La marathonienne du soutien administratif!

, par Louise Proulx.

Toujours plus haut, toujours plus loin… On dirait bien que notre secrétaire de la semaine a fait sienne cette maxime. Rencontrez une femme ambitieuse qui s’est rendue au top échelon dans le domaine public.  

Julie Bélanger, 41 ans, est tombée dans la marmite à la naissance. Sa mère a été secrétaire d’école durant 38 ans. C’est de là que son désir de devenir secrétaire est né. Mais la petite Julie en a fait du chemin depuis qu’elle allait aider sa maman à faire des photocopies après l’école, au secondaire.

Elle nous raconte…

Un emploi pour vous?

Quel poste occupez-vous?

Je suis technicienne en organisation scolaire au centre de formation générale Eastern Québec.

Est-ce un poste en soutien administratif?

Oui, tout à fait! Dans le domaine public, c’est le plus haut poste qu’une professionnelle du soutien administratif peut occuper.

Est-ce qu’un DEP en secrétariat est suffisant pour accéder à un tel poste?

Non. Dans le public, pour occuper ce genre de poste, il faut détenir 90 unités postsecondaires, c’est à dire une combinaison de crédits acquis au niveau collégial et universitaire.

En ce qui me concerne, j’ai pu obtenir le titre de TOS (technicienne en organisation scolaire) après avoir terminé mon premier certificat universitaire.

Avez-vous toujours travaillé dans le domaine public?

Non, après avoir obtenu mon DEP en secrétariat, en début de carrière, j’ai travaillé dans le privé durant 6 ans. Quand j’ai eu ma fille, en 2006, c’est là que je me suis demandé comment je pouvais améliorer mon sort. J’ai donc entrepris, du même coup, mon DEC en bureautique à distance et un certificat en gestion des ressources humaines.

Qu’est-ce que vous aimez le plus dans votre emploi?

J’adore la gestion de projets, les budgets et tout ce qui touche au financement de mon école (prévisions, statistiques…). J’aime aussi tout ce qui est relié aux logiciels, et le service à la clientèle.

Le côté humain est aussi très important pour moi. Comme nous passons plus de temps avec les collègues qu’avec notre famille durant la semaine, aussi bien rendre ces relations agréables.

Finalement, mon désir d’apprendre est très grand et j’en apprends encore à chaque année dans mon métier.

Quelle vision avez-vous de l’avenir?

Comme je n’ai jamais arrêté d’étudier j’ai obtenu cette année mon baccalauréat par cumul de certificats —, je peux viser obtenir un poste professionnel ou cadre au sein de ma commission scolaire d’ici les prochaines années. J’attends les opportunités qui se présenteront à moi.

Vous travaillez dans un centre de formation professionnelle. Il ne vous est jamais venu à l’idée d’enseigner?

J’enseigne. Depuis 2014, je suis tutrice (Spécialiste de contenu au DEC en bureautique) à distance pour le Groupe Collégia (Cégep Gaspésie les Iles) en reconnaissance des acquis et compétences depuis 2014.

Entre les études, l’enseignement, les enfants et le travail, il ne doit plus vous rester beaucoup de temps pour les loisirs?

Je suis une femme très active, alors je prends le temps de faire du sport. Je suis une coureuse de demi-marathon. Je m’entraîne donc cinq à six fois par semaine.

Que diriez-vous aux jeunes qui veulent choisir la voie du soutien administratif?

Je leur dirais d’abord d’être patients : ils ne peuvent pas obtenir le même salaire que moi en commençant dans le métier.

Ensuite, je leur conseillerais de garder l’esprit ouvert et d’être prêts à apprendre. C’est un métier qui vit des changements constants, alors il faut être capable de gérer ces changements.



Partagez cette nouvelle!

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.

Les employeurs qui recrutent
  • Pillière Bolduc Notaires
  • Espace Physio Forme Inc
  • Collège Inter-Dec
  • ZSA
  • La Presse
  • Gowling WLG
  • Desjardins
Recevez les derniers articles Carrière
et offres d'emplois directement dans votre boîte de réception!
Vous avez des questions?
Nous sommes ici pour vous aider.