Le secrétariat m’a souvent sauvé la vie!

, par Secretaire-inc.

C’est fou ce que le secrétariat peut parfois vous rendre service. Parlez-en à Marie-Laure Leymonie. Cette Française de 46 ans débarquée au Québec il y a 17 ans, a pratiqué plusieurs métiers et déménagé à quelques reprises au cours de sa vie. S’est-elle retrouvée dans le pétrin? Jamais! Parce qu’à chaque fois, le secrétariat était là pour lui “sauver la vie”…

Tout commence dans sa jeunesse, alors qu’elle ne savait pas trop vers quoi se diriger. Et puis, un beau jour, son père lui conseille de devenir secrétaire.

« Avec ce métier, j’aurais toujours du travail, me disait-il. Et il avait bien raison ! »

Un emploi pour vous?

Marie-Laure obtient un BTS de secrétaire de direction en France ( brevet de technicien supérieur ), ce qui équivaut ici à un DEC en bureautique, puis commence sa carrière en privilégiant les contrats temporaires. Elle travaille pour de petites boîtes, plus flexibles et où le sens de l’initiative est encouragé.

« Tant que j’avais des responsabilités et que je faisais de nouvelles choses, ça allait. Sinon, je finissais toujours par m’ennuyer. »

Non, ce rôle ne me manque pas !

Marie-Laure explique que le métier de secrétaire peut être super, tout dépendant du supérieur qu’on a. Si le boss est sympa, on a du plaisir, sinon ça peut-être l’enfer.

« Il faut dire qu’en France, c’était assez sexiste comme job et moi, faire du café et de belles courbettes à mes patrons, ça n’a jamais été mon truc. Bien trop féministe pour ça ! »

Direction le Québec

Lorsqu’elle immigre à Montréal, en 1996, elle se trouve rapidement du travail grâce à son bagage en secrétariat. Mais, se sentant « comme un numéro » dans de grosses entreprises, elle décide de changer de carrière. Bye bye donc secrétariat, direction études en naturopathie… et la secrétaire devient naturopathe.

« Je voulais être mon propre patron et exercer un travail plus humain qui me permette d’aider les gens. »

Quand le large nous fait de l’oeil

Après des vacances particulièrement réussies en Gaspésie, cette mordue des crevettes décide de quitter Montréal pour s’installer près de Matane.

« Là encore, le secrétariat temporaire m’a sauvée! À mon arrivée en Gaspésie, j’ai ouvert un gîte et 2 mois plus tard, j’avais un contrat en secrétariat. C’est vraiment un super atout. »

Aujourd’hui, avec deux certificats universitaires de plus à son arc, l’ancienne secrétaire exerce le métier de consultante à son compte pour le milieu communautaire. Et, renchérit-elle, son chapeau de secrétaire lui sert encore à tous les jours. Mais ce n’est pas tout…

Quand Cupidon s’en mêle

Le secrétariat a aussi flanqué une flèche en plein cœur de la belle. « J’ai rencontré mon chum quand j’étais secrétaire de direction à Paris, un très séduisant jeune homme embauché comme responsable régional que je croisais lors de réunions… Une nuit blanche à se promener dans Paris, un premier baiser, et c’était le début de notre belle histoire qui dure depuis 20 ans. »

Dans sa maison érigée entre mer et montagnes, entourée de chats et d’arbres fruitiers, la femme devenue aussi artiste peintre fixe sur ses toiles les couleurs du temps. Elle compte maintenant enrichir son parcours professionnel avec des études en affaires électroniques. Et bien évidemment, poursuivre son roman d’amour avec son bel amoureux.

Et qui sait ce que le secrétariat lui réserve encore comme suprises!



Partagez cette nouvelle!

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.

Les employeurs qui recrutent
  • Pillière Bolduc Notaires
  • La Presse
  • ZSA
  • Gowling WLG
  • Desjardins
  • Espace Physio Forme Inc
  • Collège Inter-Dec
Recevez les derniers articles Carrière
et offres d'emplois directement dans votre boîte de réception!
Vous avez des questions?
Nous sommes ici pour vous aider.