que ça ne se reproduise plus.

Ne cherchez surtout pas des excuses bidons. Gardez une attitude professionnelle en reconnaissant vos torts. Démontrez que vous voulez faire oublier cet événement fâcheux et aller de l’avant.

Présentez vos excuses

Pour éviter le commérage le plus possible, hâtez-vous de présenter vos excuses à tous ceux qui ont subi votre saute d’humeur, et ce, même à ceux que votre colère ne visait pas nécessairement. Restez simple et sobre. Adoptez un ton posé, limitez-vous aux faits et formulez de courtes phrases.

La présence de votre patron aiderait à rendre vos propos plus sérieux. Ensemble, vous pourriez proposer les solutions auxquelles vous avez pensé pour qu’un tel événement ne se reproduise plus.

Vous avez pris toutes les mesures nécessaires et vous vous retrouvez dans la même situation deux semaines plus tard ? Peut-être devriez-vous songer à changer de travail…



Partagez cette nouvelle!

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.

Les employeurs qui recrutent
  • La Presse
  • Collège Inter-Dec
  • Desjardins
  • Espace Physio Forme Inc
  • ZSA
  • Gowling WLG
  • Pillière Bolduc Notaires
Recevez les derniers articles Carrière
et offres d'emplois directement dans votre boîte de réception!
Vous avez des questions?
Nous sommes ici pour vous aider.