-->

Le salaire qu’on vous offre est-il suffisant?

, par Therese Garceau.

Pour le même poste et à expérience égale, il n’est pas rare de voir des écarts de rémunération significatifs entre deux entreprises. Quel salaire méritez-vous? On vous donne l’heure juste là-dessus…

Que vous le vouliez ou pas, tout processus d’embauche se termine invariablement avec la négociation de l’offre salariale. Et comme l’issue de celle-ci peut avoir un impact majeur tant sur votre épanouissement professionnel que financier, mieux vaut être outillée et avoir les arguments qu’il faut pour obtenir le salaire que vous méritez. Qui ne demande rien, n’a rien.

Comment viser juste et ne pas y perdre au change? Dans un texte publié dans le journal Metro, Philippe Jean Poirier, journaliste chez 37e Avenue, a fait le tour de la question avec des spécialistes en rémunération. Voici quelques pistes pour savoir si le salaire qu’on vous offre devrait ou non être accepté :

Un emploi pour vous?

Scrutez les sites d’emploi. La première recommandation des experts est de consulter des sites d’emploi spécialisés dans l’évaluation salariale comme Glassdoor ou Payscale. Vous serez ainsi en mesure d’évaluer la valeur de l’offre qui vous est faite basée sur des statistiques réelles provenant d’employeurs et des moyennes prenant en compte votre situation géographique, votre expérience et votre formation.

Les données officielles. Il peut aussi être pertinent de jeter un coup d’œil aux statistiques provenant des ministères et des sociétés publiques — comme les données de Statistiques Canada ou l’Enquête sur la rémunération globale au Québec (ERG). Le seul hic, c’est que ces données peuvent dater de quelques années et que les fourchettes de salaires sont en général trop larges. Difficile alors de d’avoir une idée précise des tendances actuelles du marché.

Analysez la description de poste. Si vous devez gérer du personnel ou cumuler des responsabilités de coordination, il est normal que l’on vous offre davantage. Une adjointe qui n’a aucune autre responsabilité que la gestion d’horaires ne peut donc pas s’attendre à gagner autant que celle qui est responsable de la coordination des opérations administratives ou de la supervision d’employés. Prenez le temps de décrypter l’offre d’emploi.

Sondez l’entourage. Les gens sont de moins de moins en moins frileux à dévoiler leur salaire. Tâter le pouls auprès de celles qui occupent le même poste que vous est une autre excellente façon de juger de l’offre qu’on vous fait. Considérez vos années d’expérience et les responsabilités liées à votre poste.

Tenez compte de l’enveloppe globale. Les avantages sociaux et les primes au rendement font partie de l’offre salariale globale de l’employeur. Les experts en rémunération suggèrent de convertir en salaire les avantages qui vous sont consentis. Par exemple, une journée de maladie payée équivaut à 4 % du salaire. Faites le même calcul pour chaque jour ou semaine de vacances supplémentaire. Si au départ le salaire vous paraît en deçà du marché, certains avantages peuvent compenser, voire même s’avérer plus profitables en bout de piste. Tenez-en compte!



Partagez cette nouvelle!

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.

Les employeurs qui recrutent
  • Collège Inter-Dec
  • La Presse
  • Desjardins
  • Espace Physio Forme Inc
  • Gowling WLG
  • ZSA
Recevez les derniers articles Carrière
et offres d'emplois directement dans votre boîte de réception!
Vous avez des questions?
Nous sommes ici pour vous aider.