Les nouveaux défis de Virginie

, par Louise Proulx.

Depuis lundi, notre secrétaire de la semaine occupe un tout nouveau poste dans une grande entreprise. Découvrez le parcours d’une adjointe de direction dont la carrière n’a cessé de progresser.

D’origine française, Virginie Biet  habite au Québec depuis maintenant 10 ans. Arrivée au pays avec un diplôme en commerce et marketing sous le bras, c’est dans le domaine du service à la clientèle d’abord, puis du soutien administratif ensuite, qu’elle a trouvé sa voie.

Depuis lundi, la jeune femme de 35 ans est adjointe administrative pour le directeur général de la direction de la planification et de l’optimisation financière chez Desjardins.

Un emploi pour vous?

Comment en êtes-vous venue à travailler en soutien administratif?

Quand je suis arrivée au Québec, j’ai d’abord occupé des postes davantage axés sur le service à la clientèle. Chez SETYM International, où j’ai travaillé durant presque cinq ans emploi que j’ai quitté il y quelques semaines —, j’ai commencé comme conseillère en programme de formation et j’ai ensuite été promue au poste d’adjointe de direction.

C’est à ce moment-là que j’ai vu l’autre côté de la médaille. En tant qu’adjointe de direction, j’ai pu comprendre comment sont prises les décisions, j’ai pu voir ce qui fait qu’on en est arrivé à telle procédure sur le plan du service à la clientèle, par exemple.

Pourquoi avez-vous quitté cet emploi?

J’ai eu de beaux défis à relever chez SETYM, notamment en étant amenée à côtoyer des personnes haut placées, comme des ministres, des sous-ministres… N’empêche qu’il s’agissait d’une petite entreprise où mon avancement professionnelle était plutôt limité. J’avais envie d’apprendre plus de choses, de progresser, mais mon directeur n’était pas intéressé à me déléguer davantage.

Le processus d’embauche a-t-il été laborieux pour entrer chez Desjardins?

Non, j’ai d’ailleurs été agréablement surprise de la simplicité et de la rapidité du processus. J’ai passé une entrevue avec le directeur, et j’ai été embauchée.

Quels seront vos plus grands défis à surmonter dans le cadre de cet emploi?

Je ne suis absolument pas issue du domaine financier. Les placements financiers et immobiliers, c’est un tout autre langage pour moi. Il faudra donc d’abord que je me familiarise avec le jargon et que j’apprenne les nombreux acronymes reliés aux différents produits et services offerts par Desjardins.

Qu’est-ce qui vous plaira le plus dans votre nouveau rôle?

Ce sera certainement le fait de pouvoir accompagner le mieux possible mon gestionnaire. Le nombre de courriels et de demandes de réunions qu’il reçoit tous les jours est impressionnant. Je veux devenir une ressource indispensable pour lui et lui faciliter la vie du mieux que je peux.

Comment une adjointe administrative avec un DEP en secrétariat peut accéder à ce genre de poste?

Peu importe les études qu’une personne a faites, si elle a une grande volonté d’apprendre et de progresser, elle peut y arriver. Cela demande également beaucoup de disponibilité et d’ouverture d’esprit. Les gestionnaires ont de nombreux objectifs à atteindre tous les jours, alors il faut être en mesure d’en prendre beaucoup sur nos épaules. Les délais serrés font en sorte qu’on ne travaille pas toujours dans une ambiance de fête, mais il faut savoir faire la part des choses, ne rien prendre personnel et toujours se dire que demain est un autre jour.



Partagez cette nouvelle!

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.

Les employeurs qui recrutent
  • La Presse
  • ZSA
  • Gowling WLG
  • Desjardins
  • Pillière Bolduc Notaires
  • Collège Inter-Dec
  • Espace Physio Forme Inc
Recevez les derniers articles Carrière
et offres d'emplois directement dans votre boîte de réception!
Vous avez des questions?
Nous sommes ici pour vous aider.