La grande histoire des secrétaires

, par Secretaire-inc.

De nos jours, on n’entend parler que de la secrétaire, mais au XIXe siècle, on ne connaissait que LE secrétaire. Rappel de l’histoire d’un métier qui a tant changé.

Les hommes dominaient

Au XIXe siècle, la croissance est foudroyante. La révolution industrielle est une manne incroyable. Des emplois se créent chaque jour dans la comptabilité, mais aussi dans les métiers de l’écriture. De nombreux secteurs embauchent à tout va, surtout dans les banques et les administrations. À l’époque on appelait ce métier «commis aux écritures». Les hommes étaient partout.

Un emploi pour vous?

L’apparition des femmes

En France, les femmes investissent en premier les Postes, Téléphones et Télégraphes, les fameuses PTT. Elles sont ainsi plus de 5000 candidates à avoir un brevet et à se presser devant cette administration en 1894. Le concours d’entrée ne devait permettre d’en choisir que 400. Au Canada, l’administration connaît progressivement le même engouement.

Au début du XXe siècle, la machine à écrire fait son apparition, les choses vont alors aller très vite. On assiste à la naissance de la sténodactylo, un poste bien moins payé, mais que les femmes de classe moyenne investissent en force.

À l’époque l’argument est que, comme les femmes savent jouer du piano bien mieux que les hommes, elles seraient nettement prédisposées à exceller dans ce genre de poste.

Le métier de dactylo

Plus l’industrie croît, plus le métier trouvent des ramifications vers d’autres prérogatives. Ainsi, le métier de dactylo devient à la mode. La dactylographe tape à longueur de journée, des lettres, des rapports. Mais il faut être adroite, taper très vite et sans fautes surtout.

Les premières machines sont bien rudimentaires. Elles n’offrent, en effet aucune possibilité de corriger une coquille ou d’ajouter un mot dans le texte. Dans la plupart des cas, c’est toute la page qu’il fallait refaire en cas d’anomalie.

Apparition de la secrétaire

C’est véritablement dans les années 1920 que le mot secrétaire est dans toutes les bouches. Il faisait alors fière allure d’entendre ce mot dans les administrations. D’ailleurs, en 1950, cette fonction faisait partie des idéaux féminins.

La secrétaire est bien habillée et gracieuse. Elle apporte le café, le débarrasse et s’occupe de rendre le bureau accueillant et reposant. Les patrons prennent, à cette époque, du plaisir à présenter ces employées comme «leurs» secrétaires car c’est la preuve que leur entreprise fonctionne et qu’ils ont les moyens d’embaucher une assistante.

La secrétaire, de nos jours

Bien de l’eau a coulé sous les ponts. Il n’y a presque plus d’hommes secrétaires. Au Canada, 98% des secrétaires sont des femmes. Le métier de dactylo a finalement disparu.

Désormais les secrétaires disposent d’un ordinateur et elles sont toujours accessibles. De nombreux patrons seraient bien embarrassés s’ils venaient, ne serait-ce qu’une journée, à se séparer de leurs assistantes. Toutes les entreprises en emploient désormais. Il s’agit d’un métier incontournable, à la base de toutes les compagnies.



Partagez cette nouvelle!

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.

Les employeurs qui recrutent
  • Gowling WLG
  • Espace Physio Forme Inc
  • ZSA
  • Collège Inter-Dec
  • La Presse
  • Desjardins
  • Pillière Bolduc Notaires
Recevez les derniers articles Carrière
et offres d'emplois directement dans votre boîte de réception!
Vous avez des questions?
Nous sommes ici pour vous aider.