Les «pires clients» : le top 5!

, par Theodora Navarro.

Faire l’accueil des clients n’est pas toujours de tout repos! Si la plupart des gens restent aimables et courtois, certains n’hésitent pas à faire preuve de mauvaise foi, voire carrément d’un vocabulaire un peu trop imagé. De quoi alimenter la discussion du 5 à 7!

« J’avais laissé un message à une cliente pour lui demander si elle confirmait sa venue le lendemain matin au cabinet où je travaille. Elle m’a rappelée pour confirmer. Exactement 18 fois. Le premier message était poli, le 18e se demandait où était “c’t’idiote qui prend les rendez-vous”. Il était 3 heures du matin. »

« Ça arrive assez souvent mais c’est toujours énervant : un client demande un devis pour faire remplacer l’intégralité de ses fenêtres pour une très grande maison, je le lui envoie, il me demande des précisions pour les dimensions, etc. Nous échangeons ainsi une dizaine de courriels, que je dois faire valider par mon patron car le client potentiel fait des demandes très spécifiques. Je finis par lui demander s’il souhaite prendre un rendez-vous, et lui de me répondre : “Non merci, je n’ai pas encore cette maison dont je vous parle. C’est pour quand je serais riche”. Ah. »

Un emploi pour vous?

« Pour moi le pire client, c’est celui qui négocie tout. Je travaillais à l’accueil d’un institut et je pensais être débarrassée de ce genre de personnes lorsqu’une dame a cherché un jour à négocier le prix de son épilation en me disant “Et si vous utilisez une cire moins chère ?”, “Et si je ne prends pas le soin apaisant ?” Mais elle m’a laissée sans voix quand elle a demandé : “Et si je ne fais épiler qu’une seule jambe?”.»

« Je travaille dans un hôtel, des “pires clients” il y en a des tas. Si je devais en citer trois, je dirais : la dame qui a voulu qu’on change les rideaux car, je cite, “le blanc, ça fait linceul”, le monsieur qui est rentré complètement éméché de son 5 à 7 et qui a vomi sur mon bureau, et surtout ce couple, la petite quarantaine, qui m’a demandé “à quelle heure je terminais, parce que, euh, voilà, vous comprenez Mademoiselle ?” Non, je ne préfère pas! »

« Moi, ça me pogne les nerfs quand les clients ne comprennent rien avec un courriel. La dernière fois ça a donné une conversation du genre : “Je n’ai pas reçu le courriel de confirmation”, “Vous ne l’avez pas supprimé par erreur?”, “Il serait où si je l’avais supprimé ?”, “Dans la corbeille Monsieur…” Et là j’entends le client qui se lève : “Ah non y’a rien qu’une vieille pomme dans la poubelle !” …»



Partagez cette nouvelle!

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.

Les employeurs qui recrutent
  • ZSA
  • Collège Inter-Dec
  • Espace Physio Forme Inc
  • La Presse
  • Pillière Bolduc Notaires
  • Desjardins
  • Gowling WLG
Recevez les derniers articles Carrière
et offres d'emplois directement dans votre boîte de réception!
Vous avez des questions?
Nous sommes ici pour vous aider.