Les secrétaires qui restent assises mourront plus tôt

, par Céline Gobert.

Rester assis tue. Comme fumer, boire, et les cupcakes à la crème que vous vous enfilez chaque matin avant d’aller au bureau.

Si, si, c’est même une étude australienne très sérieuse – et reprise par le site Slate– qui vous le dit.

Ceux qui restent les fesses posées sur leur chaise plus de onze heures par jour connaîtront 40% de décès supplémentaires par rapport à ceux qui restent assis moins de quatre heures.

Un emploi pour vous?

On vous entend déjà protester : “je ne reste pas assis 11 heures par jour !” Ah oui, vraiment ?

Et est-ce que vous avez compté vos 8 heures quotidiennes au bureau à classer des dossiers ? Votre heure de déjeuner ? Vos deux heures à décompresser le soir devant un bon film ou un livre ? Le temps passé à conduire votre voiture ou rentrer en métro ?

Pourquoi ?

L’explication de cette mort précoce est simple.

En effet, lorsque nos muscles demeurent immobiles, et en particulier certains muscles des jambes, la circulation ralentit, explique le professeur Marc Hamilton, directeur du département Inactivité physique au Pennington Biomedical Research Center.

Et qui dit circulation ralentie, dit moins de sucre de notre sang utilisé, dit moins de graisses brûlées, dit risque de maladie cardiaque ou de diabète accru.

Selon le Alberta Health Services-Cancer Care, au Canada, le constat est terrible.

L’inactivité serait liée à 49 000 cas de cancer du sein, 43 000 cas de cancer du côlon, 37 200 cas de cancers du poumon et 36 000 cas de cancers de la prostate par an.

Alors… on se lève ?



Partagez cette nouvelle!

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.

Les employeurs qui recrutent
  • Desjardins
  • Collège Inter-Dec
  • Gowling WLG
  • Pillière Bolduc Notaires
  • Espace Physio Forme Inc
  • ZSA
  • La Presse
Recevez les derniers articles Carrière
et offres d'emplois directement dans votre boîte de réception!
Vous avez des questions?
Nous sommes ici pour vous aider.