Les 4 mensonges du chercheur d’emploi désespéré

, par Catherine Lemire.

Durant le long — et parfois pénible — parcours de la recherche d’emploi vient un moment où l’on cherche à comprendre. La nature ayant horreur du vide, notre cerveau cherche les raisons pour lesquelles l’offre d’emploi de rêve n’est pas encore arrivée jusqu’à nous. On se trouve des raisons qui nous conviennent, on se fait des « à croire ». Bref, on se ment pieusement à nous-mêmes.

The Muse a répertorié les 4 mensonges du chercheur d’emploi durant la phase de découragement.

1. « Mon expérience est trop… (insérez un adjectif au choix) »

Un emploi pour vous?

Vous pouvez compléter la phrase avec des mots comme « diversifiée », « grande », « différente »… particulièrement si vous effectuez un changement de carrière important et que vous n’obtenez pas d’entrevue.

Cependant, la vérité, c’est que vous n’avez pas démontré assez clairement que vous êtes la candidate idéale. Relisez votre CV et votre profil LinkedIn et retouchez-les afin de mieux vendre vos compétences.

2. « L’entrevue s’est tellement bien passée : j’ai l’emploi »

Le recruteur vous a demandé vos disponibilités, il a répondu à toutes vos questions et vous a demandé vos références. Vous avez ri ensemble, vous vous entendez bien. Logiquement, vous vous permettez de respirer un peu. Vous ralentissez le rythme de votre recherche d’emploi tellement tout se présente sous un beau jour.

Cependant, vous vous assoyez sur des lauriers que vous n’avez pas encore. Les bons recruteurs ne laissent pas paraître leurs émotions, vous vous basez peut-être sur de faux espoirs. Rien n’est joué tant que le contrat n’est pas signé. Ne mettez pas votre profil LinkedIn à jour tout de suite…

3. « Ils vont me rappeler »

Ce mensonge est souvent lié à la fausse impression que l’entrevue s’est très bien déroulée. Si, en plus, il est question de l’emploi de vos rêves, alors, là… ce n’est plus une croyance, vous êtes terriblement convaincue. Bien entendu, vous trouvez des raisons tout à fait logiques et valables pour justifier le délai qui s’éternise.

Cependant, de longs délais et le silence radio précèdent rarement une offre d’emploi. Ne cessez jamais d’être à l’affût des occasions. Continuez votre démarchage jusqu’au moment où le contrat se trouve devant vous. Et que vous l’avez signé.

4. « Tous les emplois sont mieux que celui que j’ai en ce moment »

Lorsque le quotidien au travail relève du cauchemar, le cerveau a tendance à envoyer un message de fuite et faire croire que n’importe quoi sera forcément meilleur que ce qui est. C’est un réflexe de survie.
Cependant, vous savez bien que vous n’accepterez pas n’importe quoi. Vous cherchez un bon emploi. Un emploi qui vous convient dans lequel vous allez vous épanouir.
Ces petits mensonges ne sont pas vilains. Cependant, soyez vigilantes et ne tombez pas dans le panneau d’y croire.



Partagez cette nouvelle!

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.

Les employeurs qui recrutent
  • ZSA
  • Pillière Bolduc Notaires
  • La Presse
  • Gowling WLG
  • Collège Inter-Dec
  • Espace Physio Forme Inc
  • Desjardins
Recevez les derniers articles Carrière
et offres d'emplois directement dans votre boîte de réception!
Vous avez des questions?
Nous sommes ici pour vous aider.