Les adjointes de direction ensemble vers la valorisation de leur profession!

, par Louise Proulx.

Les 29 et 30 avril derniers l’Hôtel Manoir St-Sauveur a accueilli le tout premier Symposium des adjointes à la haute direction. Une quarantaine d’adjointes de tous âges à l’emploi de grandes entreprises ou de PME y ont participé.

À l’issue de l’évènement, Vanessa Mongeau, présidente de la firme de recrutement L’indispensable et organisatrice du symposium, est fort heureuse : « Ça s’est super bien passé, au delà de mes espérances. Nous avions de très bonnes participantes qui avaient un réel désir d’échanger sur leur métier et sur leur réalité. »

Pourquoi la profession d’adjointe est-elle dévalorisée?

Un emploi pour vous?

Le vendredi matin, les femmes se sont posées la question autour d’une table ronde. Cinq éléments de réponses ont été avancés :

1. Améliorer la valorisation des adjointes envers leur profession. Tout part de soi. Les femmes doivent d’abord et avant tout être fières de ce qu’elles font.
2. Reconnaissance. Les femmes n’ont souvent pas le salaire qu’elles méritent et la reconnaissance du travail accompli.
3. Perception de la profession. Les stéréotypes ont la vie dure. Encore aujourd’hui, les médias projettent une image péjorative de ce métier pratiqué par une grande majorité de femmes.
4. Rôle titre mal défini. Il y a toutes sortes de façons de définir le poste d’adjointe et on rencontre souvent dans les offres le fameux « toutes autres tâches connexes » qui semble vouloir dire que les femmes doivent faire tout ce qu’on leur demande.
5. Éducation et formation. La formation pour devenir adjointe est de courte durée donc peu reconnue.

Les solutions

Durant l’après-midi, les femmes se sont affairées à trouver des pistes de solutions. Les idées n’ont pas manqué : créer un ordre professionnel, un réseau d’adjointes ou une association, suivre des formations, devenir des ambassadrices dans leur entreprise, tenir des conférences dans les écoles, obliger les ressources humaines à mieux définir les titres au sein de leur organisation, allonger la formation, créer un gala de reconnaissance…

Action concrète

Au lendemain du symposium, les participantes ont créé le groupe LinkedIn Réseau des adjointes à la haute direction du Québec. Ce groupe permettra à ces femmes, qui pratiquent le même métier, d’échanger entre elles, de se conseiller, de se donner des trucs et surtout d’apprendre à se connaître et à travailler ensemble vers la valorisation du rôle d’adjointe de direction.



Partagez cette nouvelle!

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.

Les employeurs qui recrutent
  • Pillière Bolduc Notaires
  • Gowling WLG
  • Espace Physio Forme Inc
  • Desjardins
  • La Presse
  • Collège Inter-Dec
  • ZSA
Recevez les derniers articles Carrière
et offres d'emplois directement dans votre boîte de réception!
Vous avez des questions?
Nous sommes ici pour vous aider.