La mauvaise humeur et ses côtés positifs

, par Louise Proulx.

De nos jours, tout le monde court après l’harmonie, la zénitude, le bien être, le bonheur… Si bien que, quand l’humeur morose se présente au portillon, on a tendance à vouloir s’en débarrasser au plus vite. Halte là! Selon des chercheurs en psychologie, il y aurait des côtés positifs aux émotions négatives. Elles nous rendraient plus réalistes, concentrés, consciencieux et équilibrés…

Voici 7 bienfaits de la mauvaise humeur selon les chercheurs en psychologie, June Gruber et Joseph P. Forgas :

Plus sécuritaire. L’être humain cherche à être heureux 24 heures sur 24. Or, il paraît qu’il serait plus adéquat de viser un bonheur qui soit un mélange d’émotions tant négatives que positives. Pourquoi? Parce que les émotions très positives suscitent un désir d’avoir du plaisir, ce qui les rendraient plus dangereuses. Par exemple, la bonne humeur donne envie de célébrer et la célébration passe bien souvent par l’alcool, la drogue, les excès alimentaires…

Un emploi pour vous?

Le sens de l’observation. Une expérience, menée par Joseph P. Forgas, a démontré que la mauvaise humeur aiguise le sens de l’observation. Il a demandé à des gens de bonne et de moins bonne humeur à cause de la température de nommer des objets qu’ils ont vu sur un comptoir de magasin après en être sortis. Il s’est avéré que les gens de mauvais humeur se rappelaient davantage de ce qu’ils avaient vu sur le comptoir que les gens de bonne humeur.

Plus terre à terre. Dans une de ses recherches, le Dr. Forgas a suscité des émotions négatives à un groupe de participants et des émotions positives à un autre groupe. Puis, il leur fait visionner un film à la suite duquel les participants devaient répondre à un questionnaire s’y rapportant, mais complètement faussé. Eh bien, les gens de bonne humeur n’y ont vu que du feu et ont prétendu avoir vu des choses aucunement présentes dans le film, alors que les gens moroses se sont contentés de décrire les faits tels qu’ils étaient dans le film.

Plus apte à résoudre un problème. Retourner mille fois un problème dans sa tête n’est pas que négatif. Ça a l’avantage de permettre à la solution d’apparaître.

Relever plus de défis. Il semblerait que grâce à la mauvaise humeur, on peut relever davantage de défis. Pour devenir un champion, il faut se battre et pour se battre, la bonne humeur béate n’est souvent pas le meilleur outil.

Le côté positif des émotions dites négatives. Peu importe l’émotion dans laquelle on se trouve, la meilleure chose à faire est de l’accepter. La tristesse permet d’apprendre de ses revers de fortune et de prévenir les futurs échecs. Grâce à la tristesse, les souvenirs sont plus précis, les jugements moins déformés. La colère, quant à elle, permet de prendre conscience de nos limites.

Trouver l’équilibre. La vie n’est pas un long fleuve tranquille. Sans émotions négatives, il est difficile de progresser. Bien sûr, se complaire dans la mauvaise humeur, la tristesse ou la colère, ce n’est pas souhaitable non plus, mais la prochaine fois que vous vous lèverez du mauvais pied, tâchez de ne pas trop vous taper sur la tête et voyez le côté positif de l’émotion…



Partagez cette nouvelle!

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.

Les employeurs qui recrutent
  • Collège Inter-Dec
  • Gowling WLG
  • Espace Physio Forme Inc
  • Pillière Bolduc Notaires
  • La Presse
  • ZSA
  • Desjardins
Recevez les derniers articles Carrière
et offres d'emplois directement dans votre boîte de réception!
Vous avez des questions?
Nous sommes ici pour vous aider.